KieferFanForum

Everything about Kiefer Sutherland
 
AccueilConnexionS'enregistrerMembresGalerieRechercherCalendrierGroupesFAQ

Partagez | 
 

 JEU - FAN-FICTION : KIEFER ET NOUS archives

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 22 ... 41  Suivant

EST CE QUE VOUS LISEZ CETTE HISTOIRE ?
Pas du tout..
17%
 17% [ 2 ]
Oui et j'aime beaucoup..
75%
 75% [ 9 ]
Oui et ce n'est franchement pas terrible
0%
 0% [ 0 ]
Ah non ! Mais qu est ce que c'est que ça ??
8%
 8% [ 1 ]
Total des votes : 12
 

AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: JEU - FAN-FICTION : KIEFER ET NOUS archives   Dim 27 Aoû - 23:24

Kiefer n'aimait pas trop se lire dans les journeaux, à cause de son passé, c'était toujours exageré, il pris la revue à Lois et la jète dans la première poubelle qui vit.
LOIS: souriante: Ne t'inquiète pas, je tes dit que j'étais de bonne humeur et que ça me dérangait pas, ça m'amuse de voir ça et je sais aussi qu'ils en mettent plus pour faire monter les ventes.
KIEFER: On ne gachera pas notre journée, allez vient on va aller magasiner.
LOIS : J'en ai de besoin, je n'ai plus grand linge qui me fait, mon ventre grossis à tous les jours, je n'ai pas hâtre de me voir à 9 mois.
KIEFER: C'est tellement beau un ventre rond, tu es encore plus sexy.
LOIS éclat de rire:Alors je devrait être enceinte 12 mois par année.
ILs se promène une partie de la journée un peu partout dans les boutiques et les marchants qui sont sur le bord de la plage, en fin d'après-midi, ils décident de rentrer et de relaxer un peu avant le souper. En arrivant dans l'appartement ils sont surpris de constater qu'il y avait Selma assise sur le canapé.
Elle les regarda à peine et semblait d'une humeur orageuse
LOIS : eh mon ange, çà fait du bien de te voir ... j'étais à cent lieues de penser te trouver ici
SELMA :S'lut
Lois prit Kiefer à part un instant
LOIS : tu veux bien nous laisser un peu toutes les 2, elle est têtue pire que moi, et c'est pas peu dire, et quand elle est braquée çà peut prendre un certain temps. En plus même si c'est à moi qu'elle en veut surtout, elle doit également te rendre responsable de tout ... sans parler de tes extravagances de ces derniers jours !... Laisse-nous tu veux ?
Lois l'embrassa tendrement
Kiefer : oui biensûr. Je serai dans mon bureau si t'as besoin de moi, j'ai 2/3 coups de fil à passer, je vais en profiter. Je t'aime.

Lois s'assit à côté de sa fille sur le canapé
LOIS : 04 mois, ma puce..Je trouvais le temps long ! Je voulais venir te voir la semaine prochaine.
SELMA froide : Sans rire ! Alors c'est ça ta vie maintenant ? Vivre dans cette ville merdique qui n'a pas d'Histoire, arrêter de faire le boulot qui t'a maintenue en vie pour procréer et vivre avec un mec qui te ridiculises partout dans la presse !
LOIS soupirant : Ok je vois..Je n'ai pas envie de me disputer avec toi et encore moins me justifier auprès de toi ! Si je t'ai déçue, je suis désolée ma chérie mais aujourd hui, je suis heureuse et c'est tout ce qui devrait compter pour toi !
SELMA : Je t'ai tjs bcp admiré, tu le sais, mais là..Je ne comprend plus rien !! Toute ta vie, tu t'es battue pour faire ce métier. Tu as tjs mis les hommes à tes pieds et là, tu lâches tout ça pour lui ? Mais regardes le !! Il va te détruire, tu ne le vois donc pas ?
LOIS : Peut être chérie mais personne ne m'a faite vibrer comme ça depuis ton père et aujourd hui, j'ai la chance de revivre ça.
Peu importe de ce qui va se passer demain, il faut parfois savoir se mettre en péril chérie. Je n'ai pas prévu tout ce qui arrive et c'est souvent difficile pour moi mais, je ne reviendrai plus en arrière !
Je suis enceinte, ma puce, tu imagines ?

Selma se leva du canapé et fit les 100 pas dans la pièce. Elle était encore un peu jeune pour comprendre son pouvoir de séduction mais elle était superbe, bien plus jolie que Lois même si celle ci lui avait bcp leguée de choses. Elle portait de très long cheveux auburns tous bouclés et avait de superbes yeux verts d'eau comme son père et son frère.
Sa peau était très mat et même si elle ne le mettait pas en valeur, elle avait un corps magnifique. Lois savait qu'il ne serait question de qqs mois pour qu'elle aussi découvre l'amour et peut être, qu'à ce moment là, elle comprendrait mieux.
Pour l'instant, seuls ses études la fascinaient, elle rêvait de retourner sur la terre d'Egypte, ses racines étaient profondément ancrées en elle, à la différence d'Emad qui s'en fichait totalement..Comme quoi, tous les jumeaux ne sont pas de copies conformes !

SELMA : Qu est ce que je suis supposée faire ? Tout laisser derrière moi et m'installer ici, dans ce pays que je déteste ? Abandonner Farheen ?
LOIS : Chérie, tu es une adulte, tu peux vivre où tu veux. Je garde l'appartement à Paris, tu peux t'y installer si tu préfères. On essaie de trouver une maison ici et tu y auras bien évidement ta place.
La dernière fois que j'ai parlé à Farheen, il avait plutôt l'air interressé pour s'installer à L.A., pour son métier, ce serait bien et il resterait proche de Li Ann.
Et puis tu sais, je suis obligée de vivre ici au moins 06 mois par an, pour le reste..faut voir !
Laisse lui une chance tu veux bien ? C'est qqun de bien, Emad l'aime bcp.
SELMA : Emad est facilement inpressionable, pas moi.
LOIS commençant à en avoir assez de cette conversation stérile : OK bébé, on tourne en rond là ! Maintenant, je vais l'appeler et te le présenter. On peut même appeler Emad et sa co locataire, qui se trouve être la fille de Kiefer, pour aller manger tous ensemble. Ensuite tu pourras t'installer ici, ou chez Sarah et Emad, ou même à l'hôtel si tu préfères !
Si tu ne veux pas le voir, je t'appelle un taxi et tu pars maintenant.

Selma n'était pas habituée à voir sa mère plier devant elle mais après ce qu'elle venait d'entendre plus rien ne l'étonnait et elle continua.

SELMA : pour Emad et Sarah, je suis au courant figure-toi ! ... comment crois-tu que je suis arrivée jusqu'ici !? ... en patins à roulette !
LOIS : cette discussion n'a que trop duré ! je suis heureuse de te voir et le serais plus encore si nous pouvions passer quelques temps ici ensemble mais si tu ne peux comprendre et te rejouir que j'aime cet homme et plus encore que nous nous aimons, que nous allons avoir un enfant, je ne comprends pas pourquoi tu as fait tout ce chemin et ...
Lois n'eut pas le temps de finir, Selma venait de fondre en larmes.
LOIS prit sa fille dans ses bras et la serra fort : Chérie, si tu me disais ce qui réellement ne colle pas, ça m'aiderait ! Ca nous aiderait tous je crois.

Après s'être calmée, Selma lui avoua enfin qu'elle était simplement malheureuse d'avoir "perdu" sa mère et son frère jumeau, envoutés pas cet homme. Elle, tout ce qu'elle voulait, c'est que Lois rentre à Paris, reprenne sa vie d'avant parmi eux. Elle avait tjs espéré que Farheen et elle finissent pas se remettre ensemble.
Lois pensait que sa fille était une femme, elle s'était trompée, c'était encore une petite fille et s'en voulut horriblement de l'avoir laissée à Paris, seule.

LOIS : Chérie, ce que tu veux n'arrivera pas même si je laissais tomber Kiefer. Farheen et moi, on s'est séparé il y a 10ans et on s'aime bien mieux aujourd hui qu'à l'époque où nous étions mariés !! De même qu'Emad ne reviendrait pas non plus, il s'est trouvé le boulot qu'il aime ici et même s'il ne dit rien, je crois qu'il aime Sarah un peu plus qu'une simple co-locataire.
Il faut te faire une raison, les choses ont changées et toi, il faut que tu l'acceptes !

Selma pleura encore un long moment dans les bras de sa mère. Lois attendit paisiblement qu'elle s'arrête, elle préssentait que les choses allaient être plus faciles maintenant qu'elle s'était libérée !!

01h00 après, elle toqua au bureau de Kiefer puis y pénetra.
Celui ci, après avoir appelé sa mère et sa soeur pour les avertir de la parution des photos de ce matin, était en train de jouer de la guitare pour se détendre. A l'entrée de Lois, il s'interrompit immédiatement.
KIEFER : Alors ?
LOIS : Alors, ça va mieux ! Elle a sorti ce qu'elle avait à dire et j'espère qu'on va pouvoir avancer maintenant. Enfin, tu n'es toujours pas son idole mais elle devrait se comporter normalement avec toi !! Elle est couchée, elle était crevée.
J'aimerai que tu m'emmènes dîner dans un endroit hyper tendance où on est absolument sur de tomber sur tous les paparazzis de L.A
KIEFER très surpris : Ca ne te ressemble pas ! Pourquoi tu a envie de faire ça ?
LOIS : Pour couper court aux articles merdiques que j'ai lus ce matin ! Je n'a pas envie d'attaquer ces torchons mais quelques photos de nous, amoureux et ensemble, devraient les calmer pour un bout de temps. Tu ne crois pas ?
KIEFER : Si, si, tu as entièrement raison.
Revenir en haut Aller en bas
KS
Co-Productrice de Kiefer
Co-Productrice de Kiefer
avatar

Nombre de messages : 1075
Age : 46
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: JEU - FAN-FICTION : KIEFER ET NOUS archives   Dim 27 Aoû - 23:49

Kiefer n'aimait pas trop se lire dans les journeaux, à cause de son passé, c'était toujours exageré, il pris la revue à Lois et la jète dans la première poubelle qui vit.
LOIS: souriante: Ne t'inquiète pas, je tes dit que j'étais de bonne humeur et que ça me dérangait pas, ça m'amuse de voir ça et je sais aussi qu'ils en mettent plus pour faire monter les ventes.
KIEFER: On ne gachera pas notre journée, allez vient on va aller magasiner.
LOIS : J'en ai de besoin, je n'ai plus grand linge qui me fait, mon ventre grossis à tous les jours, je n'ai pas hâtre de me voir à 9 mois.
KIEFER: C'est tellement beau un ventre rond, tu es encore plus sexy.
LOIS éclat de rire:Alors je devrait être enceinte 12 mois par année.
ILs se promène une partie de la journée un peu partout dans les boutiques et les marchants qui sont sur le bord de la plage, en fin d'après-midi, ils décident de rentrer et de relaxer un peu avant le souper. En arrivant dans l'appartement ils sont surpris de constater qu'il y avait Selma assise sur le canapé.
Elle les regarda à peine et semblait d'une humeur orageuse
LOIS : eh mon ange, çà fait du bien de te voir ... j'étais à cent lieues de penser te trouver ici
SELMA :S'lut
Lois prit Kiefer à part un instant
LOIS : tu veux bien nous laisser un peu toutes les 2, elle est têtue pire que moi, et c'est pas peu dire, et quand elle est braquée çà peut prendre un certain temps. En plus même si c'est à moi qu'elle en veut surtout, elle doit également te rendre responsable de tout ... sans parler de tes extravagances de ces derniers jours !... Laisse-nous tu veux ?
Lois l'embrassa tendrement
Kiefer : oui biensûr. Je serai dans mon bureau si t'as besoin de moi, j'ai 2/3 coups de fil à passer, je vais en profiter. Je t'aime.

Lois s'assit à côté de sa fille sur le canapé
LOIS : 04 mois, ma puce..Je trouvais le temps long ! Je voulais venir te voir la semaine prochaine.
SELMA froide : Sans rire ! Alors c'est ça ta vie maintenant ? Vivre dans cette ville merdique qui n'a pas d'Histoire, arrêter de faire le boulot qui t'a maintenue en vie pour procréer et vivre avec un mec qui te ridiculises partout dans la presse !
LOIS soupirant : Ok je vois..Je n'ai pas envie de me disputer avec toi et encore moins me justifier auprès de toi ! Si je t'ai déçue, je suis désolée ma chérie mais aujourd hui, je suis heureuse et c'est tout ce qui devrait compter pour toi !
SELMA : Je t'ai tjs bcp admiré, tu le sais, mais là..Je ne comprend plus rien !! Toute ta vie, tu t'es battue pour faire ce métier. Tu as tjs mis les hommes à tes pieds et là, tu lâches tout ça pour lui ? Mais regardes le !! Il va te détruire, tu ne le vois donc pas ?
LOIS : Peut être chérie mais personne ne m'a faite vibrer comme ça depuis ton père et aujourd hui, j'ai la chance de revivre ça.
Peu importe de ce qui va se passer demain, il faut parfois savoir se mettre en péril chérie. Je n'ai pas prévu tout ce qui arrive et c'est souvent difficile pour moi mais, je ne reviendrai plus en arrière !
Je suis enceinte, ma puce, tu imagines ?

Selma se leva du canapé et fit les 100 pas dans la pièce. Elle était encore un peu jeune pour comprendre son pouvoir de séduction mais elle était superbe, bien plus jolie que Lois même si celle ci lui avait bcp leguée de choses. Elle portait de très long cheveux auburns tous bouclés et avait de superbes yeux verts d'eau comme son père et son frère.
Sa peau était très mat et même si elle ne le mettait pas en valeur, elle avait un corps magnifique. Lois savait qu'il ne serait question de qqs mois pour qu'elle aussi découvre l'amour et peut être, qu'à ce moment là, elle comprendrait mieux.
Pour l'instant, seuls ses études la fascinaient, elle rêvait de retourner sur la terre d'Egypte, ses racines étaient profondément ancrées en elle, à la différence d'Emad qui s'en fichait totalement..Comme quoi, tous les jumeaux ne sont pas de copies conformes !

SELMA : Qu est ce que je suis supposée faire ? Tout laisser derrière moi et m'installer ici, dans ce pays que je déteste ? Abandonner Farheen ?
LOIS : Chérie, tu es une adulte, tu peux vivre où tu veux. Je garde l'appartement à Paris, tu peux t'y installer si tu préfères. On essaie de trouver une maison ici et tu y auras bien évidement ta place.
La dernière fois que j'ai parlé à Farheen, il avait plutôt l'air interressé pour s'installer à L.A., pour son métier, ce serait bien et il resterait proche de Li Ann.
Et puis tu sais, je suis obligée de vivre ici au moins 06 mois par an, pour le reste..faut voir !
Laisse lui une chance tu veux bien ? C'est qqun de bien, Emad l'aime bcp.
SELMA : Emad est facilement inpressionable, pas moi.
LOIS commençant à en avoir assez de cette conversation stérile : OK bébé, on tourne en rond là ! Maintenant, je vais l'appeler et te le présenter. On peut même appeler Emad et sa co locataire, qui se trouve être la fille de Kiefer, pour aller manger tous ensemble. Ensuite tu pourras t'installer ici, ou chez Sarah et Emad, ou même à l'hôtel si tu préfères !
Si tu ne veux pas le voir, je t'appelle un taxi et tu pars maintenant.

Selma n'était pas habituée à voir sa mère plier devant elle mais après ce qu'elle venait d'entendre plus rien ne l'étonnait et elle continua.

SELMA : pour Emad et Sarah, je suis au courant figure-toi ! ... comment crois-tu que je suis arrivée jusqu'ici !? ... en patins à roulette !
LOIS : cette discussion n'a que trop duré ! je suis heureuse de te voir et le serais plus encore si nous pouvions passer quelques temps ici ensemble mais si tu ne peux comprendre et te rejouir que j'aime cet homme et plus encore que nous nous aimons, que nous allons avoir un enfant, je ne comprends pas pourquoi tu as fait tout ce chemin et ...
Lois n'eut pas le temps de finir, Selma venait de fondre en larmes.
LOIS prit sa fille dans ses bras et la serra fort : Chérie, si tu me disais ce qui réellement ne colle pas, ça m'aiderait ! Ca nous aiderait tous je crois.

Après s'être calmée, Selma lui avoua enfin qu'elle était simplement malheureuse d'avoir "perdu" sa mère et son frère jumeau, envoutés pas cet homme. Elle, tout ce qu'elle voulait, c'est que Lois rentre à Paris, reprenne sa vie d'avant parmi eux. Elle avait tjs espéré que Farheen et elle finissent pas se remettre ensemble.
Lois pensait que sa fille était une femme, elle s'était trompée, c'était encore une petite fille et s'en voulut horriblement de l'avoir laissée à Paris, seule.

LOIS : Chérie, ce que tu veux n'arrivera pas même si je laissais tomber Kiefer. Farheen et moi, on s'est séparé il y a 10ans et on s'aime bien mieux aujourd hui qu'à l'époque où nous étions mariés !! De même qu'Emad ne reviendrait pas non plus, il s'est trouvé le boulot qu'il aime ici et même s'il ne dit rien, je crois qu'il aime Sarah un peu plus qu'une simple co-locataire.
Il faut te faire une raison, les choses ont changées et toi, il faut que tu l'acceptes !

Selma pleura encore un long moment dans les bras de sa mère. Lois attendit paisiblement qu'elle s'arrête, elle préssentait que les choses allaient être plus faciles maintenant qu'elle s'était libérée !!

01h00 après, elle toqua au bureau de Kiefer puis y pénetra.
Celui ci, après avoir appelé sa mère et sa soeur pour les avertir de la parution des photos de ce matin, était en train de jouer de la guitare pour se détendre. A l'entrée de Lois, il s'interrompit immédiatement.
KIEFER : Alors ?
LOIS : Alors, ça va mieux ! Elle a sorti ce qu'elle avait à dire et j'espère qu'on va pouvoir avancer maintenant. Enfin, tu n'es toujours pas son idole mais elle devrait se comporter normalement avec toi !! Elle est couchée, elle était crevée.
J'aimerai que tu m'emmènes dîner dans un endroit hyper tendance où on est absolument sur de tomber sur tous les paparazzis de L.A
KIEFER très surpris : Ca ne te ressemble pas ! Pourquoi tu a envie de faire ça ?
LOIS : Pour couper court aux articles merdiques que j'ai lus ce matin ! Je n'a pas envie d'attaquer ces torchons mais quelques photos de nous, amoureux et ensemble, devraient les calmer pour un bout de temps. Tu ne crois pas ?
KIEFER : Si, si, tu as entièrement raison.

Lois avait revêtu une robe de soirée magnifique et Kiefer ne se lassait pas de la regarder, ou plutôt de la dévorer des yeux. Très vite, comme Lois l'avait anticipé, les paparazzi se mirent également à les mitrailler de leurs objectifs. Elle se fit féline et très amoureuse. Kiefer au début un peu mal à l'aise se prit à son jeu et devint très Don Juan tout en lui caressant le ventre : que les journalistes n'aient pas fait le déplacement pour rien, non seulement ils s'aimaient comme des fous mais en plus ils attendaient un heureux évènement ... que Lois avait de toute façon du mal à cacher dans sa robe des plus saillantes.
La soirée se terminait, ils étaient en train de sortir du restaurant, Kiefer l'enlassant possessivement par la taille quand son portable sonna ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: JEU - FAN-FICTION : KIEFER ET NOUS archives   Lun 28 Aoû - 8:05

Kiefer n'aimait pas trop se lire dans les journaux, à cause de son passé, c'était toujours exageré, il pris la revue à Lois et la jète dans la première poubelle qui vit.
LOIS: souriante: Ne t'inquiète pas, je tes dit que j'étais de bonne humeur et que ça me dérangait pas, ça m'amuse de voir ça et je sais aussi qu'ils en mettent plus pour faire monter les ventes.
KIEFER: On ne gachera pas notre journée, allez vient on va aller magasiner.
LOIS : J'en ai de besoin, je n'ai plus grand linge qui me fait, mon ventre grossis à tous les jours, je n'ai pas hâtre de me voir à 9 mois.
KIEFER: C'est tellement beau un ventre rond, tu es encore plus sexy.
LOIS éclat de rire:Alors je devrait être enceinte 12 mois par année.
ILs se promène une partie de la journée un peu partout dans les boutiques et les marchants qui sont sur le bord de la plage, en fin d'après-midi, ils décident de rentrer et de relaxer un peu avant le souper. En arrivant dans l'appartement ils sont surpris de constater qu'il y avait Selma assise sur le canapé.
Elle les regarda à peine et semblait d'une humeur orageuse
LOIS : eh mon ange, çà fait du bien de te voir ... j'étais à cent lieues de penser te trouver ici
SELMA :S'lut
Lois prit Kiefer à part un instant
LOIS : tu veux bien nous laisser un peu toutes les 2, elle est têtue pire que moi, et c'est pas peu dire, et quand elle est braquée çà peut prendre un certain temps. En plus même si c'est à moi qu'elle en veut surtout, elle doit également te rendre responsable de tout ... sans parler de tes extravagances de ces derniers jours !... Laisse-nous tu veux ?
Lois l'embrassa tendrement
Kiefer : oui biensûr. Je serai dans mon bureau si t'as besoin de moi, j'ai 2/3 coups de fil à passer, je vais en profiter. Je t'aime.

Lois s'assit à côté de sa fille sur le canapé
LOIS : 04 mois, ma puce..Je trouvais le temps long ! Je voulais venir te voir la semaine prochaine.
SELMA froide : Sans rire ! Alors c'est ça ta vie maintenant ? Vivre dans cette ville merdique qui n'a pas d'Histoire, arrêter de faire le boulot qui t'a maintenue en vie pour procréer et vivre avec un mec qui te ridiculises partout dans la presse !
LOIS soupirant : Ok je vois..Je n'ai pas envie de me disputer avec toi et encore moins me justifier auprès de toi ! Si je t'ai déçue, je suis désolée ma chérie mais aujourd hui, je suis heureuse et c'est tout ce qui devrait compter pour toi !
SELMA : Je t'ai tjs bcp admiré, tu le sais, mais là..Je ne comprend plus rien !! Toute ta vie, tu t'es battue pour faire ce métier. Tu as tjs mis les hommes à tes pieds et là, tu lâches tout ça pour lui ? Mais regardes le !! Il va te détruire, tu ne le vois donc pas ?
LOIS : Peut être chérie mais personne ne m'a faite vibrer comme ça depuis ton père et aujourd hui, j'ai la chance de revivre ça.
Peu importe de ce qui va se passer demain, il faut parfois savoir se mettre en péril chérie. Je n'ai pas prévu tout ce qui arrive et c'est souvent difficile pour moi mais, je ne reviendrai plus en arrière !
Je suis enceinte, ma puce, tu imagines ?

Selma se leva du canapé et fit les 100 pas dans la pièce. Elle était encore un peu jeune pour comprendre son pouvoir de séduction mais elle était superbe, bien plus jolie que Lois même si celle ci lui avait bcp leguée de choses. Elle portait de très long cheveux auburns tous bouclés et avait de superbes yeux verts d'eau comme son père et son frère.
Sa peau était très mat et même si elle ne le mettait pas en valeur, elle avait un corps magnifique. Lois savait qu'il ne serait question de qqs mois pour qu'elle aussi découvre l'amour et peut être, qu'à ce moment là, elle comprendrait mieux.
Pour l'instant, seuls ses études la fascinaient, elle rêvait de retourner sur la terre d'Egypte, ses racines étaient profondément ancrées en elle, à la différence d'Emad qui s'en fichait totalement..Comme quoi, tous les jumeaux ne sont pas de copies conformes !

SELMA : Qu est ce que je suis supposée faire ? Tout laisser derrière moi et m'installer ici, dans ce pays que je déteste ? Abandonner Farheen ?
LOIS : Chérie, tu es une adulte, tu peux vivre où tu veux. Je garde l'appartement à Paris, tu peux t'y installer si tu préfères. On essaie de trouver une maison ici et tu y auras bien évidement ta place.
La dernière fois que j'ai parlé à Farheen, il avait plutôt l'air interressé pour s'installer à L.A., pour son métier, ce serait bien et il resterait proche de Li Ann.
Et puis tu sais, je suis obligée de vivre ici au moins 06 mois par an, pour le reste..faut voir !
Laisse lui une chance tu veux bien ? C'est qqun de bien, Emad l'aime bcp.
SELMA : Emad est facilement inpressionable, pas moi.
LOIS commençant à en avoir assez de cette conversation stérile : OK bébé, on tourne en rond là ! Maintenant, je vais l'appeler et te le présenter. On peut même appeler Emad et sa co locataire, qui se trouve être la fille de Kiefer, pour aller manger tous ensemble. Ensuite tu pourras t'installer ici, ou chez Sarah et Emad, ou même à l'hôtel si tu préfères !
Si tu ne veux pas le voir, je t'appelle un taxi et tu pars maintenant.

Selma n'était pas habituée à voir sa mère plier devant elle mais après ce qu'elle venait d'entendre plus rien ne l'étonnait et elle continua.

SELMA : pour Emad et Sarah, je suis au courant figure-toi ! ... comment crois-tu que je suis arrivée jusqu'ici !? ... en patins à roulette !
LOIS : cette discussion n'a que trop duré ! je suis heureuse de te voir et le serais plus encore si nous pouvions passer quelques temps ici ensemble mais si tu ne peux comprendre et te rejouir que j'aime cet homme et plus encore que nous nous aimons, que nous allons avoir un enfant, je ne comprends pas pourquoi tu as fait tout ce chemin et ...
Lois n'eut pas le temps de finir, Selma venait de fondre en larmes.
LOIS prit sa fille dans ses bras et la serra fort : Chérie, si tu me disais ce qui réellement ne colle pas, ça m'aiderait ! Ca nous aiderait tous je crois.

Après s'être calmée, Selma lui avoua enfin qu'elle était simplement malheureuse d'avoir "perdu" sa mère et son frère jumeau, envoutés pas cet homme. Elle, tout ce qu'elle voulait, c'est que Lois rentre à Paris, reprenne sa vie d'avant parmi eux. Elle avait tjs espéré que Farheen et elle finissent pas se remettre ensemble.
Lois pensait que sa fille était une femme, elle s'était trompée, c'était encore une petite fille et s'en voulut horriblement de l'avoir laissée à Paris, seule.

LOIS : Chérie, ce que tu veux n'arrivera pas même si je laissais tomber Kiefer. Farheen et moi, on s'est séparé il y a 10ans et on s'aime bien mieux aujourd hui qu'à l'époque où nous étions mariés !! De même qu'Emad ne reviendrait pas non plus, il s'est trouvé le boulot qu'il aime ici et même s'il ne dit rien, je crois qu'il aime Sarah un peu plus qu'une simple co-locataire.
Il faut te faire une raison, les choses ont changées et toi, il faut que tu l'acceptes !

Selma pleura encore un long moment dans les bras de sa mère. Lois attendit paisiblement qu'elle s'arrête, elle préssentait que les choses allaient être plus faciles maintenant qu'elle s'était libérée !!

01h00 après, elle toqua au bureau de Kiefer puis y pénetra.
Celui ci, après avoir appelé sa mère et sa soeur pour les avertir de la parution des photos de ce matin, était en train de jouer de la guitare pour se détendre. A l'entrée de Lois, il s'interrompit immédiatement.
KIEFER : Alors ?
LOIS : Alors, ça va mieux ! Elle a sorti ce qu'elle avait à dire et j'espère qu'on va pouvoir avancer maintenant. Enfin, tu n'es toujours pas son idole mais elle devrait se comporter normalement avec toi !! Elle est couchée, elle était crevée.
J'aimerai que tu m'emmènes dîner dans un endroit hyper tendance où on est absolument sur de tomber sur tous les paparazzis de L.A
KIEFER très surpris : Ca ne te ressemble pas ! Pourquoi tu a envie de faire ça ?
LOIS : Pour couper court aux articles merdiques que j'ai lus ce matin ! Je n'a pas envie d'attaquer ces torchons mais quelques photos de nous, amoureux et ensemble, devraient les calmer pour un bout de temps. Tu ne crois pas ?
KIEFER : Si, si, tu as entièrement raison.

Lois avait revêtu une robe de soirée magnifique et Kiefer ne se lassait pas de la regarder, ou plutôt de la dévorer des yeux. Très vite, comme Lois l'avait anticipé, les paparazzi se mirent également à les mitrailler de leurs objectifs. Elle se fit féline et très amoureuse. Kiefer au début un peu mal à l'aise se prit à son jeu et devint très Don Juan tout en lui caressant le ventre : que les journalistes n'aient pas fait le déplacement pour rien, non seulement ils s'aimaient comme des fous mais en plus ils attendaient un heureux évènement ... que Lois avait de toute façon du mal à cacher dans sa robe des plus saillantes.
La soirée se terminait, ils étaient en train de sortir du restaurant, Kiefer l'enlassant possessivement par la taille quand son portable sonna, il décroccha instinctivement en se dirigeant vers la voiture.
La voix de l'homme lui était inconnue.
HOMME : Bonjour Mr SUTHERLAND, je suis ravi de pouvoir vous parler, enfin ! Vous êtes une vraie star, quasi impossible à joindre !
KIEFER surpris : Qui est à l'appareil ?
HOMME : Un homme à qui vous devez beaucoup !
KIEFER irrité : Ok ! Je ne sais pas comment vous avez fait pour avoir ce numéro mais le mieux est que l'oubliez !!
HOMME : Ca ne va pas être aussi simple, je le crains. Vous avez quelque chose que je veux, et vous allez m'aider à l'obtenir !
KIEFER : Quoi ??!
HOMME : La jolie fille que vous tenez à votre bras en ce moment même se trouve être ma fille mais ce n'est pas vraiment elle qui m'interèsse..Ce serait plutôt monn petit fils ! Vous voyez, j'ai tout obtenu dans ma vie sauf un fils de sang et on dirait bien que cette petite idiote de Lois va me l'offrir contre toutes attentes.

Kiefer racroccha sèchement puis fit un effort surhumain pour ne pas inquiéter Lois et se montrer son angoisse en spectacle aux reporters qui le pressaient de questions !!
Revenir en haut Aller en bas
charlie
Femme de Kiefer
Femme de Kiefer
avatar

Nombre de messages : 6465
Age : 44
Date d'inscription : 15/02/2006

MessageSujet: Re: JEU - FAN-FICTION : KIEFER ET NOUS archives   Lun 28 Aoû - 17:06

Kiefer n'aimait pas trop se lire dans les journaux, à cause de son passé, c'était toujours exageré, il pris la revue à Lois et la jète dans la première poubelle qui vit.
LOIS: souriante: Ne t'inquiète pas, je tes dit que j'étais de bonne humeur et que ça me dérangait pas, ça m'amuse de voir ça et je sais aussi qu'ils en mettent plus pour faire monter les ventes.
KIEFER: On ne gachera pas notre journée, allez vient on va aller magasiner.
LOIS : J'en ai de besoin, je n'ai plus grand linge qui me fait, mon ventre grossis à tous les jours, je n'ai pas hâtre de me voir à 9 mois.
KIEFER: C'est tellement beau un ventre rond, tu es encore plus sexy.
LOIS éclat de rire:Alors je devrait être enceinte 12 mois par année.
ILs se promène une partie de la journée un peu partout dans les boutiques et les marchants qui sont sur le bord de la plage, en fin d'après-midi, ils décident de rentrer et de relaxer un peu avant le souper. En arrivant dans l'appartement ils sont surpris de constater qu'il y avait Selma assise sur le canapé.
Elle les regarda à peine et semblait d'une humeur orageuse
LOIS : eh mon ange, çà fait du bien de te voir ... j'étais à cent lieues de penser te trouver ici
SELMA :S'lut
Lois prit Kiefer à part un instant
LOIS : tu veux bien nous laisser un peu toutes les 2, elle est têtue pire que moi, et c'est pas peu dire, et quand elle est braquée çà peut prendre un certain temps. En plus même si c'est à moi qu'elle en veut surtout, elle doit également te rendre responsable de tout ... sans parler de tes extravagances de ces derniers jours !... Laisse-nous tu veux ?
Lois l'embrassa tendrement
Kiefer : oui biensûr. Je serai dans mon bureau si t'as besoin de moi, j'ai 2/3 coups de fil à passer, je vais en profiter. Je t'aime.

Lois s'assit à côté de sa fille sur le canapé
LOIS : 04 mois, ma puce..Je trouvais le temps long ! Je voulais venir te voir la semaine prochaine.
SELMA froide : Sans rire ! Alors c'est ça ta vie maintenant ? Vivre dans cette ville merdique qui n'a pas d'Histoire, arrêter de faire le boulot qui t'a maintenue en vie pour procréer et vivre avec un mec qui te ridiculises partout dans la presse !
LOIS soupirant : Ok je vois..Je n'ai pas envie de me disputer avec toi et encore moins me justifier auprès de toi ! Si je t'ai déçue, je suis désolée ma chérie mais aujourd hui, je suis heureuse et c'est tout ce qui devrait compter pour toi !
SELMA : Je t'ai tjs bcp admiré, tu le sais, mais là..Je ne comprend plus rien !! Toute ta vie, tu t'es battue pour faire ce métier. Tu as tjs mis les hommes à tes pieds et là, tu lâches tout ça pour lui ? Mais regardes le !! Il va te détruire, tu ne le vois donc pas ?
LOIS : Peut être chérie mais personne ne m'a faite vibrer comme ça depuis ton père et aujourd hui, j'ai la chance de revivre ça.
Peu importe de ce qui va se passer demain, il faut parfois savoir se mettre en péril chérie. Je n'ai pas prévu tout ce qui arrive et c'est souvent difficile pour moi mais, je ne reviendrai plus en arrière !
Je suis enceinte, ma puce, tu imagines ?

Selma se leva du canapé et fit les 100 pas dans la pièce. Elle était encore un peu jeune pour comprendre son pouvoir de séduction mais elle était superbe, bien plus jolie que Lois même si celle ci lui avait bcp leguée de choses. Elle portait de très long cheveux auburns tous bouclés et avait de superbes yeux verts d'eau comme son père et son frère.
Sa peau était très mat et même si elle ne le mettait pas en valeur, elle avait un corps magnifique. Lois savait qu'il ne serait question de qqs mois pour qu'elle aussi découvre l'amour et peut être, qu'à ce moment là, elle comprendrait mieux.
Pour l'instant, seuls ses études la fascinaient, elle rêvait de retourner sur la terre d'Egypte, ses racines étaient profondément ancrées en elle, à la différence d'Emad qui s'en fichait totalement..Comme quoi, tous les jumeaux ne sont pas de copies conformes !

SELMA : Qu est ce que je suis supposée faire ? Tout laisser derrière moi et m'installer ici, dans ce pays que je déteste ? Abandonner Farheen ?
LOIS : Chérie, tu es une adulte, tu peux vivre où tu veux. Je garde l'appartement à Paris, tu peux t'y installer si tu préfères. On essaie de trouver une maison ici et tu y auras bien évidement ta place.
La dernière fois que j'ai parlé à Farheen, il avait plutôt l'air interressé pour s'installer à L.A., pour son métier, ce serait bien et il resterait proche de Li Ann.
Et puis tu sais, je suis obligée de vivre ici au moins 06 mois par an, pour le reste..faut voir !
Laisse lui une chance tu veux bien ? C'est qqun de bien, Emad l'aime bcp.
SELMA : Emad est facilement inpressionable, pas moi.
LOIS commençant à en avoir assez de cette conversation stérile : OK bébé, on tourne en rond là ! Maintenant, je vais l'appeler et te le présenter. On peut même appeler Emad et sa co locataire, qui se trouve être la fille de Kiefer, pour aller manger tous ensemble. Ensuite tu pourras t'installer ici, ou chez Sarah et Emad, ou même à l'hôtel si tu préfères !
Si tu ne veux pas le voir, je t'appelle un taxi et tu pars maintenant.

Selma n'était pas habituée à voir sa mère plier devant elle mais après ce qu'elle venait d'entendre plus rien ne l'étonnait et elle continua.

SELMA : pour Emad et Sarah, je suis au courant figure-toi ! ... comment crois-tu que je suis arrivée jusqu'ici !? ... en patins à roulette !
LOIS : cette discussion n'a que trop duré ! je suis heureuse de te voir et le serais plus encore si nous pouvions passer quelques temps ici ensemble mais si tu ne peux comprendre et te rejouir que j'aime cet homme et plus encore que nous nous aimons, que nous allons avoir un enfant, je ne comprends pas pourquoi tu as fait tout ce chemin et ...
Lois n'eut pas le temps de finir, Selma venait de fondre en larmes.
LOIS prit sa fille dans ses bras et la serra fort : Chérie, si tu me disais ce qui réellement ne colle pas, ça m'aiderait ! Ca nous aiderait tous je crois.

Après s'être calmée, Selma lui avoua enfin qu'elle était simplement malheureuse d'avoir "perdu" sa mère et son frère jumeau, envoutés pas cet homme. Elle, tout ce qu'elle voulait, c'est que Lois rentre à Paris, reprenne sa vie d'avant parmi eux. Elle avait tjs espéré que Farheen et elle finissent pas se remettre ensemble.
Lois pensait que sa fille était une femme, elle s'était trompée, c'était encore une petite fille et s'en voulut horriblement de l'avoir laissée à Paris, seule.

LOIS : Chérie, ce que tu veux n'arrivera pas même si je laissais tomber Kiefer. Farheen et moi, on s'est séparé il y a 10ans et on s'aime bien mieux aujourd hui qu'à l'époque où nous étions mariés !! De même qu'Emad ne reviendrait pas non plus, il s'est trouvé le boulot qu'il aime ici et même s'il ne dit rien, je crois qu'il aime Sarah un peu plus qu'une simple co-locataire.
Il faut te faire une raison, les choses ont changées et toi, il faut que tu l'acceptes !

Selma pleura encore un long moment dans les bras de sa mère. Lois attendit paisiblement qu'elle s'arrête, elle préssentait que les choses allaient être plus faciles maintenant qu'elle s'était libérée !!

01h00 après, elle toqua au bureau de Kiefer puis y pénetra.
Celui ci, après avoir appelé sa mère et sa soeur pour les avertir de la parution des photos de ce matin, était en train de jouer de la guitare pour se détendre. A l'entrée de Lois, il s'interrompit immédiatement.
KIEFER : Alors ?
LOIS : Alors, ça va mieux ! Elle a sorti ce qu'elle avait à dire et j'espère qu'on va pouvoir avancer maintenant. Enfin, tu n'es toujours pas son idole mais elle devrait se comporter normalement avec toi !! Elle est couchée, elle était crevée.
J'aimerai que tu m'emmènes dîner dans un endroit hyper tendance où on est absolument sur de tomber sur tous les paparazzis de L.A
KIEFER très surpris : Ca ne te ressemble pas ! Pourquoi tu a envie de faire ça ?
LOIS : Pour couper court aux articles merdiques que j'ai lus ce matin ! Je n'a pas envie d'attaquer ces torchons mais quelques photos de nous, amoureux et ensemble, devraient les calmer pour un bout de temps. Tu ne crois pas ?
KIEFER : Si, si, tu as entièrement raison.

Lois avait revêtu une robe de soirée magnifique et Kiefer ne se lassait pas de la regarder, ou plutôt de la dévorer des yeux. Très vite, comme Lois l'avait anticipé, les paparazzi se mirent également à les mitrailler de leurs objectifs. Elle se fit féline et très amoureuse. Kiefer au début un peu mal à l'aise se prit à son jeu et devint très Don Juan tout en lui caressant le ventre : que les journalistes n'aient pas fait le déplacement pour rien, non seulement ils s'aimaient comme des fous mais en plus ils attendaient un heureux évènement ... que Lois avait de toute façon du mal à cacher dans sa robe des plus saillantes.
La soirée se terminait, ils étaient en train de sortir du restaurant, Kiefer l'enlassant possessivement par la taille quand son portable sonna, il décroccha instinctivement en se dirigeant vers la voiture.
La voix de l'homme lui était inconnue.
HOMME : Bonjour Mr SUTHERLAND, je suis ravi de pouvoir vous parler, enfin ! Vous êtes une vraie star, quasi impossible à joindre !
KIEFER surpris : Qui est à l'appareil ?
HOMME : Un homme à qui vous devez beaucoup !
KIEFER irrité : Ok ! Je ne sais pas comment vous avez fait pour avoir ce numéro mais le mieux est que l'oubliez !!
HOMME : Ca ne va pas être aussi simple, je le crains. Vous avez quelque chose que je veux, et vous allez m'aider à l'obtenir !
KIEFER : Quoi ??!
HOMME : La jolie fille que vous tenez à votre bras en ce moment même se trouve être ma fille mais ce n'est pas vraiment elle qui m'interèsse..Ce serait plutôt monn petit fils ! Vous voyez, j'ai tout obtenu dans ma vie sauf un fils de sang et on dirait bien que cette petite idiote de Lois va me l'offrir contre toutes attentes.

Kiefer racroccha sèchement puis fit un effort surhumain pour ne pas inquiéter Lois et se montrer son angoisse en spectacle aux reporters qui le pressaient de questions !!

(toujours aussi flyé Élisa lol! )

Il était très inquiet pour Lois et le bébé, mais Lois ne remarque rien pour l'instant, il fait comme si rien était arrivé il réflichissait. Le soir venue, quand Lois était endormis, il disida s'appeller son avocat pour voir ce qui en était, il voulait engager un garde du corp pour surveiller Lois quand il ne serait pas là. Le lendemain matin, il décida d'en parler à Lois pour ne pas qu'elle l'apprenne par quelqu'un d'autre et qu'elle soit déçu de lui encore une fois. I la réveilla en dousseur.
KIEFER: Lois, il faut que je te parle avant de partir travailler.
LOIS en se retournant pour le regarder, voit bien qui a quelque chose d'anormal: Ça ne va pas Kiefer, qu'est-ce qui se passe? Tu es blanc comme un drap?
KIEFER :Ce n'est pas facile ce que j'ai a te dire mais il le faut, hier quand mon portable a sonné, ce n'était pas Sarah comme je te lavais dit, c'était ton père...
LOIS: Mon père? qu'est-ce qui voulait celui là, faire encore des menaces?
KIEFER: Oui mais pas des menaces qu'on prend à la légère, il veut... il veut...
Il eu de la misère à finir sa phrase.
LOIS: Allez Kiefer, tu me fais peur, dit moi le (avec les larmes au yeux)
KIEFER: Il veut notre futur fils, qui ne s'interesse pas à toi mais à son petit fils.
Lois n'en revenait pas, elle s'écroule en pleurs sur le lit, Kiefer la prend dans ses bras et lui aussi avait des émotions mais il voulait se montrer fort pour elle.
KIEFER: Je te promet qui ne l'aura pas on va engager des personnes pour surveiller l'appartement et pour te surveiller, on va se battre.
LOIS: Il n'a pas le droit de nous faire ça, il m'a toujours aïe, toute sa vie il aurait aimé un gars et la il veut se venger.
KIEFER: Là, il faut que j'aille travailler, j'aimerais que tu te prépares et que tu viennes me rejoindre aussitôt, tu vas venir sur le plateau, je vais te sentir plus en sécurité si tu viens pour quelques jours le temps qu'on se trouve un agent de sécurité. Il partie au studio et une heure après Lois n'était toujours pas arriver, il commençais à être inquiet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: JEU - FAN-FICTION : KIEFER ET NOUS archives   Lun 28 Aoû - 22:12

Kiefer n'aimait pas trop se lire dans les journaux, à cause de son passé, c'était toujours exageré, il pris la revue à Lois et la jète dans la première poubelle qui vit.
LOIS: souriante: Ne t'inquiète pas, je tes dit que j'étais de bonne humeur et que ça me dérangait pas, ça m'amuse de voir ça et je sais aussi qu'ils en mettent plus pour faire monter les ventes.
KIEFER: On ne gachera pas notre journée, allez vient on va aller magasiner.
LOIS : J'en ai de besoin, je n'ai plus grand linge qui me fait, mon ventre grossis à tous les jours, je n'ai pas hâtre de me voir à 9 mois.
KIEFER: C'est tellement beau un ventre rond, tu es encore plus sexy.
LOIS éclat de rire:Alors je devrait être enceinte 12 mois par année.
ILs se promène une partie de la journée un peu partout dans les boutiques et les marchants qui sont sur le bord de la plage, en fin d'après-midi, ils décident de rentrer et de relaxer un peu avant le souper. En arrivant dans l'appartement ils sont surpris de constater qu'il y avait Selma assise sur le canapé.
Elle les regarda à peine et semblait d'une humeur orageuse
LOIS : eh mon ange, çà fait du bien de te voir ... j'étais à cent lieues de penser te trouver ici
SELMA :S'lut
Lois prit Kiefer à part un instant
LOIS : tu veux bien nous laisser un peu toutes les 2, elle est têtue pire que moi, et c'est pas peu dire, et quand elle est braquée çà peut prendre un certain temps. En plus même si c'est à moi qu'elle en veut surtout, elle doit également te rendre responsable de tout ... sans parler de tes extravagances de ces derniers jours !... Laisse-nous tu veux ?
Lois l'embrassa tendrement
Kiefer : oui biensûr. Je serai dans mon bureau si t'as besoin de moi, j'ai 2/3 coups de fil à passer, je vais en profiter. Je t'aime.

Lois s'assit à côté de sa fille sur le canapé
LOIS : 04 mois, ma puce..Je trouvais le temps long ! Je voulais venir te voir la semaine prochaine.
SELMA froide : Sans rire ! Alors c'est ça ta vie maintenant ? Vivre dans cette ville merdique qui n'a pas d'Histoire, arrêter de faire le boulot qui t'a maintenue en vie pour procréer et vivre avec un mec qui te ridiculises partout dans la presse !
LOIS soupirant : Ok je vois..Je n'ai pas envie de me disputer avec toi et encore moins me justifier auprès de toi ! Si je t'ai déçue, je suis désolée ma chérie mais aujourd hui, je suis heureuse et c'est tout ce qui devrait compter pour toi !
SELMA : Je t'ai tjs bcp admiré, tu le sais, mais là..Je ne comprend plus rien !! Toute ta vie, tu t'es battue pour faire ce métier. Tu as tjs mis les hommes à tes pieds et là, tu lâches tout ça pour lui ? Mais regardes le !! Il va te détruire, tu ne le vois donc pas ?
LOIS : Peut être chérie mais personne ne m'a faite vibrer comme ça depuis ton père et aujourd hui, j'ai la chance de revivre ça.
Peu importe de ce qui va se passer demain, il faut parfois savoir se mettre en péril chérie. Je n'ai pas prévu tout ce qui arrive et c'est souvent difficile pour moi mais, je ne reviendrai plus en arrière !
Je suis enceinte, ma puce, tu imagines ?

Selma se leva du canapé et fit les 100 pas dans la pièce. Elle était encore un peu jeune pour comprendre son pouvoir de séduction mais elle était superbe, bien plus jolie que Lois même si celle ci lui avait bcp leguée de choses. Elle portait de très long cheveux auburns tous bouclés et avait de superbes yeux verts d'eau comme son père et son frère.
Sa peau était très mat et même si elle ne le mettait pas en valeur, elle avait un corps magnifique. Lois savait qu'il ne serait question de qqs mois pour qu'elle aussi découvre l'amour et peut être, qu'à ce moment là, elle comprendrait mieux.
Pour l'instant, seuls ses études la fascinaient, elle rêvait de retourner sur la terre d'Egypte, ses racines étaient profondément ancrées en elle, à la différence d'Emad qui s'en fichait totalement..Comme quoi, tous les jumeaux ne sont pas de copies conformes !

SELMA : Qu est ce que je suis supposée faire ? Tout laisser derrière moi et m'installer ici, dans ce pays que je déteste ? Abandonner Farheen ?
LOIS : Chérie, tu es une adulte, tu peux vivre où tu veux. Je garde l'appartement à Paris, tu peux t'y installer si tu préfères. On essaie de trouver une maison ici et tu y auras bien évidement ta place.
La dernière fois que j'ai parlé à Farheen, il avait plutôt l'air interressé pour s'installer à L.A., pour son métier, ce serait bien et il resterait proche de Li Ann.
Et puis tu sais, je suis obligée de vivre ici au moins 06 mois par an, pour le reste..faut voir !
Laisse lui une chance tu veux bien ? C'est qqun de bien, Emad l'aime bcp.
SELMA : Emad est facilement inpressionable, pas moi.
LOIS commençant à en avoir assez de cette conversation stérile : OK bébé, on tourne en rond là ! Maintenant, je vais l'appeler et te le présenter. On peut même appeler Emad et sa co locataire, qui se trouve être la fille de Kiefer, pour aller manger tous ensemble. Ensuite tu pourras t'installer ici, ou chez Sarah et Emad, ou même à l'hôtel si tu préfères !
Si tu ne veux pas le voir, je t'appelle un taxi et tu pars maintenant.

Selma n'était pas habituée à voir sa mère plier devant elle mais après ce qu'elle venait d'entendre plus rien ne l'étonnait et elle continua.

SELMA : pour Emad et Sarah, je suis au courant figure-toi ! ... comment crois-tu que je suis arrivée jusqu'ici !? ... en patins à roulette !
LOIS : cette discussion n'a que trop duré ! je suis heureuse de te voir et le serais plus encore si nous pouvions passer quelques temps ici ensemble mais si tu ne peux comprendre et te rejouir que j'aime cet homme et plus encore que nous nous aimons, que nous allons avoir un enfant, je ne comprends pas pourquoi tu as fait tout ce chemin et ...
Lois n'eut pas le temps de finir, Selma venait de fondre en larmes.
LOIS prit sa fille dans ses bras et la serra fort : Chérie, si tu me disais ce qui réellement ne colle pas, ça m'aiderait ! Ca nous aiderait tous je crois.

Après s'être calmée, Selma lui avoua enfin qu'elle était simplement malheureuse d'avoir "perdu" sa mère et son frère jumeau, envoutés pas cet homme. Elle, tout ce qu'elle voulait, c'est que Lois rentre à Paris, reprenne sa vie d'avant parmi eux. Elle avait tjs espéré que Farheen et elle finissent pas se remettre ensemble.
Lois pensait que sa fille était une femme, elle s'était trompée, c'était encore une petite fille et s'en voulut horriblement de l'avoir laissée à Paris, seule.

LOIS : Chérie, ce que tu veux n'arrivera pas même si je laissais tomber Kiefer. Farheen et moi, on s'est séparé il y a 10ans et on s'aime bien mieux aujourd hui qu'à l'époque où nous étions mariés !! De même qu'Emad ne reviendrait pas non plus, il s'est trouvé le boulot qu'il aime ici et même s'il ne dit rien, je crois qu'il aime Sarah un peu plus qu'une simple co-locataire.
Il faut te faire une raison, les choses ont changées et toi, il faut que tu l'acceptes !

Selma pleura encore un long moment dans les bras de sa mère. Lois attendit paisiblement qu'elle s'arrête, elle préssentait que les choses allaient être plus faciles maintenant qu'elle s'était libérée !!

01h00 après, elle toqua au bureau de Kiefer puis y pénetra.
Celui ci, après avoir appelé sa mère et sa soeur pour les avertir de la parution des photos de ce matin, était en train de jouer de la guitare pour se détendre. A l'entrée de Lois, il s'interrompit immédiatement.
KIEFER : Alors ?
LOIS : Alors, ça va mieux ! Elle a sorti ce qu'elle avait à dire et j'espère qu'on va pouvoir avancer maintenant. Enfin, tu n'es toujours pas son idole mais elle devrait se comporter normalement avec toi !! Elle est couchée, elle était crevée.
J'aimerai que tu m'emmènes dîner dans un endroit hyper tendance où on est absolument sur de tomber sur tous les paparazzis de L.A
KIEFER très surpris : Ca ne te ressemble pas ! Pourquoi tu a envie de faire ça ?
LOIS : Pour couper court aux articles merdiques que j'ai lus ce matin ! Je n'a pas envie d'attaquer ces torchons mais quelques photos de nous, amoureux et ensemble, devraient les calmer pour un bout de temps. Tu ne crois pas ?
KIEFER : Si, si, tu as entièrement raison.

Lois avait revêtu une robe de soirée magnifique et Kiefer ne se lassait pas de la regarder, ou plutôt de la dévorer des yeux. Très vite, comme Lois l'avait anticipé, les paparazzi se mirent également à les mitrailler de leurs objectifs. Elle se fit féline et très amoureuse. Kiefer au début un peu mal à l'aise se prit à son jeu et devint très Don Juan tout en lui caressant le ventre : que les journalistes n'aient pas fait le déplacement pour rien, non seulement ils s'aimaient comme des fous mais en plus ils attendaient un heureux évènement ... que Lois avait de toute façon du mal à cacher dans sa robe des plus saillantes.
La soirée se terminait, ils étaient en train de sortir du restaurant, Kiefer l'enlassant possessivement par la taille quand son portable sonna, il décroccha instinctivement en se dirigeant vers la voiture.
La voix de l'homme lui était inconnue.
HOMME : Bonjour Mr SUTHERLAND, je suis ravi de pouvoir vous parler, enfin ! Vous êtes une vraie star, quasi impossible à joindre !
KIEFER surpris : Qui est à l'appareil ?
HOMME : Un homme à qui vous devez beaucoup !
KIEFER irrité : Ok ! Je ne sais pas comment vous avez fait pour avoir ce numéro mais le mieux est que l'oubliez !!
HOMME : Ca ne va pas être aussi simple, je le crains. Vous avez quelque chose que je veux, et vous allez m'aider à l'obtenir !
KIEFER : Quoi ??!
HOMME : La jolie fille que vous tenez à votre bras en ce moment même se trouve être ma fille mais ce n'est pas vraiment elle qui m'interèsse..Ce serait plutôt monn petit fils ! Vous voyez, j'ai tout obtenu dans ma vie sauf un fils de sang et on dirait bien que cette petite idiote de Lois va me l'offrir contre toutes attentes.

Kiefer racroccha sèchement puis fit un effort surhumain pour ne pas inquiéter Lois et se montrer son angoisse en spectacle aux reporters qui le pressaient de questions !!

Il était très inquiet pour Lois et le bébé, mais Lois ne remarque rien pour l'instant, il fait comme si rien était arrivé il réflichissait. Le soir venue, quand Lois était endormis, il disida s'appeller son avocat pour voir ce qui en était, il voulait engager un garde du corp pour surveiller Lois quand il ne serait pas là. Le lendemain matin, il décida d'en parler à Lois pour ne pas qu'elle l'apprenne par quelqu'un d'autre et qu'elle soit déçu de lui encore une fois. I la réveilla en dousseur.
KIEFER: Lois, il faut que je te parle avant de partir travailler.
LOIS en se retournant pour le regarder, voit bien qui a quelque chose d'anormal: Ça ne va pas Kiefer, qu'est-ce qui se passe? Tu es blanc comme un drap?
KIEFER :Ce n'est pas facile ce que j'ai a te dire mais il le faut, hier quand mon portable a sonné, ce n'était pas Sarah comme je te lavais dit, c'était ton père...
LOIS: Mon père? qu'est-ce qui voulait celui là, faire encore des menaces?
KIEFER: Oui mais pas des menaces qu'on prend à la légère, il veut... il veut...
Il eu de la misère à finir sa phrase.
LOIS: Allez Kiefer, tu me fais peur, dit moi le (avec les larmes au yeux)
KIEFER: Il veut notre futur fils, qui ne s'interesse pas à toi mais à son petit fils.
Lois n'en revenait pas, elle s'écroule en pleurs sur le lit, Kiefer la prend dans ses bras et lui aussi avait des émotions mais il voulait se montrer fort pour elle.
KIEFER: Je te promet qui ne l'aura pas on va engager des personnes pour surveiller l'appartement et pour te surveiller, on va se battre.
LOIS: Il n'a pas le droit de nous faire ça, il m'a toujours aïe, toute sa vie il aurait aimé un gars et la il veut se venger.
KIEFER: Là, il faut que j'aille travailler, j'aimerais que tu te prépares et que tu viennes me rejoindre aussitôt, tu vas venir sur le plateau, je vais te sentir plus en sécurité si tu viens pour quelques jours le temps qu'on se trouve un agent de sécurité. Il partie au studio et une heure après Lois n'était toujours pas arriver, il commençais à être inquiet.

Il chargea son assistante de l'appeler sans relâche jusqu'à ce qu'elle réussisse à la contacter..1/2 heure plus tard, elle lui passa enfin le téléphone.
KIEFER : Mais où étais tu passée, j'étais très inquiet !
LOIS : Et bien, je suis avec Selma, on se promène.
A voix basse, elle ajouta : Ecoutes, je suis désolée d'avoir craquée ce matin mais je ne vais pas me terrée ni changée ma façon de vivre ! De toutes façons, mon père n'est un adepte du kidnapping si ça peut te rassurer !! Son truc à lui, c'est la manipulation alors il va sans doute essayer de faire pression sur nous..
KIEFER : Je ne veux prendre aucun risque, viens me rejoindre STP !
LOIS : Pas question ! Je ne vais passer le reste de ma vie dans ton ombre !
On en reparlera ce soir ! Tu as des nouvelles de la maison ?
KIEFER : Non, laisses leur un peu de temps pour prendre une décision..
LOIS : Je t'aime, ça va bien se passer..

Ils avaient à peine raccroché quand


(toujours aussi flyé Élisa lol! ) lol! Quelle est cette expression étrange !!
Revenir en haut Aller en bas
charlie
Femme de Kiefer
Femme de Kiefer
avatar

Nombre de messages : 6465
Age : 44
Date d'inscription : 15/02/2006

MessageSujet: Re: JEU - FAN-FICTION : KIEFER ET NOUS archives   Lun 28 Aoû - 22:23

Kiefer n'aimait pas trop se lire dans les journaux, à cause de son passé, c'était toujours exageré, il pris la revue à Lois et la jète dans la première poubelle qui vit.
LOIS: souriante: Ne t'inquiète pas, je tes dit que j'étais de bonne humeur et que ça me dérangait pas, ça m'amuse de voir ça et je sais aussi qu'ils en mettent plus pour faire monter les ventes.
KIEFER: On ne gachera pas notre journée, allez vient on va aller magasiner.
LOIS : J'en ai de besoin, je n'ai plus grand linge qui me fait, mon ventre grossis à tous les jours, je n'ai pas hâtre de me voir à 9 mois.
KIEFER: C'est tellement beau un ventre rond, tu es encore plus sexy.
LOIS éclat de rire:Alors je devrait être enceinte 12 mois par année.
ILs se promène une partie de la journée un peu partout dans les boutiques et les marchants qui sont sur le bord de la plage, en fin d'après-midi, ils décident de rentrer et de relaxer un peu avant le souper. En arrivant dans l'appartement ils sont surpris de constater qu'il y avait Selma assise sur le canapé.
Elle les regarda à peine et semblait d'une humeur orageuse
LOIS : eh mon ange, çà fait du bien de te voir ... j'étais à cent lieues de penser te trouver ici
SELMA :S'lut
Lois prit Kiefer à part un instant
LOIS : tu veux bien nous laisser un peu toutes les 2, elle est têtue pire que moi, et c'est pas peu dire, et quand elle est braquée çà peut prendre un certain temps. En plus même si c'est à moi qu'elle en veut surtout, elle doit également te rendre responsable de tout ... sans parler de tes extravagances de ces derniers jours !... Laisse-nous tu veux ?
Lois l'embrassa tendrement
Kiefer : oui biensûr. Je serai dans mon bureau si t'as besoin de moi, j'ai 2/3 coups de fil à passer, je vais en profiter. Je t'aime.

Lois s'assit à côté de sa fille sur le canapé
LOIS : 04 mois, ma puce..Je trouvais le temps long ! Je voulais venir te voir la semaine prochaine.
SELMA froide : Sans rire ! Alors c'est ça ta vie maintenant ? Vivre dans cette ville merdique qui n'a pas d'Histoire, arrêter de faire le boulot qui t'a maintenue en vie pour procréer et vivre avec un mec qui te ridiculises partout dans la presse !
LOIS soupirant : Ok je vois..Je n'ai pas envie de me disputer avec toi et encore moins me justifier auprès de toi ! Si je t'ai déçue, je suis désolée ma chérie mais aujourd hui, je suis heureuse et c'est tout ce qui devrait compter pour toi !
SELMA : Je t'ai tjs bcp admiré, tu le sais, mais là..Je ne comprend plus rien !! Toute ta vie, tu t'es battue pour faire ce métier. Tu as tjs mis les hommes à tes pieds et là, tu lâches tout ça pour lui ? Mais regardes le !! Il va te détruire, tu ne le vois donc pas ?
LOIS : Peut être chérie mais personne ne m'a faite vibrer comme ça depuis ton père et aujourd hui, j'ai la chance de revivre ça.
Peu importe de ce qui va se passer demain, il faut parfois savoir se mettre en péril chérie. Je n'ai pas prévu tout ce qui arrive et c'est souvent difficile pour moi mais, je ne reviendrai plus en arrière !
Je suis enceinte, ma puce, tu imagines ?

Selma se leva du canapé et fit les 100 pas dans la pièce. Elle était encore un peu jeune pour comprendre son pouvoir de séduction mais elle était superbe, bien plus jolie que Lois même si celle ci lui avait bcp leguée de choses. Elle portait de très long cheveux auburns tous bouclés et avait de superbes yeux verts d'eau comme son père et son frère.
Sa peau était très mat et même si elle ne le mettait pas en valeur, elle avait un corps magnifique. Lois savait qu'il ne serait question de qqs mois pour qu'elle aussi découvre l'amour et peut être, qu'à ce moment là, elle comprendrait mieux.
Pour l'instant, seuls ses études la fascinaient, elle rêvait de retourner sur la terre d'Egypte, ses racines étaient profondément ancrées en elle, à la différence d'Emad qui s'en fichait totalement..Comme quoi, tous les jumeaux ne sont pas de copies conformes !

SELMA : Qu est ce que je suis supposée faire ? Tout laisser derrière moi et m'installer ici, dans ce pays que je déteste ? Abandonner Farheen ?
LOIS : Chérie, tu es une adulte, tu peux vivre où tu veux. Je garde l'appartement à Paris, tu peux t'y installer si tu préfères. On essaie de trouver une maison ici et tu y auras bien évidement ta place.
La dernière fois que j'ai parlé à Farheen, il avait plutôt l'air interressé pour s'installer à L.A., pour son métier, ce serait bien et il resterait proche de Li Ann.
Et puis tu sais, je suis obligée de vivre ici au moins 06 mois par an, pour le reste..faut voir !
Laisse lui une chance tu veux bien ? C'est qqun de bien, Emad l'aime bcp.
SELMA : Emad est facilement inpressionable, pas moi.
LOIS commençant à en avoir assez de cette conversation stérile : OK bébé, on tourne en rond là ! Maintenant, je vais l'appeler et te le présenter. On peut même appeler Emad et sa co locataire, qui se trouve être la fille de Kiefer, pour aller manger tous ensemble. Ensuite tu pourras t'installer ici, ou chez Sarah et Emad, ou même à l'hôtel si tu préfères !
Si tu ne veux pas le voir, je t'appelle un taxi et tu pars maintenant.

Selma n'était pas habituée à voir sa mère plier devant elle mais après ce qu'elle venait d'entendre plus rien ne l'étonnait et elle continua.

SELMA : pour Emad et Sarah, je suis au courant figure-toi ! ... comment crois-tu que je suis arrivée jusqu'ici !? ... en patins à roulette !
LOIS : cette discussion n'a que trop duré ! je suis heureuse de te voir et le serais plus encore si nous pouvions passer quelques temps ici ensemble mais si tu ne peux comprendre et te rejouir que j'aime cet homme et plus encore que nous nous aimons, que nous allons avoir un enfant, je ne comprends pas pourquoi tu as fait tout ce chemin et ...
Lois n'eut pas le temps de finir, Selma venait de fondre en larmes.
LOIS prit sa fille dans ses bras et la serra fort : Chérie, si tu me disais ce qui réellement ne colle pas, ça m'aiderait ! Ca nous aiderait tous je crois.

Après s'être calmée, Selma lui avoua enfin qu'elle était simplement malheureuse d'avoir "perdu" sa mère et son frère jumeau, envoutés pas cet homme. Elle, tout ce qu'elle voulait, c'est que Lois rentre à Paris, reprenne sa vie d'avant parmi eux. Elle avait tjs espéré que Farheen et elle finissent pas se remettre ensemble.
Lois pensait que sa fille était une femme, elle s'était trompée, c'était encore une petite fille et s'en voulut horriblement de l'avoir laissée à Paris, seule.

LOIS : Chérie, ce que tu veux n'arrivera pas même si je laissais tomber Kiefer. Farheen et moi, on s'est séparé il y a 10ans et on s'aime bien mieux aujourd hui qu'à l'époque où nous étions mariés !! De même qu'Emad ne reviendrait pas non plus, il s'est trouvé le boulot qu'il aime ici et même s'il ne dit rien, je crois qu'il aime Sarah un peu plus qu'une simple co-locataire.
Il faut te faire une raison, les choses ont changées et toi, il faut que tu l'acceptes !

Selma pleura encore un long moment dans les bras de sa mère. Lois attendit paisiblement qu'elle s'arrête, elle préssentait que les choses allaient être plus faciles maintenant qu'elle s'était libérée !!

01h00 après, elle toqua au bureau de Kiefer puis y pénetra.
Celui ci, après avoir appelé sa mère et sa soeur pour les avertir de la parution des photos de ce matin, était en train de jouer de la guitare pour se détendre. A l'entrée de Lois, il s'interrompit immédiatement.
KIEFER : Alors ?
LOIS : Alors, ça va mieux ! Elle a sorti ce qu'elle avait à dire et j'espère qu'on va pouvoir avancer maintenant. Enfin, tu n'es toujours pas son idole mais elle devrait se comporter normalement avec toi !! Elle est couchée, elle était crevée.
J'aimerai que tu m'emmènes dîner dans un endroit hyper tendance où on est absolument sur de tomber sur tous les paparazzis de L.A
KIEFER très surpris : Ca ne te ressemble pas ! Pourquoi tu a envie de faire ça ?
LOIS : Pour couper court aux articles merdiques que j'ai lus ce matin ! Je n'a pas envie d'attaquer ces torchons mais quelques photos de nous, amoureux et ensemble, devraient les calmer pour un bout de temps. Tu ne crois pas ?
KIEFER : Si, si, tu as entièrement raison.

Lois avait revêtu une robe de soirée magnifique et Kiefer ne se lassait pas de la regarder, ou plutôt de la dévorer des yeux. Très vite, comme Lois l'avait anticipé, les paparazzi se mirent également à les mitrailler de leurs objectifs. Elle se fit féline et très amoureuse. Kiefer au début un peu mal à l'aise se prit à son jeu et devint très Don Juan tout en lui caressant le ventre : que les journalistes n'aient pas fait le déplacement pour rien, non seulement ils s'aimaient comme des fous mais en plus ils attendaient un heureux évènement ... que Lois avait de toute façon du mal à cacher dans sa robe des plus saillantes.
La soirée se terminait, ils étaient en train de sortir du restaurant, Kiefer l'enlassant possessivement par la taille quand son portable sonna, il décroccha instinctivement en se dirigeant vers la voiture.
La voix de l'homme lui était inconnue.
HOMME : Bonjour Mr SUTHERLAND, je suis ravi de pouvoir vous parler, enfin ! Vous êtes une vraie star, quasi impossible à joindre !
KIEFER surpris : Qui est à l'appareil ?
HOMME : Un homme à qui vous devez beaucoup !
KIEFER irrité : Ok ! Je ne sais pas comment vous avez fait pour avoir ce numéro mais le mieux est que l'oubliez !!
HOMME : Ca ne va pas être aussi simple, je le crains. Vous avez quelque chose que je veux, et vous allez m'aider à l'obtenir !
KIEFER : Quoi ??!
HOMME : La jolie fille que vous tenez à votre bras en ce moment même se trouve être ma fille mais ce n'est pas vraiment elle qui m'interèsse..Ce serait plutôt monn petit fils ! Vous voyez, j'ai tout obtenu dans ma vie sauf un fils de sang et on dirait bien que cette petite idiote de Lois va me l'offrir contre toutes attentes.

Kiefer racroccha sèchement puis fit un effort surhumain pour ne pas inquiéter Lois et se montrer son angoisse en spectacle aux reporters qui le pressaient de questions !!

Il était très inquiet pour Lois et le bébé, mais Lois ne remarque rien pour l'instant, il fait comme si rien était arrivé il réflichissait. Le soir venue, quand Lois était endormis, il disida s'appeller son avocat pour voir ce qui en était, il voulait engager un garde du corp pour surveiller Lois quand il ne serait pas là. Le lendemain matin, il décida d'en parler à Lois pour ne pas qu'elle l'apprenne par quelqu'un d'autre et qu'elle soit déçu de lui encore une fois. I la réveilla en dousseur.
KIEFER: Lois, il faut que je te parle avant de partir travailler.
LOIS en se retournant pour le regarder, voit bien qui a quelque chose d'anormal: Ça ne va pas Kiefer, qu'est-ce qui se passe? Tu es blanc comme un drap?
KIEFER :Ce n'est pas facile ce que j'ai a te dire mais il le faut, hier quand mon portable a sonné, ce n'était pas Sarah comme je te lavais dit, c'était ton père...
LOIS: Mon père? qu'est-ce qui voulait celui là, faire encore des menaces?
KIEFER: Oui mais pas des menaces qu'on prend à la légère, il veut... il veut...
Il eu de la misère à finir sa phrase.
LOIS: Allez Kiefer, tu me fais peur, dit moi le (avec les larmes au yeux)
KIEFER: Il veut notre futur fils, qui ne s'interesse pas à toi mais à son petit fils.
Lois n'en revenait pas, elle s'écroule en pleurs sur le lit, Kiefer la prend dans ses bras et lui aussi avait des émotions mais il voulait se montrer fort pour elle.
KIEFER: Je te promet qui ne l'aura pas on va engager des personnes pour surveiller l'appartement et pour te surveiller, on va se battre.
LOIS: Il n'a pas le droit de nous faire ça, il m'a toujours aïe, toute sa vie il aurait aimé un gars et la il veut se venger.
KIEFER: Là, il faut que j'aille travailler, j'aimerais que tu te prépares et que tu viennes me rejoindre aussitôt, tu vas venir sur le plateau, je vais te sentir plus en sécurité si tu viens pour quelques jours le temps qu'on se trouve un agent de sécurité. Il partie au studio et une heure après Lois n'était toujours pas arriver, il commençais à être inquiet.

Il chargea son assistante de l'appeler sans relâche jusqu'à ce qu'elle réussisse à la contacter..1/2 heure plus tard, elle lui passa enfin le téléphone.
KIEFER : Mais où étais tu passée, j'étais très inquiet !
LOIS : Et bien, je suis avec Selma, on se promène.
A voix basse, elle ajouta : Ecoutes, je suis désolée d'avoir craquée ce matin mais je ne vais pas me terrée ni changée ma façon de vivre ! De toutes façons, mon père n'est un adepte du kidnapping si ça peut te rassurer !! Son truc à lui, c'est la manipulation alors il va sans doute essayer de faire pression sur nous..
KIEFER : Je ne veux prendre aucun risque, viens me rejoindre STP !
LOIS : Pas question ! Je ne vais passer le reste de ma vie dans ton ombre !
On en reparlera ce soir ! Tu as des nouvelles de la maison ?
KIEFER : Non, laisses leur un peu de temps pour prendre une décision..
LOIS : Je t'aime, ça va bien se passer..

Ils avaient à peine raccroché quand

Il reçu un autre téléphone du père à Lois.
HOMME:Tu as racrocher l'autre soir, ne prend pas ça à la légère, cette fois c'est vrai et tout ton attourage est en danger et compris Sarah, je sais exatement où elle est et ce qu'elle fait de ses journées, même Lois je peux te dire ce qu'elle fait, elle m'aimera pas quand elle va me voir.
KIEFER:Je vous défend de toucher à ma famille, vous allez le regreter.
HOMME en riant:Est-ce Jack ou vous qui parler, vos menaces me fond pas peur.
Un peu plus tard quand Lois arrive à l'appartement, avant d'y entrer elle dit à Emad d'aller chercher du bon café, qu'elle va aller prendre un bain et relaxer à attendant. Quand elle rentre dans l'appartement deux hommes l'attendaient...


Flyé veut dire toujours beaucoup d'imagination et tu sais nous surprendre. Présentement je suis à cour d'idées, tu es là pour sauver l'histoire avec tes intrigues. lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: JEU - FAN-FICTION : KIEFER ET NOUS archives   Lun 28 Aoû - 22:47

Kiefer n'aimait pas trop se lire dans les journaux, à cause de son passé, c'était toujours exageré, il pris la revue à Lois et la jète dans la première poubelle qui vit.
LOIS: souriante: Ne t'inquiète pas, je tes dit que j'étais de bonne humeur et que ça me dérangait pas, ça m'amuse de voir ça et je sais aussi qu'ils en mettent plus pour faire monter les ventes.
KIEFER: On ne gachera pas notre journée, allez vient on va aller magasiner.
LOIS : J'en ai de besoin, je n'ai plus grand linge qui me fait, mon ventre grossis à tous les jours, je n'ai pas hâtre de me voir à 9 mois.
KIEFER: C'est tellement beau un ventre rond, tu es encore plus sexy.
LOIS éclat de rire:Alors je devrait être enceinte 12 mois par année.
ILs se promène une partie de la journée un peu partout dans les boutiques et les marchants qui sont sur le bord de la plage, en fin d'après-midi, ils décident de rentrer et de relaxer un peu avant le souper. En arrivant dans l'appartement ils sont surpris de constater qu'il y avait Selma assise sur le canapé.
Elle les regarda à peine et semblait d'une humeur orageuse
LOIS : eh mon ange, çà fait du bien de te voir ... j'étais à cent lieues de penser te trouver ici
SELMA :S'lut
Lois prit Kiefer à part un instant
LOIS : tu veux bien nous laisser un peu toutes les 2, elle est têtue pire que moi, et c'est pas peu dire, et quand elle est braquée çà peut prendre un certain temps. En plus même si c'est à moi qu'elle en veut surtout, elle doit également te rendre responsable de tout ... sans parler de tes extravagances de ces derniers jours !... Laisse-nous tu veux ?
Lois l'embrassa tendrement
Kiefer : oui biensûr. Je serai dans mon bureau si t'as besoin de moi, j'ai 2/3 coups de fil à passer, je vais en profiter. Je t'aime.

Lois s'assit à côté de sa fille sur le canapé
LOIS : 04 mois, ma puce..Je trouvais le temps long ! Je voulais venir te voir la semaine prochaine.
SELMA froide : Sans rire ! Alors c'est ça ta vie maintenant ? Vivre dans cette ville merdique qui n'a pas d'Histoire, arrêter de faire le boulot qui t'a maintenue en vie pour procréer et vivre avec un mec qui te ridiculises partout dans la presse !
LOIS soupirant : Ok je vois..Je n'ai pas envie de me disputer avec toi et encore moins me justifier auprès de toi ! Si je t'ai déçue, je suis désolée ma chérie mais aujourd hui, je suis heureuse et c'est tout ce qui devrait compter pour toi !
SELMA : Je t'ai tjs bcp admiré, tu le sais, mais là..Je ne comprend plus rien !! Toute ta vie, tu t'es battue pour faire ce métier. Tu as tjs mis les hommes à tes pieds et là, tu lâches tout ça pour lui ? Mais regardes le !! Il va te détruire, tu ne le vois donc pas ?
LOIS : Peut être chérie mais personne ne m'a faite vibrer comme ça depuis ton père et aujourd hui, j'ai la chance de revivre ça.
Peu importe de ce qui va se passer demain, il faut parfois savoir se mettre en péril chérie. Je n'ai pas prévu tout ce qui arrive et c'est souvent difficile pour moi mais, je ne reviendrai plus en arrière !
Je suis enceinte, ma puce, tu imagines ?

Selma se leva du canapé et fit les 100 pas dans la pièce. Elle était encore un peu jeune pour comprendre son pouvoir de séduction mais elle était superbe, bien plus jolie que Lois même si celle ci lui avait bcp leguée de choses. Elle portait de très long cheveux auburns tous bouclés et avait de superbes yeux verts d'eau comme son père et son frère.
Sa peau était très mat et même si elle ne le mettait pas en valeur, elle avait un corps magnifique. Lois savait qu'il ne serait question de qqs mois pour qu'elle aussi découvre l'amour et peut être, qu'à ce moment là, elle comprendrait mieux.
Pour l'instant, seuls ses études la fascinaient, elle rêvait de retourner sur la terre d'Egypte, ses racines étaient profondément ancrées en elle, à la différence d'Emad qui s'en fichait totalement..Comme quoi, tous les jumeaux ne sont pas de copies conformes !

SELMA : Qu est ce que je suis supposée faire ? Tout laisser derrière moi et m'installer ici, dans ce pays que je déteste ? Abandonner Farheen ?
LOIS : Chérie, tu es une adulte, tu peux vivre où tu veux. Je garde l'appartement à Paris, tu peux t'y installer si tu préfères. On essaie de trouver une maison ici et tu y auras bien évidement ta place.
La dernière fois que j'ai parlé à Farheen, il avait plutôt l'air interressé pour s'installer à L.A., pour son métier, ce serait bien et il resterait proche de Li Ann.
Et puis tu sais, je suis obligée de vivre ici au moins 06 mois par an, pour le reste..faut voir !
Laisse lui une chance tu veux bien ? C'est qqun de bien, Emad l'aime bcp.
SELMA : Emad est facilement inpressionable, pas moi.
LOIS commençant à en avoir assez de cette conversation stérile : OK bébé, on tourne en rond là ! Maintenant, je vais l'appeler et te le présenter. On peut même appeler Emad et sa co locataire, qui se trouve être la fille de Kiefer, pour aller manger tous ensemble. Ensuite tu pourras t'installer ici, ou chez Sarah et Emad, ou même à l'hôtel si tu préfères !
Si tu ne veux pas le voir, je t'appelle un taxi et tu pars maintenant.

Selma n'était pas habituée à voir sa mère plier devant elle mais après ce qu'elle venait d'entendre plus rien ne l'étonnait et elle continua.

SELMA : pour Emad et Sarah, je suis au courant figure-toi ! ... comment crois-tu que je suis arrivée jusqu'ici !? ... en patins à roulette !
LOIS : cette discussion n'a que trop duré ! je suis heureuse de te voir et le serais plus encore si nous pouvions passer quelques temps ici ensemble mais si tu ne peux comprendre et te rejouir que j'aime cet homme et plus encore que nous nous aimons, que nous allons avoir un enfant, je ne comprends pas pourquoi tu as fait tout ce chemin et ...
Lois n'eut pas le temps de finir, Selma venait de fondre en larmes.
LOIS prit sa fille dans ses bras et la serra fort : Chérie, si tu me disais ce qui réellement ne colle pas, ça m'aiderait ! Ca nous aiderait tous je crois.

Après s'être calmée, Selma lui avoua enfin qu'elle était simplement malheureuse d'avoir "perdu" sa mère et son frère jumeau, envoutés pas cet homme. Elle, tout ce qu'elle voulait, c'est que Lois rentre à Paris, reprenne sa vie d'avant parmi eux. Elle avait tjs espéré que Farheen et elle finissent pas se remettre ensemble.
Lois pensait que sa fille était une femme, elle s'était trompée, c'était encore une petite fille et s'en voulut horriblement de l'avoir laissée à Paris, seule.

LOIS : Chérie, ce que tu veux n'arrivera pas même si je laissais tomber Kiefer. Farheen et moi, on s'est séparé il y a 10ans et on s'aime bien mieux aujourd hui qu'à l'époque où nous étions mariés !! De même qu'Emad ne reviendrait pas non plus, il s'est trouvé le boulot qu'il aime ici et même s'il ne dit rien, je crois qu'il aime Sarah un peu plus qu'une simple co-locataire.
Il faut te faire une raison, les choses ont changées et toi, il faut que tu l'acceptes !

Selma pleura encore un long moment dans les bras de sa mère. Lois attendit paisiblement qu'elle s'arrête, elle préssentait que les choses allaient être plus faciles maintenant qu'elle s'était libérée !!

01h00 après, elle toqua au bureau de Kiefer puis y pénetra.
Celui ci, après avoir appelé sa mère et sa soeur pour les avertir de la parution des photos de ce matin, était en train de jouer de la guitare pour se détendre. A l'entrée de Lois, il s'interrompit immédiatement.
KIEFER : Alors ?
LOIS : Alors, ça va mieux ! Elle a sorti ce qu'elle avait à dire et j'espère qu'on va pouvoir avancer maintenant. Enfin, tu n'es toujours pas son idole mais elle devrait se comporter normalement avec toi !! Elle est couchée, elle était crevée.
J'aimerai que tu m'emmènes dîner dans un endroit hyper tendance où on est absolument sur de tomber sur tous les paparazzis de L.A
KIEFER très surpris : Ca ne te ressemble pas ! Pourquoi tu a envie de faire ça ?
LOIS : Pour couper court aux articles merdiques que j'ai lus ce matin ! Je n'a pas envie d'attaquer ces torchons mais quelques photos de nous, amoureux et ensemble, devraient les calmer pour un bout de temps. Tu ne crois pas ?
KIEFER : Si, si, tu as entièrement raison.

Lois avait revêtu une robe de soirée magnifique et Kiefer ne se lassait pas de la regarder, ou plutôt de la dévorer des yeux. Très vite, comme Lois l'avait anticipé, les paparazzi se mirent également à les mitrailler de leurs objectifs. Elle se fit féline et très amoureuse. Kiefer au début un peu mal à l'aise se prit à son jeu et devint très Don Juan tout en lui caressant le ventre : que les journalistes n'aient pas fait le déplacement pour rien, non seulement ils s'aimaient comme des fous mais en plus ils attendaient un heureux évènement ... que Lois avait de toute façon du mal à cacher dans sa robe des plus saillantes.
La soirée se terminait, ils étaient en train de sortir du restaurant, Kiefer l'enlassant possessivement par la taille quand son portable sonna, il décroccha instinctivement en se dirigeant vers la voiture.
La voix de l'homme lui était inconnue.
HOMME : Bonjour Mr SUTHERLAND, je suis ravi de pouvoir vous parler, enfin ! Vous êtes une vraie star, quasi impossible à joindre !
KIEFER surpris : Qui est à l'appareil ?
HOMME : Un homme à qui vous devez beaucoup !
KIEFER irrité : Ok ! Je ne sais pas comment vous avez fait pour avoir ce numéro mais le mieux est que l'oubliez !!
HOMME : Ca ne va pas être aussi simple, je le crains. Vous avez quelque chose que je veux, et vous allez m'aider à l'obtenir !
KIEFER : Quoi ??!
HOMME : La jolie fille que vous tenez à votre bras en ce moment même se trouve être ma fille mais ce n'est pas vraiment elle qui m'interèsse..Ce serait plutôt monn petit fils ! Vous voyez, j'ai tout obtenu dans ma vie sauf un fils de sang et on dirait bien que cette petite idiote de Lois va me l'offrir contre toutes attentes.

Kiefer racroccha sèchement puis fit un effort surhumain pour ne pas inquiéter Lois et se montrer son angoisse en spectacle aux reporters qui le pressaient de questions !!

Il était très inquiet pour Lois et le bébé, mais Lois ne remarque rien pour l'instant, il fait comme si rien était arrivé il réflichissait. Le soir venue, quand Lois était endormis, il disida s'appeller son avocat pour voir ce qui en était, il voulait engager un garde du corp pour surveiller Lois quand il ne serait pas là. Le lendemain matin, il décida d'en parler à Lois pour ne pas qu'elle l'apprenne par quelqu'un d'autre et qu'elle soit déçu de lui encore une fois. I la réveilla en dousseur.
KIEFER: Lois, il faut que je te parle avant de partir travailler.
LOIS en se retournant pour le regarder, voit bien qui a quelque chose d'anormal: Ça ne va pas Kiefer, qu'est-ce qui se passe? Tu es blanc comme un drap?
KIEFER :Ce n'est pas facile ce que j'ai a te dire mais il le faut, hier quand mon portable a sonné, ce n'était pas Sarah comme je te lavais dit, c'était ton père...
LOIS: Mon père? qu'est-ce qui voulait celui là, faire encore des menaces?
KIEFER: Oui mais pas des menaces qu'on prend à la légère, il veut... il veut...
Il eu de la misère à finir sa phrase.
LOIS: Allez Kiefer, tu me fais peur, dit moi le (avec les larmes au yeux)
KIEFER: Il veut notre futur fils, qui ne s'interesse pas à toi mais à son petit fils.
Lois n'en revenait pas, elle s'écroule en pleurs sur le lit, Kiefer la prend dans ses bras et lui aussi avait des émotions mais il voulait se montrer fort pour elle.
KIEFER: Je te promet qui ne l'aura pas on va engager des personnes pour surveiller l'appartement et pour te surveiller, on va se battre.
LOIS: Il n'a pas le droit de nous faire ça, il m'a toujours aïe, toute sa vie il aurait aimé un gars et la il veut se venger.
KIEFER: Là, il faut que j'aille travailler, j'aimerais que tu te prépares et que tu viennes me rejoindre aussitôt, tu vas venir sur le plateau, je vais te sentir plus en sécurité si tu viens pour quelques jours le temps qu'on se trouve un agent de sécurité. Il partie au studio et une heure après Lois n'était toujours pas arriver, il commençais à être inquiet.

Il chargea son assistante de l'appeler sans relâche jusqu'à ce qu'elle réussisse à la contacter..1/2 heure plus tard, elle lui passa enfin le téléphone.
KIEFER : Mais où étais tu passée, j'étais très inquiet !
LOIS : Et bien, je suis avec Selma, on se promène.
A voix basse, elle ajouta : Ecoutes, je suis désolée d'avoir craquée ce matin mais je ne vais pas me terrée ni changée ma façon de vivre ! De toutes façons, mon père n'est un adepte du kidnapping si ça peut te rassurer !! Son truc à lui, c'est la manipulation alors il va sans doute essayer de faire pression sur nous..
KIEFER : Je ne veux prendre aucun risque, viens me rejoindre STP !
LOIS : Pas question ! Je ne vais passer le reste de ma vie dans ton ombre !
On en reparlera ce soir ! Tu as des nouvelles de la maison ?
KIEFER : Non, laisses leur un peu de temps pour prendre une décision..
LOIS : Je t'aime, ça va bien se passer..

Ils avaient à peine raccroché quand

Il reçu un autre téléphone du père à Lois.
HOMME: Tu as racrocher l'autre soir, ne prend pas ça à la légère, cette fois c'est vrai et tout ton attourage est en danger et compris Sarah, je sais exatement où elle est et ce qu'elle fait de ses journées, même Lois je peux te dire ce qu'elle fait, elle m'aimera pas quand elle va me voir.
KIEFER: Je vous défend de toucher à ma famille, vous allez le regreter.
HOMME en riant: Est-ce Jack ou vous qui parler, vos menaces me fond pas peur.

Un peu plus tard quand Lois arrive à l'appartement, avant d'y entrer elle dit à Selma d'aller chercher du bon café, qu'elle va aller prendre un bain et relaxer à attendant. Quand elle rentre dans l'appartement deux hommes l'attendaient.

HOMME 1 : Bonjour Mme SUTHERLAND, Mr CONSUELI souhaite vous voir.
LOIS le regardant : Dîtes à Mr mon père d'aller se faire foutre ! S'il veut me voir, il vient..A priori, il connait le chemin !
HOMME 2 s'approchant : On peut faire ça de 2 façons, la
LOIS : douce et la moins douce, je connais, moi aussi je suis une Consueli !
HOMME 2 s'approcha et la gifla violement : Ca c'est la douce..
puis lui murmura à l'oreille : Pensez à votre bébé Mme !!
LOIS lui sourit : Justement, il est bien trop précieux ce bébé pour que vous risquez de me faire courir le moindre risque, je me trompe ? Maintenant, vous sortez..

L'homme se raidit, elle avait touché un point sensible, elle le savait.
Ils avaient beau se detester cordialement, son père la connaissait et il savait qu'elle préférerait se mettre en danger plutôt que de lui céder !! Il comptait peut être sur le fait qu'elle ait vieillie !! Ou alors c'était lui qui avait vieilli..
Les 2 gorilles sortirent en la frôlant..
Revenir en haut Aller en bas
charlie
Femme de Kiefer
Femme de Kiefer
avatar

Nombre de messages : 6465
Age : 44
Date d'inscription : 15/02/2006

MessageSujet: Re: JEU - FAN-FICTION : KIEFER ET NOUS archives   Mar 29 Aoû - 0:47

Kiefer n'aimait pas trop se lire dans les journaux, à cause de son passé, c'était toujours exageré, il pris la revue à Lois et la jète dans la première poubelle qui vit.
LOIS: souriante: Ne t'inquiète pas, je tes dit que j'étais de bonne humeur et que ça me dérangait pas, ça m'amuse de voir ça et je sais aussi qu'ils en mettent plus pour faire monter les ventes.
KIEFER: On ne gachera pas notre journée, allez vient on va aller magasiner.
LOIS : J'en ai de besoin, je n'ai plus grand linge qui me fait, mon ventre grossis à tous les jours, je n'ai pas hâtre de me voir à 9 mois.
KIEFER: C'est tellement beau un ventre rond, tu es encore plus sexy.
LOIS éclat de rire:Alors je devrait être enceinte 12 mois par année.
ILs se promène une partie de la journée un peu partout dans les boutiques et les marchants qui sont sur le bord de la plage, en fin d'après-midi, ils décident de rentrer et de relaxer un peu avant le souper. En arrivant dans l'appartement ils sont surpris de constater qu'il y avait Selma assise sur le canapé.
Elle les regarda à peine et semblait d'une humeur orageuse
LOIS : eh mon ange, çà fait du bien de te voir ... j'étais à cent lieues de penser te trouver ici
SELMA :S'lut
Lois prit Kiefer à part un instant
LOIS : tu veux bien nous laisser un peu toutes les 2, elle est têtue pire que moi, et c'est pas peu dire, et quand elle est braquée çà peut prendre un certain temps. En plus même si c'est à moi qu'elle en veut surtout, elle doit également te rendre responsable de tout ... sans parler de tes extravagances de ces derniers jours !... Laisse-nous tu veux ?
Lois l'embrassa tendrement
Kiefer : oui biensûr. Je serai dans mon bureau si t'as besoin de moi, j'ai 2/3 coups de fil à passer, je vais en profiter. Je t'aime.

Lois s'assit à côté de sa fille sur le canapé
LOIS : 04 mois, ma puce..Je trouvais le temps long ! Je voulais venir te voir la semaine prochaine.
SELMA froide : Sans rire ! Alors c'est ça ta vie maintenant ? Vivre dans cette ville merdique qui n'a pas d'Histoire, arrêter de faire le boulot qui t'a maintenue en vie pour procréer et vivre avec un mec qui te ridiculises partout dans la presse !
LOIS soupirant : Ok je vois..Je n'ai pas envie de me disputer avec toi et encore moins me justifier auprès de toi ! Si je t'ai déçue, je suis désolée ma chérie mais aujourd hui, je suis heureuse et c'est tout ce qui devrait compter pour toi !
SELMA : Je t'ai tjs bcp admiré, tu le sais, mais là..Je ne comprend plus rien !! Toute ta vie, tu t'es battue pour faire ce métier. Tu as tjs mis les hommes à tes pieds et là, tu lâches tout ça pour lui ? Mais regardes le !! Il va te détruire, tu ne le vois donc pas ?
LOIS : Peut être chérie mais personne ne m'a faite vibrer comme ça depuis ton père et aujourd hui, j'ai la chance de revivre ça.
Peu importe de ce qui va se passer demain, il faut parfois savoir se mettre en péril chérie. Je n'ai pas prévu tout ce qui arrive et c'est souvent difficile pour moi mais, je ne reviendrai plus en arrière !
Je suis enceinte, ma puce, tu imagines ?

Selma se leva du canapé et fit les 100 pas dans la pièce. Elle était encore un peu jeune pour comprendre son pouvoir de séduction mais elle était superbe, bien plus jolie que Lois même si celle ci lui avait bcp leguée de choses. Elle portait de très long cheveux auburns tous bouclés et avait de superbes yeux verts d'eau comme son père et son frère.
Sa peau était très mat et même si elle ne le mettait pas en valeur, elle avait un corps magnifique. Lois savait qu'il ne serait question de qqs mois pour qu'elle aussi découvre l'amour et peut être, qu'à ce moment là, elle comprendrait mieux.
Pour l'instant, seuls ses études la fascinaient, elle rêvait de retourner sur la terre d'Egypte, ses racines étaient profondément ancrées en elle, à la différence d'Emad qui s'en fichait totalement..Comme quoi, tous les jumeaux ne sont pas de copies conformes !

SELMA : Qu est ce que je suis supposée faire ? Tout laisser derrière moi et m'installer ici, dans ce pays que je déteste ? Abandonner Farheen ?
LOIS : Chérie, tu es une adulte, tu peux vivre où tu veux. Je garde l'appartement à Paris, tu peux t'y installer si tu préfères. On essaie de trouver une maison ici et tu y auras bien évidement ta place.
La dernière fois que j'ai parlé à Farheen, il avait plutôt l'air interressé pour s'installer à L.A., pour son métier, ce serait bien et il resterait proche de Li Ann.
Et puis tu sais, je suis obligée de vivre ici au moins 06 mois par an, pour le reste..faut voir !
Laisse lui une chance tu veux bien ? C'est qqun de bien, Emad l'aime bcp.
SELMA : Emad est facilement inpressionable, pas moi.
LOIS commençant à en avoir assez de cette conversation stérile : OK bébé, on tourne en rond là ! Maintenant, je vais l'appeler et te le présenter. On peut même appeler Emad et sa co locataire, qui se trouve être la fille de Kiefer, pour aller manger tous ensemble. Ensuite tu pourras t'installer ici, ou chez Sarah et Emad, ou même à l'hôtel si tu préfères !
Si tu ne veux pas le voir, je t'appelle un taxi et tu pars maintenant.

Selma n'était pas habituée à voir sa mère plier devant elle mais après ce qu'elle venait d'entendre plus rien ne l'étonnait et elle continua.

SELMA : pour Emad et Sarah, je suis au courant figure-toi ! ... comment crois-tu que je suis arrivée jusqu'ici !? ... en patins à roulette !
LOIS : cette discussion n'a que trop duré ! je suis heureuse de te voir et le serais plus encore si nous pouvions passer quelques temps ici ensemble mais si tu ne peux comprendre et te rejouir que j'aime cet homme et plus encore que nous nous aimons, que nous allons avoir un enfant, je ne comprends pas pourquoi tu as fait tout ce chemin et ...
Lois n'eut pas le temps de finir, Selma venait de fondre en larmes.
LOIS prit sa fille dans ses bras et la serra fort : Chérie, si tu me disais ce qui réellement ne colle pas, ça m'aiderait ! Ca nous aiderait tous je crois.

Après s'être calmée, Selma lui avoua enfin qu'elle était simplement malheureuse d'avoir "perdu" sa mère et son frère jumeau, envoutés pas cet homme. Elle, tout ce qu'elle voulait, c'est que Lois rentre à Paris, reprenne sa vie d'avant parmi eux. Elle avait tjs espéré que Farheen et elle finissent pas se remettre ensemble.
Lois pensait que sa fille était une femme, elle s'était trompée, c'était encore une petite fille et s'en voulut horriblement de l'avoir laissée à Paris, seule.

LOIS : Chérie, ce que tu veux n'arrivera pas même si je laissais tomber Kiefer. Farheen et moi, on s'est séparé il y a 10ans et on s'aime bien mieux aujourd hui qu'à l'époque où nous étions mariés !! De même qu'Emad ne reviendrait pas non plus, il s'est trouvé le boulot qu'il aime ici et même s'il ne dit rien, je crois qu'il aime Sarah un peu plus qu'une simple co-locataire.
Il faut te faire une raison, les choses ont changées et toi, il faut que tu l'acceptes !

Selma pleura encore un long moment dans les bras de sa mère. Lois attendit paisiblement qu'elle s'arrête, elle préssentait que les choses allaient être plus faciles maintenant qu'elle s'était libérée !!

01h00 après, elle toqua au bureau de Kiefer puis y pénetra.
Celui ci, après avoir appelé sa mère et sa soeur pour les avertir de la parution des photos de ce matin, était en train de jouer de la guitare pour se détendre. A l'entrée de Lois, il s'interrompit immédiatement.
KIEFER : Alors ?
LOIS : Alors, ça va mieux ! Elle a sorti ce qu'elle avait à dire et j'espère qu'on va pouvoir avancer maintenant. Enfin, tu n'es toujours pas son idole mais elle devrait se comporter normalement avec toi !! Elle est couchée, elle était crevée.
J'aimerai que tu m'emmènes dîner dans un endroit hyper tendance où on est absolument sur de tomber sur tous les paparazzis de L.A
KIEFER très surpris : Ca ne te ressemble pas ! Pourquoi tu a envie de faire ça ?
LOIS : Pour couper court aux articles merdiques que j'ai lus ce matin ! Je n'a pas envie d'attaquer ces torchons mais quelques photos de nous, amoureux et ensemble, devraient les calmer pour un bout de temps. Tu ne crois pas ?
KIEFER : Si, si, tu as entièrement raison.

Lois avait revêtu une robe de soirée magnifique et Kiefer ne se lassait pas de la regarder, ou plutôt de la dévorer des yeux. Très vite, comme Lois l'avait anticipé, les paparazzi se mirent également à les mitrailler de leurs objectifs. Elle se fit féline et très amoureuse. Kiefer au début un peu mal à l'aise se prit à son jeu et devint très Don Juan tout en lui caressant le ventre : que les journalistes n'aient pas fait le déplacement pour rien, non seulement ils s'aimaient comme des fous mais en plus ils attendaient un heureux évènement ... que Lois avait de toute façon du mal à cacher dans sa robe des plus saillantes.
La soirée se terminait, ils étaient en train de sortir du restaurant, Kiefer l'enlassant possessivement par la taille quand son portable sonna, il décroccha instinctivement en se dirigeant vers la voiture.
La voix de l'homme lui était inconnue.
HOMME : Bonjour Mr SUTHERLAND, je suis ravi de pouvoir vous parler, enfin ! Vous êtes une vraie star, quasi impossible à joindre !
KIEFER surpris : Qui est à l'appareil ?
HOMME : Un homme à qui vous devez beaucoup !
KIEFER irrité : Ok ! Je ne sais pas comment vous avez fait pour avoir ce numéro mais le mieux est que l'oubliez !!
HOMME : Ca ne va pas être aussi simple, je le crains. Vous avez quelque chose que je veux, et vous allez m'aider à l'obtenir !
KIEFER : Quoi ??!
HOMME : La jolie fille que vous tenez à votre bras en ce moment même se trouve être ma fille mais ce n'est pas vraiment elle qui m'interèsse..Ce serait plutôt monn petit fils ! Vous voyez, j'ai tout obtenu dans ma vie sauf un fils de sang et on dirait bien que cette petite idiote de Lois va me l'offrir contre toutes attentes.

Kiefer racroccha sèchement puis fit un effort surhumain pour ne pas inquiéter Lois et se montrer son angoisse en spectacle aux reporters qui le pressaient de questions !!

Il était très inquiet pour Lois et le bébé, mais Lois ne remarque rien pour l'instant, il fait comme si rien était arrivé il réflichissait. Le soir venue, quand Lois était endormis, il disida s'appeller son avocat pour voir ce qui en était, il voulait engager un garde du corp pour surveiller Lois quand il ne serait pas là. Le lendemain matin, il décida d'en parler à Lois pour ne pas qu'elle l'apprenne par quelqu'un d'autre et qu'elle soit déçu de lui encore une fois. I la réveilla en dousseur.
KIEFER: Lois, il faut que je te parle avant de partir travailler.
LOIS en se retournant pour le regarder, voit bien qui a quelque chose d'anormal: Ça ne va pas Kiefer, qu'est-ce qui se passe? Tu es blanc comme un drap?
KIEFER :Ce n'est pas facile ce que j'ai a te dire mais il le faut, hier quand mon portable a sonné, ce n'était pas Sarah comme je te lavais dit, c'était ton père...
LOIS: Mon père? qu'est-ce qui voulait celui là, faire encore des menaces?
KIEFER: Oui mais pas des menaces qu'on prend à la légère, il veut... il veut...
Il eu de la misère à finir sa phrase.
LOIS: Allez Kiefer, tu me fais peur, dit moi le (avec les larmes au yeux)
KIEFER: Il veut notre futur fils, qui ne s'interesse pas à toi mais à son petit fils.
Lois n'en revenait pas, elle s'écroule en pleurs sur le lit, Kiefer la prend dans ses bras et lui aussi avait des émotions mais il voulait se montrer fort pour elle.
KIEFER: Je te promet qui ne l'aura pas on va engager des personnes pour surveiller l'appartement et pour te surveiller, on va se battre.
LOIS: Il n'a pas le droit de nous faire ça, il m'a toujours aïe, toute sa vie il aurait aimé un gars et la il veut se venger.
KIEFER: Là, il faut que j'aille travailler, j'aimerais que tu te prépares et que tu viennes me rejoindre aussitôt, tu vas venir sur le plateau, je vais te sentir plus en sécurité si tu viens pour quelques jours le temps qu'on se trouve un agent de sécurité. Il partie au studio et une heure après Lois n'était toujours pas arriver, il commençais à être inquiet.

Il chargea son assistante de l'appeler sans relâche jusqu'à ce qu'elle réussisse à la contacter..1/2 heure plus tard, elle lui passa enfin le téléphone.
KIEFER : Mais où étais tu passée, j'étais très inquiet !
LOIS : Et bien, je suis avec Selma, on se promène.
A voix basse, elle ajouta : Ecoutes, je suis désolée d'avoir craquée ce matin mais je ne vais pas me terrée ni changée ma façon de vivre ! De toutes façons, mon père n'est un adepte du kidnapping si ça peut te rassurer !! Son truc à lui, c'est la manipulation alors il va sans doute essayer de faire pression sur nous..
KIEFER : Je ne veux prendre aucun risque, viens me rejoindre STP !
LOIS : Pas question ! Je ne vais passer le reste de ma vie dans ton ombre !
On en reparlera ce soir ! Tu as des nouvelles de la maison ?
KIEFER : Non, laisses leur un peu de temps pour prendre une décision..
LOIS : Je t'aime, ça va bien se passer..

Ils avaient à peine raccroché quand

Il reçu un autre téléphone du père à Lois.
HOMME: Tu as racrocher l'autre soir, ne prend pas ça à la légère, cette fois c'est vrai et tout ton attourage est en danger et compris Sarah, je sais exatement où elle est et ce qu'elle fait de ses journées, même Lois je peux te dire ce qu'elle fait, elle m'aimera pas quand elle va me voir.
KIEFER: Je vous défend de toucher à ma famille, vous allez le regreter.
HOMME en riant: Est-ce Jack ou vous qui parler, vos menaces me fond pas peur.

Un peu plus tard quand Lois arrive à l'appartement, avant d'y entrer elle dit à Selma d'aller chercher du bon café, qu'elle va aller prendre un bain et relaxer à attendant. Quand elle rentre dans l'appartement deux hommes l'attendaient.

HOMME 1 : Bonjour Mme SUTHERLAND, Mr CONSUELI souhaite vous voir.
LOIS le regardant : Dîtes à Mr mon père d'aller se faire foutre ! S'il veut me voir, il vient..A priori, il connait le chemin !
HOMME 2 s'approchant : On peut faire ça de 2 façons, la
LOIS : douce et la moins douce, je connais, moi aussi je suis une Consueli !
HOMME 2 s'approcha et la gifla violement : Ca c'est la douce..
puis lui murmura à l'oreille : Pensez à votre bébé Mme !!
LOIS lui sourit : Justement, il est bien trop précieux ce bébé pour que vous risquez de me faire courir le moindre risque, je me trompe ? Maintenant, vous sortez..

L'homme se raidit, elle avait touché un point sensible, elle le savait.
Ils avaient beau se detester cordialement, son père la connaissait et il savait qu'elle préférerait se mettre en danger plutôt que de lui céder !! Il comptait peut être sur le fait qu'elle ait vieillie !! Ou alors c'était lui qui avait vieilli..
Les 2 gorilles sortirent en la frôlant..


LOIS: Le salaut, il veut jouer à ce jeux alors on va le jouer à deux.
Elle saignait du nez et lorsque Kiefer arriva, il était stupéfait de voir Lois comme ça.
KIEFER: Que t'es t-il arrivé...ils sont venus?
LOIS:Oui, ils sont venues, ils no'nt pas été tendre et moi non plus, il va le savoir mon père si je peux encore l'appeller comme ça.
KIEFER:Ça ne restera pas comme ça, vient, on va à la police.
LOIS: Pas question, tu imagines dans les journeaux demain.
KIEFER: Je m'en fou des journeaux, pour l'instant ta vie et celle du bébé est en dangé.
LOIS:...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: JEU - FAN-FICTION : KIEFER ET NOUS archives   Mar 29 Aoû - 0:58

Lois s'assit à côté de sa fille sur le canapé
LOIS : 04 mois, ma puce..Je trouvais le temps long ! Je voulais venir te voir la semaine prochaine.
SELMA froide : Sans rire ! Alors c'est ça ta vie maintenant ? Vivre dans cette ville merdique qui n'a pas d'Histoire, arrêter de faire le boulot qui t'a maintenue en vie pour procréer et vivre avec un mec qui te ridiculises partout dans la presse !
LOIS soupirant : Ok je vois..Je n'ai pas envie de me disputer avec toi et encore moins me justifier auprès de toi ! Si je t'ai déçue, je suis désolée ma chérie mais aujourd hui, je suis heureuse et c'est tout ce qui devrait compter pour toi !
SELMA : Je t'ai tjs bcp admiré, tu le sais, mais là..Je ne comprend plus rien !! Toute ta vie, tu t'es battue pour faire ce métier. Tu as tjs mis les hommes à tes pieds et là, tu lâches tout ça pour lui ? Mais regardes le !! Il va te détruire, tu ne le vois donc pas ?
LOIS : Peut être chérie mais personne ne m'a faite vibrer comme ça depuis ton père et aujourd hui, j'ai la chance de revivre ça.
Peu importe de ce qui va se passer demain, il faut parfois savoir se mettre en péril chérie. Je n'ai pas prévu tout ce qui arrive et c'est souvent difficile pour moi mais, je ne reviendrai plus en arrière !
Je suis enceinte, ma puce, tu imagines ?

Selma se leva du canapé et fit les 100 pas dans la pièce. Elle était encore un peu jeune pour comprendre son pouvoir de séduction mais elle était superbe, bien plus jolie que Lois même si celle ci lui avait bcp leguée de choses. Elle portait de très long cheveux auburns tous bouclés et avait de superbes yeux verts d'eau comme son père et son frère.
Sa peau était très mat et même si elle ne le mettait pas en valeur, elle avait un corps magnifique. Lois savait qu'il ne serait question de qqs mois pour qu'elle aussi découvre l'amour et peut être, qu'à ce moment là, elle comprendrait mieux.
Pour l'instant, seuls ses études la fascinaient, elle rêvait de retourner sur la terre d'Egypte, ses racines étaient profondément ancrées en elle, à la différence d'Emad qui s'en fichait totalement..Comme quoi, tous les jumeaux ne sont pas de copies conformes !

SELMA : Qu est ce que je suis supposée faire ? Tout laisser derrière moi et m'installer ici, dans ce pays que je déteste ? Abandonner Farheen ?
LOIS : Chérie, tu es une adulte, tu peux vivre où tu veux. Je garde l'appartement à Paris, tu peux t'y installer si tu préfères. On essaie de trouver une maison ici et tu y auras bien évidement ta place.
La dernière fois que j'ai parlé à Farheen, il avait plutôt l'air interressé pour s'installer à L.A., pour son métier, ce serait bien et il resterait proche de Li Ann.
Et puis tu sais, je suis obligée de vivre ici au moins 06 mois par an, pour le reste..faut voir !
Laisse lui une chance tu veux bien ? C'est qqun de bien, Emad l'aime bcp.
SELMA : Emad est facilement inpressionable, pas moi.
LOIS commençant à en avoir assez de cette conversation stérile : OK bébé, on tourne en rond là ! Maintenant, je vais l'appeler et te le présenter. On peut même appeler Emad et sa co locataire, qui se trouve être la fille de Kiefer, pour aller manger tous ensemble. Ensuite tu pourras t'installer ici, ou chez Sarah et Emad, ou même à l'hôtel si tu préfères !
Si tu ne veux pas le voir, je t'appelle un taxi et tu pars maintenant.

Selma n'était pas habituée à voir sa mère plier devant elle mais après ce qu'elle venait d'entendre plus rien ne l'étonnait et elle continua.

SELMA : pour Emad et Sarah, je suis au courant figure-toi ! ... comment crois-tu que je suis arrivée jusqu'ici !? ... en patins à roulette !
LOIS : cette discussion n'a que trop duré ! je suis heureuse de te voir et le serais plus encore si nous pouvions passer quelques temps ici ensemble mais si tu ne peux comprendre et te rejouir que j'aime cet homme et plus encore que nous nous aimons, que nous allons avoir un enfant, je ne comprends pas pourquoi tu as fait tout ce chemin et ...
Lois n'eut pas le temps de finir, Selma venait de fondre en larmes.
LOIS prit sa fille dans ses bras et la serra fort : Chérie, si tu me disais ce qui réellement ne colle pas, ça m'aiderait ! Ca nous aiderait tous je crois.

Après s'être calmée, Selma lui avoua enfin qu'elle était simplement malheureuse d'avoir "perdu" sa mère et son frère jumeau, envoutés pas cet homme. Elle, tout ce qu'elle voulait, c'est que Lois rentre à Paris, reprenne sa vie d'avant parmi eux. Elle avait tjs espéré que Farheen et elle finissent pas se remettre ensemble.
Lois pensait que sa fille était une femme, elle s'était trompée, c'était encore une petite fille et s'en voulut horriblement de l'avoir laissée à Paris, seule.

LOIS : Chérie, ce que tu veux n'arrivera pas même si je laissais tomber Kiefer. Farheen et moi, on s'est séparé il y a 10ans et on s'aime bien mieux aujourd hui qu'à l'époque où nous étions mariés !! De même qu'Emad ne reviendrait pas non plus, il s'est trouvé le boulot qu'il aime ici et même s'il ne dit rien, je crois qu'il aime Sarah un peu plus qu'une simple co-locataire.
Il faut te faire une raison, les choses ont changées et toi, il faut que tu l'acceptes !

Selma pleura encore un long moment dans les bras de sa mère. Lois attendit paisiblement qu'elle s'arrête, elle préssentait que les choses allaient être plus faciles maintenant qu'elle s'était libérée !!

01h00 après, elle toqua au bureau de Kiefer puis y pénetra.
Celui ci, après avoir appelé sa mère et sa soeur pour les avertir de la parution des photos de ce matin, était en train de jouer de la guitare pour se détendre. A l'entrée de Lois, il s'interrompit immédiatement.
KIEFER : Alors ?
LOIS : Alors, ça va mieux ! Elle a sorti ce qu'elle avait à dire et j'espère qu'on va pouvoir avancer maintenant. Enfin, tu n'es toujours pas son idole mais elle devrait se comporter normalement avec toi !! Elle est couchée, elle était crevée.
J'aimerai que tu m'emmènes dîner dans un endroit hyper tendance où on est absolument sur de tomber sur tous les paparazzis de L.A
KIEFER très surpris : Ca ne te ressemble pas ! Pourquoi tu a envie de faire ça ?
LOIS : Pour couper court aux articles merdiques que j'ai lus ce matin ! Je n'a pas envie d'attaquer ces torchons mais quelques photos de nous, amoureux et ensemble, devraient les calmer pour un bout de temps. Tu ne crois pas ?
KIEFER : Si, si, tu as entièrement raison.

Lois avait revêtu une robe de soirée magnifique et Kiefer ne se lassait pas de la regarder, ou plutôt de la dévorer des yeux. Très vite, comme Lois l'avait anticipé, les paparazzi se mirent également à les mitrailler de leurs objectifs. Elle se fit féline et très amoureuse. Kiefer au début un peu mal à l'aise se prit à son jeu et devint très Don Juan tout en lui caressant le ventre : que les journalistes n'aient pas fait le déplacement pour rien, non seulement ils s'aimaient comme des fous mais en plus ils attendaient un heureux évènement ... que Lois avait de toute façon du mal à cacher dans sa robe des plus saillantes.
La soirée se terminait, ils étaient en train de sortir du restaurant, Kiefer l'enlassant possessivement par la taille quand son portable sonna, il décroccha instinctivement en se dirigeant vers la voiture.
La voix de l'homme lui était inconnue.
HOMME : Bonjour Mr SUTHERLAND, je suis ravi de pouvoir vous parler, enfin ! Vous êtes une vraie star, quasi impossible à joindre !
KIEFER surpris : Qui est à l'appareil ?
HOMME : Un homme à qui vous devez beaucoup !
KIEFER irrité : Ok ! Je ne sais pas comment vous avez fait pour avoir ce numéro mais le mieux est que l'oubliez !!
HOMME : Ca ne va pas être aussi simple, je le crains. Vous avez quelque chose que je veux, et vous allez m'aider à l'obtenir !
KIEFER : Quoi ??!
HOMME : La jolie fille que vous tenez à votre bras en ce moment même se trouve être ma fille mais ce n'est pas vraiment elle qui m'interèsse..Ce serait plutôt monn petit fils ! Vous voyez, j'ai tout obtenu dans ma vie sauf un fils de sang et on dirait bien que cette petite idiote de Lois va me l'offrir contre toutes attentes.

Kiefer racroccha sèchement puis fit un effort surhumain pour ne pas inquiéter Lois et se montrer son angoisse en spectacle aux reporters qui le pressaient de questions !!

Il était très inquiet pour Lois et le bébé, mais Lois ne remarque rien pour l'instant, il fait comme si rien était arrivé il réflichissait. Le soir venue, quand Lois était endormis, il disida s'appeller son avocat pour voir ce qui en était, il voulait engager un garde du corp pour surveiller Lois quand il ne serait pas là. Le lendemain matin, il décida d'en parler à Lois pour ne pas qu'elle l'apprenne par quelqu'un d'autre et qu'elle soit déçu de lui encore une fois. I la réveilla en dousseur.
KIEFER: Lois, il faut que je te parle avant de partir travailler.
LOIS en se retournant pour le regarder, voit bien qui a quelque chose d'anormal: Ça ne va pas Kiefer, qu'est-ce qui se passe? Tu es blanc comme un drap?
KIEFER :Ce n'est pas facile ce que j'ai a te dire mais il le faut, hier quand mon portable a sonné, ce n'était pas Sarah comme je te lavais dit, c'était ton père...
LOIS: Mon père? qu'est-ce qui voulait celui là, faire encore des menaces?
KIEFER: Oui mais pas des menaces qu'on prend à la légère, il veut... il veut...
Il eu de la misère à finir sa phrase.
LOIS: Allez Kiefer, tu me fais peur, dit moi le (avec les larmes au yeux)
KIEFER: Il veut notre futur fils, qui ne s'interesse pas à toi mais à son petit fils.
Lois n'en revenait pas, elle s'écroule en pleurs sur le lit, Kiefer la prend dans ses bras et lui aussi avait des émotions mais il voulait se montrer fort pour elle.
KIEFER: Je te promet qui ne l'aura pas on va engager des personnes pour surveiller l'appartement et pour te surveiller, on va se battre.
LOIS: Il n'a pas le droit de nous faire ça, il m'a toujours aïe, toute sa vie il aurait aimé un gars et la il veut se venger.
KIEFER: Là, il faut que j'aille travailler, j'aimerais que tu te prépares et que tu viennes me rejoindre aussitôt, tu vas venir sur le plateau, je vais te sentir plus en sécurité si tu viens pour quelques jours le temps qu'on se trouve un agent de sécurité. Il partie au studio et une heure après Lois n'était toujours pas arriver, il commençais à être inquiet.

Il chargea son assistante de l'appeler sans relâche jusqu'à ce qu'elle réussisse à la contacter..1/2 heure plus tard, elle lui passa enfin le téléphone.
KIEFER : Mais où étais tu passée, j'étais très inquiet !
LOIS : Et bien, je suis avec Selma, on se promène.
A voix basse, elle ajouta : Ecoutes, je suis désolée d'avoir craquée ce matin mais je ne vais pas me terrée ni changée ma façon de vivre ! De toutes façons, mon père n'est un adepte du kidnapping si ça peut te rassurer !! Son truc à lui, c'est la manipulation alors il va sans doute essayer de faire pression sur nous..
KIEFER : Je ne veux prendre aucun risque, viens me rejoindre STP !
LOIS : Pas question ! Je ne vais passer le reste de ma vie dans ton ombre !
On en reparlera ce soir ! Tu as des nouvelles de la maison ?
KIEFER : Non, laisses leur un peu de temps pour prendre une décision..
LOIS : Je t'aime, ça va bien se passer..

Ils avaient à peine raccroché quand

Il reçu un autre téléphone du père à Lois.
HOMME: Tu as racrocher l'autre soir, ne prend pas ça à la légère, cette fois c'est vrai et tout ton attourage est en danger et compris Sarah, je sais exatement où elle est et ce qu'elle fait de ses journées, même Lois je peux te dire ce qu'elle fait, elle m'aimera pas quand elle va me voir.
KIEFER: Je vous défend de toucher à ma famille, vous allez le regreter.
HOMME en riant: Est-ce Jack ou vous qui parler, vos menaces me fond pas peur.

Un peu plus tard quand Lois arrive à l'appartement, avant d'y entrer elle dit à Selma d'aller chercher du bon café, qu'elle va aller prendre un bain et relaxer à attendant. Quand elle rentre dans l'appartement deux hommes l'attendaient.

HOMME 1 : Bonjour Mme SUTHERLAND, Mr CONSUELI souhaite vous voir.
LOIS le regardant : Dîtes à Mr mon père d'aller se faire foutre ! S'il veut me voir, il vient..A priori, il connait le chemin !
HOMME 2 s'approchant : On peut faire ça de 2 façons, la
LOIS : douce et la moins douce, je connais, moi aussi je suis une Consueli !
HOMME 2 s'approcha et la gifla violement : Ca c'est la douce..
puis lui murmura à l'oreille : Pensez à votre bébé Mme !!
LOIS lui sourit : Justement, il est bien trop précieux ce bébé pour que vous risquez de me faire courir le moindre risque, je me trompe ? Maintenant, vous sortez..

L'homme se raidit, elle avait touché un point sensible, elle le savait.
Ils avaient beau se detester cordialement, son père la connaissait et il savait qu'elle préférerait se mettre en danger plutôt que de lui céder !! Il comptait peut être sur le fait qu'elle ait vieillie !! Ou alors c'était lui qui avait vieilli..
Les 2 gorilles sortirent en la frôlant..

LOIS: Le salaut, il veut jouer à ce jeux alors on va le jouer à deux.
Elle saignait du nez et lorsque Kiefer arriva, il était stupéfait de voir Lois comme ça.
KIEFER: Que t'es t-il arrivé...ils sont venus?
LOIS:Oui, ils sont venues, ils no'ont pas été tendre et moi non plus, il va le savoir mon père si je peux encore l'appeller comme ça.
KIEFER:Ça ne restera pas comme ça, vient, on va à la police.
LOIS: Pas question, tu imagine dans les journeaux demain.
KIEFER: Je m'en fou des journeaux, pour l'instant ta vie et celle du bébé est en dangé.
LOIS: Les affaires de famille ne se règlent pas devant la police, et puis, elle ne peut rien faire contre lui de toutes façons !
Je vais me rafraîchir, Selma ne va pas tarder à arriver !

Elle était dans la Salle de bains quand celle-ci arriva les bras chargés de courses.
Ils se regardèrent un bon moment avant de se parler. Enfin ce fût lui qui cédât le premier !!
KIEFER en la débarrassant : Je suis heureux de te rencontrer.
SELMA : Je ne suis pas sure de pouvoir en dire autant, mais bon, j'ai promis à Lois de faire un effort alors je vais le faire !
KIEFER sourit : Pourquoi vous l'appelez Lois et pas maman ?
SELMA : Je ne sais pas, ça s'est fait naturellement.
KIEFER : Tu as envie de faire quoi ?
SELMA : La cuisine ! Lois a invité ta fille et mon frère plus quelques uns de tes amis, et moi j'ai invité Farheen..
KIEFER accusa le coup mais il detestait être en présence de ce type..
KIEFER d'une voix neutre : Je ne le savais pas à L.A.
SELMA moqueuse : Rassures toi, Lois ne te l'a pas caché ! Ce sera une surprise pour elle également !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: JEU - FAN-FICTION : KIEFER ET NOUS archives   Mar 29 Aoû - 8:38

LOIS: Le salaut, il veut jouer à ce jeux alors on va le jouer à deux.
Elle saignait du nez et lorsque Kiefer arriva, il était stupéfait de voir Lois comme ça.
KIEFER: Que t'es t-il arrivé...ils sont venus?
LOIS:Oui, ils sont venues, ils no'ont pas été tendre et moi non plus, il va le savoir mon père si je peux encore l'appeller comme ça.
KIEFER:Ça ne restera pas comme ça, vient, on va à la police.
LOIS: Pas question, tu imagine dans les journeaux demain.
KIEFER: Je m'en fou des journeaux, pour l'instant ta vie et celle du bébé est en dangé.
LOIS: Les affaires de famille ne se règlent pas devant la police, et puis, elle ne peut rien faire contre lui de toutes façons !
Je vais me rafraîchir, Selma ne va pas tarder à arriver !

Elle était dans la Salle de bains quand celle-ci arriva les bras chargés de courses.
Ils se regardèrent un bon moment avant de se parler. Enfin ce fût lui qui cédât le premier !!
KIEFER en la débarrassant : Je suis heureux de te rencontrer.
SELMA : Je ne suis pas sure de pouvoir en dire autant, mais bon, j'ai promis à Lois de faire un effort alors je vais le faire !
KIEFER sourit : Pourquoi vous l'appelez Lois et pas maman ?
SELMA : Je ne sais pas, ça s'est fait naturellement.
KIEFER : Tu as envie de faire quoi ?
SELMA : La cuisine ! Lois a invité ta fille et mon frère plus quelques uns de tes amis, et moi j'ai invité Farheen..
KIEFER accusa le coup mais il detestait être en présence de ce type..
KIEFER d'une voix neutre : Je ne le savais pas à L.A.
SELMA moqueuse : Rassures toi, Lois ne te l'a pas caché ! Ce sera une surprise pour elle également !

Il ne manquait que ça à son bonheur ; une peste à domicile !!
Lois sortie de la salle de bains, changée et douchée. Elle sentait merveilleusement bon et il n'avait qu'une envie, être seul avec elle, s'allonger sur sa poitrine et ne plus penser à rien..
Au lieu de ça, elle fît la cuisine avec sa fille. Il se sentait mal de devoir la partager et encore plus mal de ressentir de tels sentiments !!
Mais ce ne fût rien comparé à ce qu'il ressenti quand elle hurla de joie en découvrant Farheen devant sa porte. La voir lui sauter dans les bras et l'embrassa intensément l'achevèrent !!
Il ne comprenait décidément rien à leur relation ; c'était si tactile, si sensuel, si fort ! Ils semblaient se suffir à eux même. Il fit néanmoins bonne figure pour ne pas se ridiculiser, sans compter que Selma épiait la moindre de ses réactions.

Les invités commencèrent à arriver ; Sarah et Emad, Jude et sa femme, Rocco et les propriétaires de la maison qu'ils avaient visité la veille..Quand Lois avait une idée en tête !!
Un joyeux brouhaha s'installa mais il n'arrivait pas à se mêler aux autres tant son attention était focalisée sur Lois et Farheen.
Revenir en haut Aller en bas
charlie
Femme de Kiefer
Femme de Kiefer
avatar

Nombre de messages : 6465
Age : 44
Date d'inscription : 15/02/2006

MessageSujet: Re: JEU - FAN-FICTION : KIEFER ET NOUS archives   Mar 29 Aoû - 14:43

LOIS: Le salaut, il veut jouer à ce jeux alors on va le jouer à deux.
Elle saignait du nez et lorsque Kiefer arriva, il était stupéfait de voir Lois comme ça.
KIEFER: Que t'es t-il arrivé...ils sont venus?
LOIS:Oui, ils sont venues, ils no'ont pas été tendre et moi non plus, il va le savoir mon père si je peux encore l'appeller comme ça.
KIEFER:Ça ne restera pas comme ça, vient, on va à la police.
LOIS: Pas question, tu imagine dans les journeaux demain.
KIEFER: Je m'en fou des journeaux, pour l'instant ta vie et celle du bébé est en dangé.
LOIS: Les affaires de famille ne se règlent pas devant la police, et puis, elle ne peut rien faire contre lui de toutes façons !
Je vais me rafraîchir, Selma ne va pas tarder à arriver !

Elle était dans la Salle de bains quand celle-ci arriva les bras chargés de courses.
Ils se regardèrent un bon moment avant de se parler. Enfin ce fût lui qui cédât le premier !!
KIEFER en la débarrassant : Je suis heureux de te rencontrer.
SELMA : Je ne suis pas sure de pouvoir en dire autant, mais bon, j'ai promis à Lois de faire un effort alors je vais le faire !
KIEFER sourit : Pourquoi vous l'appelez Lois et pas maman ?
SELMA : Je ne sais pas, ça s'est fait naturellement.
KIEFER : Tu as envie de faire quoi ?
SELMA : La cuisine ! Lois a invité ta fille et mon frère plus quelques uns de tes amis, et moi j'ai invité Farheen..
KIEFER accusa le coup mais il detestait être en présence de ce type..
KIEFER d'une voix neutre : Je ne le savais pas à L.A.
SELMA moqueuse : Rassures toi, Lois ne te l'a pas caché ! Ce sera une surprise pour elle également !

Il ne manquait que ça à son bonheur ; une peste à domicile !!
Lois sortie de la salle de bains, changée et douchée. Elle sentait merveilleusement bon et il n'avait qu'une envie, être seul avec elle, s'allonger sur sa poitrine et ne plus penser à rien..
Au lieu de ça, elle fît la cuisine avec sa fille. Il se sentait mal de devoir la partager et encore plus mal de ressentir de tels sentiments !!
Mais ce ne fût rien comparé à ce qu'il ressenti quand elle hurla de joie en découvrant Farheen devant sa porte. La voir lui sauter dans les bras et l'embrassa intensément l'achevèrent !!
Il ne comprenait décidément rien à leur relation ; c'était si tactile, si sensuel, si fort ! Ils semblaient se suffir à eux même. Il fit néanmoins bonne figure pour ne pas se ridiculiser, sans compter que Selma épiait la moindre de ses réactions.

Les invités commencèrent à arriver ; Sarah et Emad, Jude et sa femme, Rocco et les propriétaires de la maison qu'ils avaient visité la veille..Quand Lois avait une idée en tête !!
Un joyeux brouhaha s'installa mais il n'arrivait pas à se mêler aux autres tant son attention était focalisée sur Lois et Farheen.


Il voyait que Selma fesait tout pour rendre Kiefer jaloux, elle fait même assir Farheen à côté de Lois Kiefer voulait sassoir de l'autre côté mais Selma pris la place en premier, il bouillait en dedans de lui, il avait juste le goût de partir avec ses pots et se changer les idées, il le savait que ça n'aurait pas été facile avec elle mais à ce poingt là, jamais, le souper ce déroula assez bien, Kiefer décida de plus se tenir avec sa bande de pots, Lois était heureuse, elle adorait avoir beaucoup de monde à l'entour de d'elle. La soirée terminer Kiefer juste pour jouer le jeux à Selma pris la parole en premier.
KIEFER: C'était une soirée réussite, j'adore une soirée comme ça.
Il regardait Selma droit dans les yeux avec un sourire moqueur....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: JEU - FAN-FICTION : KIEFER ET NOUS archives   Mer 30 Aoû - 0:26

LOIS: Le salaut, il veut jouer à ce jeux alors on va le jouer à deux.
Elle saignait du nez et lorsque Kiefer arriva, il était stupéfait de voir Lois comme ça.
KIEFER: Que t'es t-il arrivé...ils sont venus?
LOIS:Oui, ils sont venues, ils no'ont pas été tendre et moi non plus, il va le savoir mon père si je peux encore l'appeller comme ça.
KIEFER:Ça ne restera pas comme ça, vient, on va à la police.
LOIS: Pas question, tu imagine dans les journeaux demain.
KIEFER: Je m'en fou des journeaux, pour l'instant ta vie et celle du bébé est en dangé.
LOIS: Les affaires de famille ne se règlent pas devant la police, et puis, elle ne peut rien faire contre lui de toutes façons !
Je vais me rafraîchir, Selma ne va pas tarder à arriver !

Elle était dans la Salle de bains quand celle-ci arriva les bras chargés de courses.
Ils se regardèrent un bon moment avant de se parler. Enfin ce fût lui qui cédât le premier !!
KIEFER en la débarrassant : Je suis heureux de te rencontrer.
SELMA : Je ne suis pas sure de pouvoir en dire autant, mais bon, j'ai promis à Lois de faire un effort alors je vais le faire !
KIEFER sourit : Pourquoi vous l'appelez Lois et pas maman ?
SELMA : Je ne sais pas, ça s'est fait naturellement.
KIEFER : Tu as envie de faire quoi ?
SELMA : La cuisine ! Lois a invité ta fille et mon frère plus quelques uns de tes amis, et moi j'ai invité Farheen..
KIEFER accusa le coup mais il detestait être en présence de ce type..
KIEFER d'une voix neutre : Je ne le savais pas à L.A.
SELMA moqueuse : Rassures toi, Lois ne te l'a pas caché ! Ce sera une surprise pour elle également !

Il ne manquait que ça à son bonheur ; une peste à domicile !!
Lois sortie de la salle de bains, changée et douchée. Elle sentait merveilleusement bon et il n'avait qu'une envie, être seul avec elle, s'allonger sur sa poitrine et ne plus penser à rien..
Au lieu de ça, elle fît la cuisine avec sa fille. Il se sentait mal de devoir la partager et encore plus mal de ressentir de tels sentiments !!
Mais ce ne fût rien comparé à ce qu'il ressenti quand elle hurla de joie en découvrant Farheen devant sa porte. La voir lui sauter dans les bras et l'embrassa intensément l'achevèrent !!
Il ne comprenait décidément rien à leur relation ; c'était si tactile, si sensuel, si fort ! Ils semblaient se suffir à eux même. Il fit néanmoins bonne figure pour ne pas se ridiculiser, sans compter que Selma épiait la moindre de ses réactions.

Les invités commencèrent à arriver ; Sarah et Emad, Jude et sa femme, Rocco et les propriétaires de la maison qu'ils avaient visité la veille..Quand Lois avait une idée en tête !!
Un joyeux brouhaha s'installa mais il n'arrivait pas à se mêler aux autres tant son attention était focalisée sur Lois et Farheen.

Il voyait que Selma fesait tout pour rendre Kiefer jaloux, elle fait même assir Farheen à côté de Lois Kiefer voulait sassoir de l'autre côté mais Selma pris la place en premier, il bouillait en dedans de lui, il avait juste le goût de partir avec ses pots et se changer les idées, il le savait que ça n'aurait pas été facile avec elle mais à ce poingt là, jamais, le souper ce déroula assez bien, Kiefer décida de plus se tenir avec sa bande de pots, Lois était heureuse, elle adorait avoir beaucoup de monde à l'entour de d'elle. La soirée terminer Kiefer juste pour jouer le jeux à Selma pris la parole en premier.
KIEFER: C'était une soirée réussite, j'adore une soirée comme ça.
Il regardait Selma droit dans les yeux avec un sourire moqueur....

LOIS : Oui c'était très sympa ce soir, on avait tous besoin de se changer les idées.
Voir Farheen a été un réel bonheur pour moi !
Enlaçant Kiefer : Merci de l'avoir accueilli dans ta maison, surtout qu'il n'a pas été très chaleureux avec toi ! Enfin, il finira par te pardonner comme moi je l'ai fait. Je t'aime !
KIEFER répondit à son baiser et, en faisant un clin d'oeil à Selma , il lui dit : On te laisse débarrasser "Chérie" !
Puis il entraîna Lois dans la chambre, laissant Selma, vexée et furieuse du retournement de situation !!

Quand leurs corps fatigués se blottirent l'un contre l'autre, elle lui confia que les propriétaires de la maison semblaient sur le point de franchir le pas et qu'elle en était ravie ! Elle l'informa qu'elle passerait la journée du lendemain avec Farheen demain car celui ci devait se rendre dans une galérie d'Art, et il avait besoin d'elle.
Kiefer n'aima pas cette idée, encore moins celle que Farheen puisse s'établir définitivement à L.A. mais il ne dit rien. Qu'aurait il pu dire de toutes façons !?
Revenir en haut Aller en bas
charlie
Femme de Kiefer
Femme de Kiefer
avatar

Nombre de messages : 6465
Age : 44
Date d'inscription : 15/02/2006

MessageSujet: Re: JEU - FAN-FICTION : KIEFER ET NOUS archives   Mer 30 Aoû - 1:03

LOIS: Le salaut, il veut jouer à ce jeux alors on va le jouer à deux.
Elle saignait du nez et lorsque Kiefer arriva, il était stupéfait de voir Lois comme ça.
KIEFER: Que t'es t-il arrivé...ils sont venus?
LOIS:Oui, ils sont venues, ils no'ont pas été tendre et moi non plus, il va le savoir mon père si je peux encore l'appeller comme ça.
KIEFER:Ça ne restera pas comme ça, vient, on va à la police.
LOIS: Pas question, tu imagine dans les journeaux demain.
KIEFER: Je m'en fou des journeaux, pour l'instant ta vie et celle du bébé est en dangé.
LOIS: Les affaires de famille ne se règlent pas devant la police, et puis, elle ne peut rien faire contre lui de toutes façons !
Je vais me rafraîchir, Selma ne va pas tarder à arriver !

Elle était dans la Salle de bains quand celle-ci arriva les bras chargés de courses.
Ils se regardèrent un bon moment avant de se parler. Enfin ce fût lui qui cédât le premier !!
KIEFER en la débarrassant : Je suis heureux de te rencontrer.
SELMA : Je ne suis pas sure de pouvoir en dire autant, mais bon, j'ai promis à Lois de faire un effort alors je vais le faire !
KIEFER sourit : Pourquoi vous l'appelez Lois et pas maman ?
SELMA : Je ne sais pas, ça s'est fait naturellement.
KIEFER : Tu as envie de faire quoi ?
SELMA : La cuisine ! Lois a invité ta fille et mon frère plus quelques uns de tes amis, et moi j'ai invité Farheen..
KIEFER accusa le coup mais il detestait être en présence de ce type..
KIEFER d'une voix neutre : Je ne le savais pas à L.A.
SELMA moqueuse : Rassures toi, Lois ne te l'a pas caché ! Ce sera une surprise pour elle également !

Il ne manquait que ça à son bonheur ; une peste à domicile !!
Lois sortie de la salle de bains, changée et douchée. Elle sentait merveilleusement bon et il n'avait qu'une envie, être seul avec elle, s'allonger sur sa poitrine et ne plus penser à rien..
Au lieu de ça, elle fît la cuisine avec sa fille. Il se sentait mal de devoir la partager et encore plus mal de ressentir de tels sentiments !!
Mais ce ne fût rien comparé à ce qu'il ressenti quand elle hurla de joie en découvrant Farheen devant sa porte. La voir lui sauter dans les bras et l'embrassa intensément l'achevèrent !!
Il ne comprenait décidément rien à leur relation ; c'était si tactile, si sensuel, si fort ! Ils semblaient se suffir à eux même. Il fit néanmoins bonne figure pour ne pas se ridiculiser, sans compter que Selma épiait la moindre de ses réactions.

Les invités commencèrent à arriver ; Sarah et Emad, Jude et sa femme, Rocco et les propriétaires de la maison qu'ils avaient visité la veille..Quand Lois avait une idée en tête !!
Un joyeux brouhaha s'installa mais il n'arrivait pas à se mêler aux autres tant son attention était focalisée sur Lois et Farheen.

Il voyait que Selma fesait tout pour rendre Kiefer jaloux, elle fait même assir Farheen à côté de Lois Kiefer voulait sassoir de l'autre côté mais Selma pris la place en premier, il bouillait en dedans de lui, il avait juste le goût de partir avec ses pots et se changer les idées, il le savait que ça n'aurait pas été facile avec elle mais à ce poingt là, jamais, le souper ce déroula assez bien, Kiefer décida de plus se tenir avec sa bande de pots, Lois était heureuse, elle adorait avoir beaucoup de monde à l'entour de d'elle. La soirée terminer Kiefer juste pour jouer le jeux à Selma pris la parole en premier.
KIEFER: C'était une soirée réussite, j'adore une soirée comme ça.
Il regardait Selma droit dans les yeux avec un sourire moqueur....

LOIS : Oui c'était très sympa ce soir, on avait tous besoin de se changer les idées.
Voir Farheen a été un réel bonheur pour moi !
Enlaçant Kiefer : Merci de l'avoir accueilli dans ta maison, surtout qu'il n'a pas été très chaleureux avec toi ! Enfin, il finira par te pardonner comme moi je l'ai fait. Je t'aime !
KIEFER répondit à son baiser et, en faisant un clin d'oeil à Selma , il lui dit : On te laisse débarrasser "Chérie" !
Puis il entraîna Lois dans la chambre, laissant Selma, vexée et furieuse du retournement de situation !!

Quand leurs corps fatigués se blottirent l'un contre l'autre, elle lui confia que les propriétaires de la maison semblaient sur le point de franchir le pas et qu'elle en était ravie ! Elle l'informa qu'elle passerait la journée du lendemain avec Farheen demain car celui ci devait se rendre dans une galérie d'Art, et il avait besoin d'elle.
Kiefer n'aima pas cette idée, encore moins celle que Farheen puisse s'établir définitivement à L.A. mais il ne dit rien. Qu'aurait il pu dire de toutes façons !?


À chaque fois qui en parlait à Lois, celle si s'emportait, il a toujours été dans son entourage alors, il ne pourra pas lui faire changer d'idée. Après avoir fait l'acte, ils restent coller un contre l'Autre, ils ne voulaient pas que ça finisse, Kiefer l'avait à lui tout seul, s'en que personne ne les dérengent. Le lendemain, Kiefer se leva de bonne heure pour aller travailler, Selma arriva dans la cuisine .
SELMA: C'est quoi ton problème? Tu ne tarange pas pour que je t'apprécie.
KIEFER: Et toi, c'est quoi ton problème??? Tu veux me rendre jaloux?? Je t'avertie, ce petit jeux se joue à deux, alors pourquoi ne pas tout arrêter et faire vraiment une famille uni??? On va se faire mal un et l'autre et je ne veux pas que Lois soit malheureuse.
SELMA:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: JEU - FAN-FICTION : KIEFER ET NOUS archives   Mer 30 Aoû - 1:31

LOIS: Le salaut, il veut jouer à ce jeux alors on va le jouer à deux.
Elle saignait du nez et lorsque Kiefer arriva, il était stupéfait de voir Lois comme ça.
KIEFER: Que t'es t-il arrivé...ils sont venus?
LOIS:Oui, ils sont venues, ils no'ont pas été tendre et moi non plus, il va le savoir mon père si je peux encore l'appeller comme ça.
KIEFER:Ça ne restera pas comme ça, vient, on va à la police.
LOIS: Pas question, tu imagine dans les journeaux demain.
KIEFER: Je m'en fou des journeaux, pour l'instant ta vie et celle du bébé est en dangé.
LOIS: Les affaires de famille ne se règlent pas devant la police, et puis, elle ne peut rien faire contre lui de toutes façons !
Je vais me rafraîchir, Selma ne va pas tarder à arriver !

Elle était dans la Salle de bains quand celle-ci arriva les bras chargés de courses.
Ils se regardèrent un bon moment avant de se parler. Enfin ce fût lui qui cédât le premier !!
KIEFER en la débarrassant : Je suis heureux de te rencontrer.SELMA : Je ne suis pas sure de pouvoir en dire autant, mais bon, j'ai promis à Lois de faire un effort alors je vais le faire !
KIEFER sourit : Pourquoi vous l'appelez Lois et pas maman ?
SELMA : Je ne sais pas, ça s'est fait naturellement.
KIEFER : Tu as envie de faire quoi ?
SELMA : La cuisine ! Lois a invité ta fille et mon frère plus quelques uns de tes amis, et moi j'ai invité Farheen..
KIEFER accusa le coup mais il detestait être en présence de ce type..
KIEFER d'une voix neutre : Je ne le savais pas à L.A.
SELMA moqueuse : Rassures toi, Lois ne te l'a pas caché ! Ce sera une surprise pour elle également !

Il ne manquait que ça à son bonheur ; une peste à domicile !!
Lois sortie de la salle de bains, changée et douchée. Elle sentait merveilleusement bon et il n'avait qu'une envie, être seul avec elle, s'allonger sur sa poitrine et ne plus penser à rien..
Au lieu de ça, elle fît la cuisine avec sa fille. Il se sentait mal de devoir la partager et encore plus mal de ressentir de tels sentiments !!
Mais ce ne fût rien comparé à ce qu'il ressenti quand elle hurla de joie en découvrant Farheen devant sa porte. La voir lui sauter dans les bras et l'embrassa intensément l'achevèrent !!
Il ne comprenait décidément rien à leur relation ; c'était si tactile, si sensuel, si fort ! Ils semblaient se suffir à eux même. Il fit néanmoins bonne figure pour ne pas se ridiculiser, sans compter que Selma épiait la moindre de ses réactions.

Les invités commencèrent à arriver ; Sarah et Emad, Jude et sa femme, Rocco et les propriétaires de la maison qu'ils avaient visité la veille..Quand Lois avait une idée en tête !!
Un joyeux brouhaha s'installa mais il n'arrivait pas à se mêler aux autres tant son attention était focalisée sur Lois et Farheen.

Il voyait que Selma fesait tout pour rendre Kiefer jaloux, elle fait même assir Farheen à côté de Lois Kiefer voulait sassoir de l'autre côté mais Selma pris la place en premier, il bouillait en dedans de lui, il avait juste le goût de partir avec ses pots et se changer les idées, il le savait que ça n'aurait pas été facile avec elle mais à ce poingt là, jamais, le souper ce déroula assez bien, Kiefer décida de plus se tenir avec sa bande de pots, Lois était heureuse, elle adorait avoir beaucoup de monde à l'entour de d'elle. La soirée terminer Kiefer juste pour jouer le jeux à Selma pris la parole en premier.
KIEFER: C'était une soirée réussite, j'adore une soirée comme ça.
Il regardait Selma droit dans les yeux avec un sourire moqueur....

LOIS : Oui c'était très sympa ce soir, on avait tous besoin de se changer les idées.
Voir Farheen a été un réel bonheur pour moi !
Enlaçant Kiefer : Merci de l'avoir accueilli dans ta maison, surtout qu'il n'a pas été très chaleureux avec toi ! Enfin, il finira par te pardonner comme moi je l'ai fait. Je t'aime !
KIEFER répondit à son baiser et, en faisant un clin d'oeil à Selma , il lui dit : On te laisse débarrasser "Chérie" !
Puis il entraîna Lois dans la chambre, laissant Selma, vexée et furieuse du retournement de situation !!

Quand leurs corps fatigués se blottirent l'un contre l'autre, elle lui confia que les propriétaires de la maison semblaient sur le point de franchir le pas et qu'elle en était ravie ! Elle l'informa qu'elle passerait la journée du lendemain avec Farheen demain car celui ci devait se rendre dans une galérie d'Art, et il avait besoin d'elle.
Kiefer n'aima pas cette idée, encore moins celle que Farheen puisse s'établir définitivement à L.A. mais il ne dit rien. Qu'aurait il pu dire de toutes façons !?
À chaque fois qui en parlait à Lois, celle si s'emportait, il a toujours été dans son entourage alors, il ne pourra pas lui faire changer d'idée. Après avoir fait l'acte, ils restent coller un contre l'Autre, ils ne voulaient pas que ça finisse, Kiefer l'avait à lui tout seul, s'en que personne ne les dérengent.

Le lendemain, Kiefer se leva de bonne heure pour aller travailler, Selma arriva dans la cuisine .
SELMA: C'est quoi ton problème? Tu ne tarange pas pour que je t'apprécie.
KIEFER: Et toi, c'est quoi ton problème??? Tu veux me rendre jaloux?? Je t'avertie, ce petit jeux se joue à deux, alors pourquoi ne pas tout arrêter et faire vraiment une famille uni??? On va se faire mal un et l'autre et je ne veux pas que Lois soit malheureuse.
SELMA : Mais elle est malheureuse depuis qu'elle t'a rencontrée ! Avant que tu ne détruises son boulot et sa vie de famille à Paris, tout allait bien pour nous !!
KIEFER était scié par l'aplomb de cette gamine : Je ne comprend pas comment Lois a pu engendrer une peste pareille ! Ta mère a de gros boulversements dans se vie en ce moment, elle a besoin que sa famille soit unie autour d'elle, pas de guerres intestines !! Si tu l'aimes, comme tu le prétend, fais ce qui est bien pour elle.
SELMA s'asseyant face à lui : Pourquoi tu l'as choisie ? Tu es célèbre, riche et les femmes sont à pied..Pourquoi Lois ?
KIEFER : On me pose souvent la question et je ne sais jamais quoi répondre ! Pourtant, c'est une évidence, c'est la femme de ma vie, et tout ce que tu pourras dire ou faire n'y changeront rien !
SELMA : Lois a abandonné son boulot, une partie de sa famille, son pays ! Et toi ? Qu'a tu laissé pour elle ? Tu parles beaucoup d'amour mais j'attend encore que tu en donnes des preuves ! Après je te laisserai tranquille !
Elle sortit de la cuisine et cette dernière reflexion resta gravée ne lui, était il donc si égoïste ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: JEU - FAN-FICTION : KIEFER ET NOUS archives   Mer 30 Aoû - 8:25

LOIS: Le salaut, il veut jouer à ce jeux alors on va le jouer à deux.
Elle saignait du nez et lorsque Kiefer arriva, il était stupéfait de voir Lois comme ça.
KIEFER: Que t'es t-il arrivé...ils sont venus?
LOIS:Oui, ils sont venues, ils no'ont pas été tendre et moi non plus, il va le savoir mon père si je peux encore l'appeller comme ça.
KIEFER:Ça ne restera pas comme ça, vient, on va à la police.
LOIS: Pas question, tu imagine dans les journeaux demain.
KIEFER: Je m'en fou des journeaux, pour l'instant ta vie et celle du bébé est en dangé.
LOIS: Les affaires de famille ne se règlent pas devant la police, et puis, elle ne peut rien faire contre lui de toutes façons !
Je vais me rafraîchir, Selma ne va pas tarder à arriver !

Elle était dans la Salle de bains quand celle-ci arriva les bras chargés de courses.
Ils se regardèrent un bon moment avant de se parler. Enfin ce fût lui qui cédât le premier !!
KIEFER en la débarrassant : Je suis heureux de te rencontrer.SELMA : Je ne suis pas sure de pouvoir en dire autant, mais bon, j'ai promis à Lois de faire un effort alors je vais le faire !
KIEFER sourit : Pourquoi vous l'appelez Lois et pas maman ?
SELMA : Je ne sais pas, ça s'est fait naturellement.
KIEFER : Tu as envie de faire quoi ?
SELMA : La cuisine ! Lois a invité ta fille et mon frère plus quelques uns de tes amis, et moi j'ai invité Farheen..
KIEFER accusa le coup mais il detestait être en présence de ce type..
KIEFER d'une voix neutre : Je ne le savais pas à L.A.
SELMA moqueuse : Rassures toi, Lois ne te l'a pas caché ! Ce sera une surprise pour elle également !

Il ne manquait que ça à son bonheur ; une peste à domicile !!
Lois sortie de la salle de bains, changée et douchée. Elle sentait merveilleusement bon et il n'avait qu'une envie, être seul avec elle, s'allonger sur sa poitrine et ne plus penser à rien..
Au lieu de ça, elle fît la cuisine avec sa fille. Il se sentait mal de devoir la partager et encore plus mal de ressentir de tels sentiments !!
Mais ce ne fût rien comparé à ce qu'il ressenti quand elle hurla de joie en découvrant Farheen devant sa porte. La voir lui sauter dans les bras et l'embrassa intensément l'achevèrent !!
Il ne comprenait décidément rien à leur relation ; c'était si tactile, si sensuel, si fort ! Ils semblaient se suffir à eux même. Il fit néanmoins bonne figure pour ne pas se ridiculiser, sans compter que Selma épiait la moindre de ses réactions.

Les invités commencèrent à arriver ; Sarah et Emad, Jude et sa femme, Rocco et les propriétaires de la maison qu'ils avaient visité la veille..Quand Lois avait une idée en tête !!
Un joyeux brouhaha s'installa mais il n'arrivait pas à se mêler aux autres tant son attention était focalisée sur Lois et Farheen.

Il voyait que Selma fesait tout pour rendre Kiefer jaloux, elle fait même assir Farheen à côté de Lois Kiefer voulait sassoir de l'autre côté mais Selma pris la place en premier, il bouillait en dedans de lui, il avait juste le goût de partir avec ses pots et se changer les idées, il le savait que ça n'aurait pas été facile avec elle mais à ce poingt là, jamais, le souper ce déroula assez bien, Kiefer décida de plus se tenir avec sa bande de pots, Lois était heureuse, elle adorait avoir beaucoup de monde à l'entour de d'elle. La soirée terminer Kiefer juste pour jouer le jeux à Selma pris la parole en premier.
KIEFER: C'était une soirée réussite, j'adore une soirée comme ça.
Il regardait Selma droit dans les yeux avec un sourire moqueur....

LOIS : Oui c'était très sympa ce soir, on avait tous besoin de se changer les idées.
Voir Farheen a été un réel bonheur pour moi !
Enlaçant Kiefer : Merci de l'avoir accueilli dans ta maison, surtout qu'il n'a pas été très chaleureux avec toi ! Enfin, il finira par te pardonner comme moi je l'ai fait. Je t'aime !
KIEFER répondit à son baiser et, en faisant un clin d'oeil à Selma , il lui dit : On te laisse débarrasser "Chérie" !
Puis il entraîna Lois dans la chambre, laissant Selma, vexée et furieuse du retournement de situation !!

Quand leurs corps fatigués se blottirent l'un contre l'autre, elle lui confia que les propriétaires de la maison semblaient sur le point de franchir le pas et qu'elle en était ravie ! Elle l'informa qu'elle passerait la journée du lendemain avec Farheen demain car celui ci devait se rendre dans une galérie d'Art, et il avait besoin d'elle.
Kiefer n'aima pas cette idée, encore moins celle que Farheen puisse s'établir définitivement à L.A. mais il ne dit rien. Qu'aurait il pu dire de toutes façons !?
À chaque fois qui en parlait à Lois, celle si s'emportait, il a toujours été dans son entourage alors, il ne pourra pas lui faire changer d'idée. Après avoir fait l'acte, ils restent coller un contre l'Autre, ils ne voulaient pas que ça finisse, Kiefer l'avait à lui tout seul, s'en que personne ne les dérengent.

Le lendemain, Kiefer se leva de bonne heure pour aller travailler, Selma arriva dans la cuisine .
SELMA: C'est quoi ton problème? Tu ne tarange pas pour que je t'apprécie.
KIEFER: Et toi, c'est quoi ton problème??? Tu veux me rendre jaloux?? Je t'avertie, ce petit jeux se joue à deux, alors pourquoi ne pas tout arrêter et faire vraiment une famille uni??? On va se faire mal un et l'autre et je ne veux pas que Lois soit malheureuse.
SELMA : Mais elle est malheureuse depuis qu'elle t'a rencontrée ! Avant que tu ne détruises son boulot et sa vie de famille à Paris, tout allait bien pour nous !!
KIEFER était scié par l'aplomb de cette gamine : Je ne comprend pas comment Lois a pu engendrer une peste pareille ! Ta mère a de gros boulversements dans se vie en ce moment, elle a besoin que sa famille soit unie autour d'elle, pas de guerres intestines !! Si tu l'aimes, comme tu le prétend, fais ce qui est bien pour elle.
SELMA s'asseyant face à lui : Pourquoi tu l'as choisie ? Tu es célèbre, riche et les femmes sont à pied..Pourquoi Lois ?
KIEFER : On me pose souvent la question et je ne sais jamais quoi répondre ! Pourtant, c'est une évidence, c'est la femme de ma vie, et tout ce que tu pourras dire ou faire n'y changeront rien !
SELMA : Lois a abandonné son boulot, une partie de sa famille, son pays ! Et toi ? Qu'a tu laissé pour elle ? Tu parles beaucoup d'amour mais j'attend encore que tu en donnes des preuves ! Après je te laisserai tranquille !
Elle sortit de la cuisine et cette dernière reflexion resta gravée en lui, était il donc si égoïste ?

C'est vrai qu'il n'avait strictement rien changé à sa vie, le même appart, les mêmes amis, son boulot et ses contraintes, Lois avait tout supporté, tout accepté..
D'un autre côté, il l'avait épousé, installé chez lui avec sa famille nombreuse et plutôt envahissante ces derniers jours !!
Enfin il pouvait tourner ça dans tous les sens, cette peste de Selma avait raison ! Mais que pouvait il faire pour lui prouver qu'elle comptait pour lui ? Il n'en avait pas la moindre idée..Seul Farhenn était susceptible de savoir à quoi Lois aspirait réellement mais il n'y avait aucun risque que Kiefer lui demande !
C'est donc la tête pleine qu'il se rendit sur le plateau !!

Lois avait demandé à Farheen de passer la prendre et c'est main dans la main qu'ils déambulèrent dans LOS ANGELES. Comme à son habitude, il l'écouta avec patience et lui donna son avis et ses conseils avisés. Elle lui parla de son père, il promit de s'en occuper. Elle l'accompagna à plusieurs RDV où il présenta ses travaux en vue d'une hypothétique expo ; ces derniers se déroulèrent à merveille !!
En fin de journée, elle le raccompagna à son hôtel et monta dans sa chambre
Revenir en haut Aller en bas
charlie
Femme de Kiefer
Femme de Kiefer
avatar

Nombre de messages : 6465
Age : 44
Date d'inscription : 15/02/2006

MessageSujet: Re: JEU - FAN-FICTION : KIEFER ET NOUS archives   Mer 30 Aoû - 20:36

LOIS: Le salaut, il veut jouer à ce jeux alors on va le jouer à deux.
Elle saignait du nez et lorsque Kiefer arriva, il était stupéfait de voir Lois comme ça.
KIEFER: Que t'es t-il arrivé...ils sont venus?
LOIS:Oui, ils sont venues, ils no'ont pas été tendre et moi non plus, il va le savoir mon père si je peux encore l'appeller comme ça.
KIEFER:Ça ne restera pas comme ça, vient, on va à la police.
LOIS: Pas question, tu imagine dans les journeaux demain.
KIEFER: Je m'en fou des journeaux, pour l'instant ta vie et celle du bébé est en dangé.
LOIS: Les affaires de famille ne se règlent pas devant la police, et puis, elle ne peut rien faire contre lui de toutes façons !
Je vais me rafraîchir, Selma ne va pas tarder à arriver !

Elle était dans la Salle de bains quand celle-ci arriva les bras chargés de courses.
Ils se regardèrent un bon moment avant de se parler. Enfin ce fût lui qui cédât le premier !!
KIEFER en la débarrassant : Je suis heureux de te rencontrer.SELMA : Je ne suis pas sure de pouvoir en dire autant, mais bon, j'ai promis à Lois de faire un effort alors je vais le faire !
KIEFER sourit : Pourquoi vous l'appelez Lois et pas maman ?
SELMA : Je ne sais pas, ça s'est fait naturellement.
KIEFER : Tu as envie de faire quoi ?
SELMA : La cuisine ! Lois a invité ta fille et mon frère plus quelques uns de tes amis, et moi j'ai invité Farheen..
KIEFER accusa le coup mais il detestait être en présence de ce type..
KIEFER d'une voix neutre : Je ne le savais pas à L.A.
SELMA moqueuse : Rassures toi, Lois ne te l'a pas caché ! Ce sera une surprise pour elle également !

Il ne manquait que ça à son bonheur ; une peste à domicile !!
Lois sortie de la salle de bains, changée et douchée. Elle sentait merveilleusement bon et il n'avait qu'une envie, être seul avec elle, s'allonger sur sa poitrine et ne plus penser à rien..
Au lieu de ça, elle fît la cuisine avec sa fille. Il se sentait mal de devoir la partager et encore plus mal de ressentir de tels sentiments !!
Mais ce ne fût rien comparé à ce qu'il ressenti quand elle hurla de joie en découvrant Farheen devant sa porte. La voir lui sauter dans les bras et l'embrassa intensément l'achevèrent !!
Il ne comprenait décidément rien à leur relation ; c'était si tactile, si sensuel, si fort ! Ils semblaient se suffir à eux même. Il fit néanmoins bonne figure pour ne pas se ridiculiser, sans compter que Selma épiait la moindre de ses réactions.

Les invités commencèrent à arriver ; Sarah et Emad, Jude et sa femme, Rocco et les propriétaires de la maison qu'ils avaient visité la veille..Quand Lois avait une idée en tête !!
Un joyeux brouhaha s'installa mais il n'arrivait pas à se mêler aux autres tant son attention était focalisée sur Lois et Farheen.

Il voyait que Selma fesait tout pour rendre Kiefer jaloux, elle fait même assir Farheen à côté de Lois Kiefer voulait sassoir de l'autre côté mais Selma pris la place en premier, il bouillait en dedans de lui, il avait juste le goût de partir avec ses pots et se changer les idées, il le savait que ça n'aurait pas été facile avec elle mais à ce poingt là, jamais, le souper ce déroula assez bien, Kiefer décida de plus se tenir avec sa bande de pots, Lois était heureuse, elle adorait avoir beaucoup de monde à l'entour de d'elle. La soirée terminer Kiefer juste pour jouer le jeux à Selma pris la parole en premier.
KIEFER: C'était une soirée réussite, j'adore une soirée comme ça.
Il regardait Selma droit dans les yeux avec un sourire moqueur....

LOIS : Oui c'était très sympa ce soir, on avait tous besoin de se changer les idées.
Voir Farheen a été un réel bonheur pour moi !
Enlaçant Kiefer : Merci de l'avoir accueilli dans ta maison, surtout qu'il n'a pas été très chaleureux avec toi ! Enfin, il finira par te pardonner comme moi je l'ai fait. Je t'aime !
KIEFER répondit à son baiser et, en faisant un clin d'oeil à Selma , il lui dit : On te laisse débarrasser "Chérie" !
Puis il entraîna Lois dans la chambre, laissant Selma, vexée et furieuse du retournement de situation !!

Quand leurs corps fatigués se blottirent l'un contre l'autre, elle lui confia que les propriétaires de la maison semblaient sur le point de franchir le pas et qu'elle en était ravie ! Elle l'informa qu'elle passerait la journée du lendemain avec Farheen demain car celui ci devait se rendre dans une galérie d'Art, et il avait besoin d'elle.
Kiefer n'aima pas cette idée, encore moins celle que Farheen puisse s'établir définitivement à L.A. mais il ne dit rien. Qu'aurait il pu dire de toutes façons !?
À chaque fois qui en parlait à Lois, celle si s'emportait, il a toujours été dans son entourage alors, il ne pourra pas lui faire changer d'idée. Après avoir fait l'acte, ils restent coller un contre l'Autre, ils ne voulaient pas que ça finisse, Kiefer l'avait à lui tout seul, s'en que personne ne les dérengent.

Le lendemain, Kiefer se leva de bonne heure pour aller travailler, Selma arriva dans la cuisine .
SELMA: C'est quoi ton problème? Tu ne tarange pas pour que je t'apprécie.
KIEFER: Et toi, c'est quoi ton problème??? Tu veux me rendre jaloux?? Je t'avertie, ce petit jeux se joue à deux, alors pourquoi ne pas tout arrêter et faire vraiment une famille uni??? On va se faire mal un et l'autre et je ne veux pas que Lois soit malheureuse.
SELMA : Mais elle est malheureuse depuis qu'elle t'a rencontrée ! Avant que tu ne détruises son boulot et sa vie de famille à Paris, tout allait bien pour nous !!
KIEFER était scié par l'aplomb de cette gamine : Je ne comprend pas comment Lois a pu engendrer une peste pareille ! Ta mère a de gros boulversements dans se vie en ce moment, elle a besoin que sa famille soit unie autour d'elle, pas de guerres intestines !! Si tu l'aimes, comme tu le prétend, fais ce qui est bien pour elle.
SELMA s'asseyant face à lui : Pourquoi tu l'as choisie ? Tu es célèbre, riche et les femmes sont à pied..Pourquoi Lois ?
KIEFER : On me pose souvent la question et je ne sais jamais quoi répondre ! Pourtant, c'est une évidence, c'est la femme de ma vie, et tout ce que tu pourras dire ou faire n'y changeront rien !
SELMA : Lois a abandonné son boulot, une partie de sa famille, son pays ! Et toi ? Qu'a tu laissé pour elle ? Tu parles beaucoup d'amour mais j'attend encore que tu en donnes des preuves ! Après je te laisserai tranquille !
Elle sortit de la cuisine et cette dernière reflexion resta gravée en lui, était il donc si égoïste ?

C'est vrai qu'il n'avait strictement rien changé à sa vie, le même appart, les mêmes amis, son boulot et ses contraintes, Lois avait tout supporté, tout accepté..
D'un autre côté, il l'avait épousé, installé chez lui avec sa famille nombreuse et plutôt envahissante ces derniers jours !!
Enfin il pouvait tourner ça dans tous les sens, cette peste de Selma avait raison ! Mais que pouvait il faire pour lui prouver qu'elle comptait pour lui ? Il n'en avait pas la moindre idée..Seul Farhenn était susceptible de savoir à quoi Lois aspirait réellement mais il n'y avait aucun risque que Kiefer lui demande !
C'est donc la tête pleine qu'il se rendit sur le plateau !!

Lois avait demandé à Farheen de passer la prendre et c'est main dans la main qu'ils déambulèrent dans LOS ANGELES. Comme à son habitude, il l'écouta avec patience et lui donna son avis et ses conseils avisés. Elle lui parla de son père, il promit de s'en occuper. Elle l'accompagna à plusieurs RDV où il présenta ses travaux en vue d'une hypothétique expo ; ces derniers se déroulèrent à merveille !!
En fin de journée, elle le raccompagna à son hôtel et monta dans sa chambre

(J'avertis, je vais être drastique lol! escuse moi Élisa si tu ne voulais pas que l'histoire
aille dans ce sens)

Lois décida d'arrêter à la porte de sa chambre pour ne pas faire une gaffe.
LOIS: Excuse moi Farheen mais je crois que je vais arrêter ici, il ne faut pas allez plus loin et j'aime Kiefer.
FARHEEN: Non, rentre on va juste parler il a rien de mal...
LOIS: O.K. mais pour 5 minutes Kiefer doit m'attendre à l'appart et j'aimerais être là.
Farheen, ferma la porte derière Lois et la barra et lui bloca le passage pour sortir.
LOIS: Que fais-tu Farheen? Laisse moi sortir, je crois que tu n'es pas dans ton état normal, tu me fais peur.
FARHEEN: Tu es à moi Lois pour quelque temps, je suis tané t'attendre toujours Kiefer de ta bouche, je suis patient avec toi, je te donne tout et tu ne réalises pas que tu serais mieux avec moi.
LOIS faché: Je ne te reconnaît plus Farheen, maintenant, laisse moi sortir
Il pris Lois par le bras et la pousse sur le lit.
FARHEEN:Ça fait longtemps que j'ai le goût de toi.
Lois se débatait de toutes ses forces mais il réussis à la déshabiller et faire ce qui avait à faire, Lois pleurait et lui était au ange, elle réussis à lui donner un coup de pied et lui il la giffle, elle réussis à ce débattre et à attrapper le teléphone pour appeller de l'aide, elle pus enfin sortir de cet enfer, elle se rendit à l'hôpital en ambulance. Pendant ce temps Kiefer était dans l'appartement en train de faire les cents pas car il n'avait pas eu de nouvelles de Lois, le teléphone sonna s'était l'hôpital...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: JEU - FAN-FICTION : KIEFER ET NOUS archives   Mer 30 Aoû - 21:01

LOIS: Le salaut, il veut jouer à ce jeux alors on va le jouer à deux.
Elle saignait du nez et lorsque Kiefer arriva, il était stupéfait de voir Lois comme ça.
KIEFER: Que t'es t-il arrivé...ils sont venus?
LOIS:Oui, ils sont venues, ils no'ont pas été tendre et moi non plus, il va le savoir mon père si je peux encore l'appeller comme ça.
KIEFER:Ça ne restera pas comme ça, vient, on va à la police.
LOIS: Pas question, tu imagine dans les journeaux demain.
KIEFER: Je m'en fou des journeaux, pour l'instant ta vie et celle du bébé est en dangé.
LOIS: Les affaires de famille ne se règlent pas devant la police, et puis, elle ne peut rien faire contre lui de toutes façons !
Je vais me rafraîchir, Selma ne va pas tarder à arriver !

Elle était dans la Salle de bains quand celle-ci arriva les bras chargés de courses.
Ils se regardèrent un bon moment avant de se parler. Enfin ce fût lui qui cédât le premier !!
KIEFER en la débarrassant : Je suis heureux de te rencontrer.SELMA : Je ne suis pas sure de pouvoir en dire autant, mais bon, j'ai promis à Lois de faire un effort alors je vais le faire !
KIEFER sourit : Pourquoi vous l'appelez Lois et pas maman ?
SELMA : Je ne sais pas, ça s'est fait naturellement.
KIEFER : Tu as envie de faire quoi ?
SELMA : La cuisine ! Lois a invité ta fille et mon frère plus quelques uns de tes amis, et moi j'ai invité Farheen..
KIEFER accusa le coup mais il detestait être en présence de ce type..
KIEFER d'une voix neutre : Je ne le savais pas à L.A.
SELMA moqueuse : Rassures toi, Lois ne te l'a pas caché ! Ce sera une surprise pour elle également !

Il ne manquait que ça à son bonheur ; une peste à domicile !!
Lois sortie de la salle de bains, changée et douchée. Elle sentait merveilleusement bon et il n'avait qu'une envie, être seul avec elle, s'allonger sur sa poitrine et ne plus penser à rien..
Au lieu de ça, elle fît la cuisine avec sa fille. Il se sentait mal de devoir la partager et encore plus mal de ressentir de tels sentiments !!
Mais ce ne fût rien comparé à ce qu'il ressenti quand elle hurla de joie en découvrant Farheen devant sa porte. La voir lui sauter dans les bras et l'embrassa intensément l'achevèrent !!
Il ne comprenait décidément rien à leur relation ; c'était si tactile, si sensuel, si fort ! Ils semblaient se suffir à eux même. Il fit néanmoins bonne figure pour ne pas se ridiculiser, sans compter que Selma épiait la moindre de ses réactions.

Les invités commencèrent à arriver ; Sarah et Emad, Jude et sa femme, Rocco et les propriétaires de la maison qu'ils avaient visité la veille..Quand Lois avait une idée en tête !!
Un joyeux brouhaha s'installa mais il n'arrivait pas à se mêler aux autres tant son attention était focalisée sur Lois et Farheen.

Il voyait que Selma fesait tout pour rendre Kiefer jaloux, elle fait même assir Farheen à côté de Lois Kiefer voulait sassoir de l'autre côté mais Selma pris la place en premier, il bouillait en dedans de lui, il avait juste le goût de partir avec ses pots et se changer les idées, il le savait que ça n'aurait pas été facile avec elle mais à ce poingt là, jamais, le souper ce déroula assez bien, Kiefer décida de plus se tenir avec sa bande de pots, Lois était heureuse, elle adorait avoir beaucoup de monde à l'entour de d'elle. La soirée terminer Kiefer juste pour jouer le jeux à Selma pris la parole en premier.
KIEFER: C'était une soirée réussite, j'adore une soirée comme ça.
Il regardait Selma droit dans les yeux avec un sourire moqueur....

LOIS : Oui c'était très sympa ce soir, on avait tous besoin de se changer les idées.
Voir Farheen a été un réel bonheur pour moi !
Enlaçant Kiefer : Merci de l'avoir accueilli dans ta maison, surtout qu'il n'a pas été très chaleureux avec toi ! Enfin, il finira par te pardonner comme moi je l'ai fait. Je t'aime !
KIEFER répondit à son baiser et, en faisant un clin d'oeil à Selma , il lui dit : On te laisse débarrasser "Chérie" !
Puis il entraîna Lois dans la chambre, laissant Selma, vexée et furieuse du retournement de situation !!

Quand leurs corps fatigués se blottirent l'un contre l'autre, elle lui confia que les propriétaires de la maison semblaient sur le point de franchir le pas et qu'elle en était ravie ! Elle l'informa qu'elle passerait la journée du lendemain avec Farheen demain car celui ci devait se rendre dans une galérie d'Art, et il avait besoin d'elle.
Kiefer n'aima pas cette idée, encore moins celle que Farheen puisse s'établir définitivement à L.A. mais il ne dit rien. Qu'aurait il pu dire de toutes façons !?
À chaque fois qui en parlait à Lois, celle si s'emportait, il a toujours été dans son entourage alors, il ne pourra pas lui faire changer d'idée. Après avoir fait l'acte, ils restent coller un contre l'Autre, ils ne voulaient pas que ça finisse, Kiefer l'avait à lui tout seul, s'en que personne ne les dérengent.

Le lendemain, Kiefer se leva de bonne heure pour aller travailler, Selma arriva dans la cuisine .
SELMA: C'est quoi ton problème? Tu ne tarange pas pour que je t'apprécie.
KIEFER: Et toi, c'est quoi ton problème??? Tu veux me rendre jaloux?? Je t'avertie, ce petit jeux se joue à deux, alors pourquoi ne pas tout arrêter et faire vraiment une famille uni??? On va se faire mal un et l'autre et je ne veux pas que Lois soit malheureuse.
SELMA : Mais elle est malheureuse depuis qu'elle t'a rencontrée ! Avant que tu ne détruises son boulot et sa vie de famille à Paris, tout allait bien pour nous !!
KIEFER était scié par l'aplomb de cette gamine : Je ne comprend pas comment Lois a pu engendrer une peste pareille ! Ta mère a de gros boulversements dans se vie en ce moment, elle a besoin que sa famille soit unie autour d'elle, pas de guerres intestines !! Si tu l'aimes, comme tu le prétend, fais ce qui est bien pour elle.
SELMA s'asseyant face à lui : Pourquoi tu l'as choisie ? Tu es célèbre, riche et les femmes sont à pied..Pourquoi Lois ?
KIEFER : On me pose souvent la question et je ne sais jamais quoi répondre ! Pourtant, c'est une évidence, c'est la femme de ma vie, et tout ce que tu pourras dire ou faire n'y changeront rien !
SELMA : Lois a abandonné son boulot, une partie de sa famille, son pays ! Et toi ? Qu'a tu laissé pour elle ? Tu parles beaucoup d'amour mais j'attend encore que tu en donnes des preuves ! Après je te laisserai tranquille !
Elle sortit de la cuisine et cette dernière reflexion resta gravée en lui, était il donc si égoïste ?

C'est vrai qu'il n'avait strictement rien changé à sa vie, le même appart, les mêmes amis, son boulot et ses contraintes, Lois avait tout supporté, tout accepté..
D'un autre côté, il l'avait épousé, installé chez lui avec sa famille nombreuse et plutôt envahissante ces derniers jours !!
Enfin il pouvait tourner ça dans tous les sens, cette peste de Selma avait raison ! Mais que pouvait il faire pour lui prouver qu'elle comptait pour lui ? Il n'en avait pas la moindre idée..Seul Farhenn était susceptible de savoir à quoi Lois aspirait réellement mais il n'y avait aucun risque que Kiefer lui demande !
C'est donc la tête pleine qu'il se rendit sur le plateau !!

Lois avait demandé à Farheen de passer la prendre et c'est main dans la main qu'ils déambulèrent dans LOS ANGELES. Comme à son habitude, il l'écouta avec patience et lui donna son avis et ses conseils avisés. Elle lui parla de son père, il promit de s'en occuper. Elle l'accompagna à plusieurs RDV où il présenta ses travaux en vue d'une hypothétique expo ; ces derniers se déroulèrent à merveille !!
En fin de journée, elle le raccompagna à son hôtel et monta dans sa chambre

Lois décida d'arrêter à la porte de sa chambre pour ne pas faire une gaffe.
LOIS: Excuse moi Farheen mais je crois que je vais arrêter ici, il ne faut pas allez plus loin et j'aime Kiefer.
FARHEEN: Non, rentre on va juste parler il a rien de mal...
LOIS: O.K. mais pour 5 minutes Kiefer doit m'attendre à l'appart et j'aimerais être là.
Farheen, ferma la porte derière Lois et la barra et lui bloca le passage pour sortir.
LOIS: Que fais-tu Farheen? Laisse moi sortir, je crois que tu n'es pas dans ton état normal, tu me fais peur.
FARHEEN: Tu es à moi Lois pour quelque temps, je suis tané t'attendre toujours Kiefer de ta bouche, je suis patient avec toi, je te donne tout et tu ne réalises pas que tu serais mieux avec moi.
LOIS faché: Je ne te reconnaît plus Farheen, maintenant, laisse moi sortir
Il pris Lois par le bras et la pousse sur le lit.
FARHEEN:Ça fait longtemps que j'ai le goût de toi.
Lois se débatait de toutes ses forces mais il réussis à la déshabiller et faire ce qui avait à faire, Lois pleurait et lui était au ange, elle réussis à lui donner un coup de pied et lui il la giffle, elle réussis à ce débattre et à attrapper le teléphone pour appeller de l'aide, elle pus enfin sortir de cet enfer, elle se rendit à l'hôpital en ambulance. Pendant ce temps Kiefer était dans l'appartement en train de faire les cents pas car il n'avait pas eu de nouvelles de Lois, le teléphone sonna s'était l'hôpital...

INFIRMIERE : Bonjour, je voudrais parler à Mr SUTHERLAND ?
KIEFER : C'est moi.
INFIRMIERE : Vous êtes bien le mari de Lois CONSUELI SUTHERLAND ?
KIEFER inquiet : En effet.
INFIRMIERE : Ne soyez pas inquiet, elle est ici en observation, il faudrait venir la chercher.
KIEFER : Mais que s'est il passé ? Et le bébé ?
INFIRMIERE : Le bébé va bien, quant à ce qui s'est passé, elle n'a rien voulu nous dire mais elle s'est vraisemblablement battue.

Il battit un record de vitesse et se précipita aux urgences.
Le médecin l'intercepta avant qu'il puisse voir Lois.
MEDECIN : Ne vous inquiétez pas, le bébé va bien, elle va bien, elle a juste qqs contusions mais elle ne veut pas porter plainte, elle dit qu'elle ne sait pas qui c'était mais croyez moi, elle ment. Si elle n'avait pas été enceinte, je crois qu'elle ne serait même pas venue !
KIEFER : Je ne suis pas sur de comprendre, qu'est ce qu'on lui a fait exactement ?
MEDECIN : On la violée, physique, elle va récuperer assez vite, psychologiquement, elle a l'air assez forte pour surmonter cette épreuve. Je vous laisse entrer.

Quand il rentra dans la chambre, elle s'était assise et dessinait.
LOIS : Et bébé, désolée de te faire venir ici mais ils ne voulaient pas que je prenne un taxi. Regardes, j'ai dessiné tous les aménagements qu'on va faire dans la maison.
Mon frère, Marc, arrive demain avec Li Ann, il va rester qqs temps pour m'aider à décorer, il est très doué.
KIEFER:
Revenir en haut Aller en bas
charlie
Femme de Kiefer
Femme de Kiefer
avatar

Nombre de messages : 6465
Age : 44
Date d'inscription : 15/02/2006

MessageSujet: Re: JEU - FAN-FICTION : KIEFER ET NOUS archives   Mer 30 Aoû - 21:55

LOIS: Le salaut, il veut jouer à ce jeux alors on va le jouer à deux.
Elle saignait du nez et lorsque Kiefer arriva, il était stupéfait de voir Lois comme ça.
KIEFER: Que t'es t-il arrivé...ils sont venus?
LOIS:Oui, ils sont venues, ils no'ont pas été tendre et moi non plus, il va le savoir mon père si je peux encore l'appeller comme ça.
KIEFER:Ça ne restera pas comme ça, vient, on va à la police.
LOIS: Pas question, tu imagine dans les journeaux demain.
KIEFER: Je m'en fou des journeaux, pour l'instant ta vie et celle du bébé est en dangé.
LOIS: Les affaires de famille ne se règlent pas devant la police, et puis, elle ne peut rien faire contre lui de toutes façons !
Je vais me rafraîchir, Selma ne va pas tarder à arriver !

Elle était dans la Salle de bains quand celle-ci arriva les bras chargés de courses.
Ils se regardèrent un bon moment avant de se parler. Enfin ce fût lui qui cédât le premier !!
KIEFER en la débarrassant : Je suis heureux de te rencontrer.SELMA : Je ne suis pas sure de pouvoir en dire autant, mais bon, j'ai promis à Lois de faire un effort alors je vais le faire !
KIEFER sourit : Pourquoi vous l'appelez Lois et pas maman ?
SELMA : Je ne sais pas, ça s'est fait naturellement.
KIEFER : Tu as envie de faire quoi ?
SELMA : La cuisine ! Lois a invité ta fille et mon frère plus quelques uns de tes amis, et moi j'ai invité Farheen..
KIEFER accusa le coup mais il detestait être en présence de ce type..
KIEFER d'une voix neutre : Je ne le savais pas à L.A.
SELMA moqueuse : Rassures toi, Lois ne te l'a pas caché ! Ce sera une surprise pour elle également !

Il ne manquait que ça à son bonheur ; une peste à domicile !!
Lois sortie de la salle de bains, changée et douchée. Elle sentait merveilleusement bon et il n'avait qu'une envie, être seul avec elle, s'allonger sur sa poitrine et ne plus penser à rien..
Au lieu de ça, elle fît la cuisine avec sa fille. Il se sentait mal de devoir la partager et encore plus mal de ressentir de tels sentiments !!
Mais ce ne fût rien comparé à ce qu'il ressenti quand elle hurla de joie en découvrant Farheen devant sa porte. La voir lui sauter dans les bras et l'embrassa intensément l'achevèrent !!
Il ne comprenait décidément rien à leur relation ; c'était si tactile, si sensuel, si fort ! Ils semblaient se suffir à eux même. Il fit néanmoins bonne figure pour ne pas se ridiculiser, sans compter que Selma épiait la moindre de ses réactions.

Les invités commencèrent à arriver ; Sarah et Emad, Jude et sa femme, Rocco et les propriétaires de la maison qu'ils avaient visité la veille..Quand Lois avait une idée en tête !!
Un joyeux brouhaha s'installa mais il n'arrivait pas à se mêler aux autres tant son attention était focalisée sur Lois et Farheen.

Il voyait que Selma fesait tout pour rendre Kiefer jaloux, elle fait même assir Farheen à côté de Lois Kiefer voulait sassoir de l'autre côté mais Selma pris la place en premier, il bouillait en dedans de lui, il avait juste le goût de partir avec ses pots et se changer les idées, il le savait que ça n'aurait pas été facile avec elle mais à ce poingt là, jamais, le souper ce déroula assez bien, Kiefer décida de plus se tenir avec sa bande de pots, Lois était heureuse, elle adorait avoir beaucoup de monde à l'entour de d'elle. La soirée terminer Kiefer juste pour jouer le jeux à Selma pris la parole en premier.
KIEFER: C'était une soirée réussite, j'adore une soirée comme ça.
Il regardait Selma droit dans les yeux avec un sourire moqueur....

LOIS : Oui c'était très sympa ce soir, on avait tous besoin de se changer les idées.
Voir Farheen a été un réel bonheur pour moi !
Enlaçant Kiefer : Merci de l'avoir accueilli dans ta maison, surtout qu'il n'a pas été très chaleureux avec toi ! Enfin, il finira par te pardonner comme moi je l'ai fait. Je t'aime !
KIEFER répondit à son baiser et, en faisant un clin d'oeil à Selma , il lui dit : On te laisse débarrasser "Chérie" !
Puis il entraîna Lois dans la chambre, laissant Selma, vexée et furieuse du retournement de situation !!

Quand leurs corps fatigués se blottirent l'un contre l'autre, elle lui confia que les propriétaires de la maison semblaient sur le point de franchir le pas et qu'elle en était ravie ! Elle l'informa qu'elle passerait la journée du lendemain avec Farheen demain car celui ci devait se rendre dans une galérie d'Art, et il avait besoin d'elle.
Kiefer n'aima pas cette idée, encore moins celle que Farheen puisse s'établir définitivement à L.A. mais il ne dit rien. Qu'aurait il pu dire de toutes façons !?
À chaque fois qui en parlait à Lois, celle si s'emportait, il a toujours été dans son entourage alors, il ne pourra pas lui faire changer d'idée. Après avoir fait l'acte, ils restent coller un contre l'Autre, ils ne voulaient pas que ça finisse, Kiefer l'avait à lui tout seul, s'en que personne ne les dérengent.

Le lendemain, Kiefer se leva de bonne heure pour aller travailler, Selma arriva dans la cuisine .
SELMA: C'est quoi ton problème? Tu ne tarange pas pour que je t'apprécie.
KIEFER: Et toi, c'est quoi ton problème??? Tu veux me rendre jaloux?? Je t'avertie, ce petit jeux se joue à deux, alors pourquoi ne pas tout arrêter et faire vraiment une famille uni??? On va se faire mal un et l'autre et je ne veux pas que Lois soit malheureuse.
SELMA : Mais elle est malheureuse depuis qu'elle t'a rencontrée ! Avant que tu ne détruises son boulot et sa vie de famille à Paris, tout allait bien pour nous !!
KIEFER était scié par l'aplomb de cette gamine : Je ne comprend pas comment Lois a pu engendrer une peste pareille ! Ta mère a de gros boulversements dans se vie en ce moment, elle a besoin que sa famille soit unie autour d'elle, pas de guerres intestines !! Si tu l'aimes, comme tu le prétend, fais ce qui est bien pour elle.
SELMA s'asseyant face à lui : Pourquoi tu l'as choisie ? Tu es célèbre, riche et les femmes sont à pied..Pourquoi Lois ?
KIEFER : On me pose souvent la question et je ne sais jamais quoi répondre ! Pourtant, c'est une évidence, c'est la femme de ma vie, et tout ce que tu pourras dire ou faire n'y changeront rien !
SELMA : Lois a abandonné son boulot, une partie de sa famille, son pays ! Et toi ? Qu'a tu laissé pour elle ? Tu parles beaucoup d'amour mais j'attend encore que tu en donnes des preuves ! Après je te laisserai tranquille !
Elle sortit de la cuisine et cette dernière reflexion resta gravée en lui, était il donc si égoïste ?

C'est vrai qu'il n'avait strictement rien changé à sa vie, le même appart, les mêmes amis, son boulot et ses contraintes, Lois avait tout supporté, tout accepté..
D'un autre côté, il l'avait épousé, installé chez lui avec sa famille nombreuse et plutôt envahissante ces derniers jours !!
Enfin il pouvait tourner ça dans tous les sens, cette peste de Selma avait raison ! Mais que pouvait il faire pour lui prouver qu'elle comptait pour lui ? Il n'en avait pas la moindre idée..Seul Farhenn était susceptible de savoir à quoi Lois aspirait réellement mais il n'y avait aucun risque que Kiefer lui demande !
C'est donc la tête pleine qu'il se rendit sur le plateau !!

Lois avait demandé à Farheen de passer la prendre et c'est main dans la main qu'ils déambulèrent dans LOS ANGELES. Comme à son habitude, il l'écouta avec patience et lui donna son avis et ses conseils avisés. Elle lui parla de son père, il promit de s'en occuper. Elle l'accompagna à plusieurs RDV où il présenta ses travaux en vue d'une hypothétique expo ; ces derniers se déroulèrent à merveille !!
En fin de journée, elle le raccompagna à son hôtel et monta dans sa chambre

Lois décida d'arrêter à la porte de sa chambre pour ne pas faire une gaffe.
LOIS: Excuse moi Farheen mais je crois que je vais arrêter ici, il ne faut pas allez plus loin et j'aime Kiefer.
FARHEEN: Non, rentre on va juste parler il a rien de mal...
LOIS: O.K. mais pour 5 minutes Kiefer doit m'attendre à l'appart et j'aimerais être là.
Farheen, ferma la porte derière Lois et la barra et lui bloca le passage pour sortir.
LOIS: Que fais-tu Farheen? Laisse moi sortir, je crois que tu n'es pas dans ton état normal, tu me fais peur.
FARHEEN: Tu es à moi Lois pour quelque temps, je suis tané t'attendre toujours Kiefer de ta bouche, je suis patient avec toi, je te donne tout et tu ne réalises pas que tu serais mieux avec moi.
LOIS faché: Je ne te reconnaît plus Farheen, maintenant, laisse moi sortir
Il pris Lois par le bras et la pousse sur le lit.
FARHEEN:Ça fait longtemps que j'ai le goût de toi.
Lois se débatait de toutes ses forces mais il réussis à la déshabiller et faire ce qui avait à faire, Lois pleurait et lui était au ange, elle réussis à lui donner un coup de pied et lui il la giffle, elle réussis à ce débattre et à attrapper le teléphone pour appeller de l'aide, elle pus enfin sortir de cet enfer, elle se rendit à l'hôpital en ambulance. Pendant ce temps Kiefer était dans l'appartement en train de faire les cents pas car il n'avait pas eu de nouvelles de Lois, le teléphone sonna s'était l'hôpital...

INFIRMIERE : Bonjour, je voudrais parler à Mr SUTHERLAND ?
KIEFER : C'est moi.
INFIRMIERE : Vous êtes bien le mari de Lois CONSUELI SUTHERLAND ?
KIEFER inquiet : En effet.
INFIRMIERE : Ne soyez pas inquiet, elle est ici en observation, il faudrait venir la chercher.
KIEFER : Mais que s'est il passé ? Et le bébé ?
INFIRMIERE : Le bébé va bien, quant à ce qui s'est passé, elle n'a rien voulu nous dire mais elle s'est vraisemblablement battue.

Il battit un record de vitesse et se précipita aux urgences.
Le médecin l'intercepta avant qu'il puisse voir Lois.
MEDECIN : Ne vous inquiétez pas, le bébé va bien, elle va bien, elle a juste qqs contusions mais elle ne veut pas porter plainte, elle dit qu'elle ne sait pas qui c'était mais croyez moi, elle ment. Si elle n'avait pas été enceinte, je crois qu'elle ne serait même pas venue !
KIEFER : Je ne suis pas sur de comprendre, qu'est ce qu'on lui a fait exactement ?
MEDECIN : On la violée, physique, elle va récuperer assez vite, psychologiquement, elle a l'air assez forte pour surmonter cette épreuve. Je vous laisse entrer.

Quand il rentra dans la chambre, elle s'était assise et dessinait.
LOIS : Et bébé, désolée de te faire venir ici mais ils ne voulaient pas que je prenne un taxi. Regardes, j'ai dessiné tous les aménagements qu'on va faire dans la maison.
Mon frère, Marc, arrive demain avec Li Ann, il va rester qqs temps pour m'aider à décorer, il est très doué.
KIEFER un peu surpris: Lois, il faudrait parler de d'autres choses avant.
LOIS incapable de le regarder dans les yeux: Non, je ne veux pas en parler, c'est du passer.
Kiefer restait figer, elle était éffectivement en état de choc, les femmes qui ont été violé et battu réagissent souvent de cette façon.
LOIS: ALors on rentre ou on passe la nuit ici? J'ai hâte de manger j'ai fain.
IL la sésie par le bras et elle le repousse d'un geste brutale, la dernière fois que quelqu'un lui a fait ça, il l'avait violé par la suite.
KIEFER: Écoute bébé, je sais ce qui t'es arrivé, le medecin me l'a dit, cet homme n'est pas aller doucement et je ne veux pas que tu gardes ça en dedans de toi, SVP parle moi, je me fachera pas mais je veux savoir, je suis aussi boulversé que toi, tu es ma femme et je veux ton bien, je t'aime mon amour.
Lois lui saute dans les bras et pleure comme un bébé et sécroule sur lui, elle ne voulait pas penser à ce qui était arrivé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: JEU - FAN-FICTION : KIEFER ET NOUS archives   Mer 30 Aoû - 22:22

LOIS: Le salaut, il veut jouer à ce jeux alors on va le jouer à deux.
Elle saignait du nez et lorsque Kiefer arriva, il était stupéfait de voir Lois comme ça.
KIEFER: Que t'es t-il arrivé...ils sont venus?
LOIS:Oui, ils sont venues, ils no'ont pas été tendre et moi non plus, il va le savoir mon père si je peux encore l'appeller comme ça.
KIEFER:Ça ne restera pas comme ça, vient, on va à la police.
LOIS: Pas question, tu imagine dans les journeaux demain.
KIEFER: Je m'en fou des journeaux, pour l'instant ta vie et celle du bébé est en dangé.
LOIS: Les affaires de famille ne se règlent pas devant la police, et puis, elle ne peut rien faire contre lui de toutes façons !
Je vais me rafraîchir, Selma ne va pas tarder à arriver !

Elle était dans la Salle de bains quand celle-ci arriva les bras chargés de courses.
Ils se regardèrent un bon moment avant de se parler. Enfin ce fût lui qui cédât le premier !!
KIEFER en la débarrassant : Je suis heureux de te rencontrer.SELMA : Je ne suis pas sure de pouvoir en dire autant, mais bon, j'ai promis à Lois de faire un effort alors je vais le faire !
KIEFER sourit : Pourquoi vous l'appelez Lois et pas maman ?
SELMA : Je ne sais pas, ça s'est fait naturellement.
KIEFER : Tu as envie de faire quoi ?
SELMA : La cuisine ! Lois a invité ta fille et mon frère plus quelques uns de tes amis, et moi j'ai invité Farheen..
KIEFER accusa le coup mais il detestait être en présence de ce type..
KIEFER d'une voix neutre : Je ne le savais pas à L.A.
SELMA moqueuse : Rassures toi, Lois ne te l'a pas caché ! Ce sera une surprise pour elle également !

Il ne manquait que ça à son bonheur ; une peste à domicile !!
Lois sortie de la salle de bains, changée et douchée. Elle sentait merveilleusement bon et il n'avait qu'une envie, être seul avec elle, s'allonger sur sa poitrine et ne plus penser à rien..
Au lieu de ça, elle fît la cuisine avec sa fille. Il se sentait mal de devoir la partager et encore plus mal de ressentir de tels sentiments !!
Mais ce ne fût rien comparé à ce qu'il ressenti quand elle hurla de joie en découvrant Farheen devant sa porte. La voir lui sauter dans les bras et l'embrassa intensément l'achevèrent !!
Il ne comprenait décidément rien à leur relation ; c'était si tactile, si sensuel, si fort ! Ils semblaient se suffir à eux même. Il fit néanmoins bonne figure pour ne pas se ridiculiser, sans compter que Selma épiait la moindre de ses réactions.

Les invités commencèrent à arriver ; Sarah et Emad, Jude et sa femme, Rocco et les propriétaires de la maison qu'ils avaient visité la veille..Quand Lois avait une idée en tête !!
Un joyeux brouhaha s'installa mais il n'arrivait pas à se mêler aux autres tant son attention était focalisée sur Lois et Farheen.

Il voyait que Selma fesait tout pour rendre Kiefer jaloux, elle fait même assir Farheen à côté de Lois Kiefer voulait sassoir de l'autre côté mais Selma pris la place en premier, il bouillait en dedans de lui, il avait juste le goût de partir avec ses pots et se changer les idées, il le savait que ça n'aurait pas été facile avec elle mais à ce poingt là, jamais, le souper ce déroula assez bien, Kiefer décida de plus se tenir avec sa bande de pots, Lois était heureuse, elle adorait avoir beaucoup de monde à l'entour de d'elle. La soirée terminer Kiefer juste pour jouer le jeux à Selma pris la parole en premier.
KIEFER: C'était une soirée réussite, j'adore une soirée comme ça.
Il regardait Selma droit dans les yeux avec un sourire moqueur....

LOIS : Oui c'était très sympa ce soir, on avait tous besoin de se changer les idées.
Voir Farheen a été un réel bonheur pour moi !
Enlaçant Kiefer : Merci de l'avoir accueilli dans ta maison, surtout qu'il n'a pas été très chaleureux avec toi ! Enfin, il finira par te pardonner comme moi je l'ai fait. Je t'aime !
KIEFER répondit à son baiser et, en faisant un clin d'oeil à Selma , il lui dit : On te laisse débarrasser "Chérie" !
Puis il entraîna Lois dans la chambre, laissant Selma, vexée et furieuse du retournement de situation !!

Quand leurs corps fatigués se blottirent l'un contre l'autre, elle lui confia que les propriétaires de la maison semblaient sur le point de franchir le pas et qu'elle en était ravie ! Elle l'informa qu'elle passerait la journée du lendemain avec Farheen demain car celui ci devait se rendre dans une galérie d'Art, et il avait besoin d'elle.
Kiefer n'aima pas cette idée, encore moins celle que Farheen puisse s'établir définitivement à L.A. mais il ne dit rien. Qu'aurait il pu dire de toutes façons !?
À chaque fois qui en parlait à Lois, celle si s'emportait, il a toujours été dans son entourage alors, il ne pourra pas lui faire changer d'idée. Après avoir fait l'acte, ils restent coller un contre l'Autre, ils ne voulaient pas que ça finisse, Kiefer l'avait à lui tout seul, s'en que personne ne les dérengent.

Le lendemain, Kiefer se leva de bonne heure pour aller travailler, Selma arriva dans la cuisine .
SELMA: C'est quoi ton problème? Tu ne tarange pas pour que je t'apprécie.
KIEFER: Et toi, c'est quoi ton problème??? Tu veux me rendre jaloux?? Je t'avertie, ce petit jeux se joue à deux, alors pourquoi ne pas tout arrêter et faire vraiment une famille uni??? On va se faire mal un et l'autre et je ne veux pas que Lois soit malheureuse.
SELMA : Mais elle est malheureuse depuis qu'elle t'a rencontrée ! Avant que tu ne détruises son boulot et sa vie de famille à Paris, tout allait bien pour nous !!
KIEFER était scié par l'aplomb de cette gamine : Je ne comprend pas comment Lois a pu engendrer une peste pareille ! Ta mère a de gros boulversements dans se vie en ce moment, elle a besoin que sa famille soit unie autour d'elle, pas de guerres intestines !! Si tu l'aimes, comme tu le prétend, fais ce qui est bien pour elle.
SELMA s'asseyant face à lui : Pourquoi tu l'as choisie ? Tu es célèbre, riche et les femmes sont à pied..Pourquoi Lois ?
KIEFER : On me pose souvent la question et je ne sais jamais quoi répondre ! Pourtant, c'est une évidence, c'est la femme de ma vie, et tout ce que tu pourras dire ou faire n'y changeront rien !
SELMA : Lois a abandonné son boulot, une partie de sa famille, son pays ! Et toi ? Qu'a tu laissé pour elle ? Tu parles beaucoup d'amour mais j'attend encore que tu en donnes des preuves ! Après je te laisserai tranquille !
Elle sortit de la cuisine et cette dernière reflexion resta gravée en lui, était il donc si égoïste ?

C'est vrai qu'il n'avait strictement rien changé à sa vie, le même appart, les mêmes amis, son boulot et ses contraintes, Lois avait tout supporté, tout accepté..
D'un autre côté, il l'avait épousé, installé chez lui avec sa famille nombreuse et plutôt envahissante ces derniers jours !!
Enfin il pouvait tourner ça dans tous les sens, cette peste de Selma avait raison ! Mais que pouvait il faire pour lui prouver qu'elle comptait pour lui ? Il n'en avait pas la moindre idée..Seul Farhenn était susceptible de savoir à quoi Lois aspirait réellement mais il n'y avait aucun risque que Kiefer lui demande !
C'est donc la tête pleine qu'il se rendit sur le plateau !!

Lois avait demandé à Farheen de passer la prendre et c'est main dans la main qu'ils déambulèrent dans LOS ANGELES. Comme à son habitude, il l'écouta avec patience et lui donna son avis et ses conseils avisés. Elle lui parla de son père, il promit de s'en occuper. Elle l'accompagna à plusieurs RDV où il présenta ses travaux en vue d'une hypothétique expo ; ces derniers se déroulèrent à merveille !!
En fin de journée, elle le raccompagna à son hôtel et monta dans sa chambre

Lois décida d'arrêter à la porte de sa chambre pour ne pas faire une gaffe.
LOIS: Excuse moi Farheen mais je crois que je vais arrêter ici, il ne faut pas allez plus loin et j'aime Kiefer.
FARHEEN: Non, rentre on va juste parler il a rien de mal...
LOIS: O.K. mais pour 5 minutes Kiefer doit m'attendre à l'appart et j'aimerais être là.
Farheen, ferma la porte derière Lois et la barra et lui bloca le passage pour sortir.
LOIS: Que fais-tu Farheen? Laisse moi sortir, je crois que tu n'es pas dans ton état normal, tu me fais peur.
FARHEEN: Tu es à moi Lois pour quelque temps, je suis tané t'attendre toujours Kiefer de ta bouche, je suis patient avec toi, je te donne tout et tu ne réalises pas que tu serais mieux avec moi.
LOIS faché: Je ne te reconnaît plus Farheen, maintenant, laisse moi sortir
Il pris Lois par le bras et la pousse sur le lit.
FARHEEN:Ça fait longtemps que j'ai le goût de toi.
Lois se débatait de toutes ses forces mais il réussis à la déshabiller et faire ce qui avait à faire, Lois pleurait et lui était au ange, elle réussis à lui donner un coup de pied et lui il la giffle, elle réussis à ce débattre et à attrapper le teléphone pour appeller de l'aide, elle pus enfin sortir de cet enfer, elle se rendit à l'hôpital en ambulance. Pendant ce temps Kiefer était dans l'appartement en train de faire les cents pas car il n'avait pas eu de nouvelles de Lois, le teléphone sonna s'était l'hôpital...

INFIRMIERE : Bonjour, je voudrais parler à Mr SUTHERLAND ?
KIEFER : C'est moi.
INFIRMIERE : Vous êtes bien le mari de Lois CONSUELI SUTHERLAND ?
KIEFER inquiet : En effet.
INFIRMIERE : Ne soyez pas inquiet, elle est ici en observation, il faudrait venir la chercher.
KIEFER : Mais que s'est il passé ? Et le bébé ?
INFIRMIERE : Le bébé va bien, quant à ce qui s'est passé, elle n'a rien voulu nous dire mais elle s'est vraisemblablement battue.

Il battit un record de vitesse et se précipita aux urgences.
Le médecin l'intercepta avant qu'il puisse voir Lois.
MEDECIN : Ne vous inquiétez pas, le bébé va bien, elle va bien, elle a juste qqs contusions mais elle ne veut pas porter plainte, elle dit qu'elle ne sait pas qui c'était mais croyez moi, elle ment. Si elle n'avait pas été enceinte, je crois qu'elle ne serait même pas venue !
KIEFER : Je ne suis pas sur de comprendre, qu'est ce qu'on lui a fait exactement ?
MEDECIN : On la violée, physique, elle va récuperer assez vite, psychologiquement, elle a l'air assez forte pour surmonter cette épreuve. Je vous laisse entrer.

Quand il rentra dans la chambre, elle s'était assise et dessinait.
LOIS : Et bébé, désolée de te faire venir ici mais ils ne voulaient pas que je prenne un taxi. Regardes, j'ai dessiné tous les aménagements qu'on va faire dans la maison.
Mon frère, Marc, arrive demain avec Li Ann, il va rester qqs temps pour m'aider à décorer, il est très doué.
KIEFER un peu surpris: Lois, il faudrait parler de d'autres choses avant.
LOIS incapable de le regarder dans les yeux: Non, je ne veux pas en parler, c'est du passer.
Kiefer restait figer, elle était éffectivement en état de choc, les femmes qui ont été violé et battu réagissent souvent de cette façon.
LOIS: ALors on rentre ou on passe la nuit ici? J'ai hâte de manger j'ai fain.
IL la sésie par le bras et elle le repousse d'un geste brutale, la dernière fois que quelqu'un lui a fait ça, il l'avait violé par la suite.
KIEFER: Écoute bébé, je sais ce qui t'es arrivé, le medecin me l'a dit, cet homme n'est pas aller doucement et je ne veux pas que tu gardes ça en dedans de toi, SVP parle moi, je me fachera pas mais je veux savoir, je suis aussi boulversé que toi, tu es ma femme et je veux ton bien, je t'aime mon amour.
Lois lui saute dans les bras et pleure comme un bébé et sécroule sur lui, elle ne voulait pas penser à ce qui était arrivé.

Une fois calmée, elle rassembla ses affaires et ses dessins et lui sourit tristement.
LOIS : J'ai surmonté pire que ça. Je vais bien et le bébé aussi, c'est tout ce qui compte. Il faut encore attendre les résultats d'analyse, enfin tu vois...mais je suis confiante.
KIEFER doucement : Tu le connais n'est ce pas ? Dis moi qui c'est.
LOIS : Crois moi, je ne connais pas l'homme qui m'a fait ça !
KIEFER élevant la voix : C'est faux bébé ! Pourquoi tu le protèges !
LOIS : Je vais te le dire une dernière fois, je ne connais pas l'homme qui m'a brutalisée ! maintenant on rentre STP, je dois préparer l'arrivée de Marc et de Li-Ann. J'ai également décidé de garder Selma ici.

Il décida de ne pas insister même si ça le rendait fou. Elle avait un hématome sur la pommette ainsi que sur les bras mais le plus impressionnant était celui qu'elle avait autour du cou.
Il savait qu'elle ne lui dirait rien à lui mais elle parlerait à Farheen, ça allait bcp lui coûter mais il devait aller lui parler. Il déposa Lois à la maison et la laissa avec Selma et partit pour l'hôtel où résidait Farheen.
Quant il arriva dans sa chambre, celui ci était ivre et pas rien qu'un peu !!

FARHEEN : Tiens le blondinet ! Lois n'a rien trouvé de mieux que de t'envoyer !
KIEFER surpris : Désolé mec mais si Lois me savait en train de comploter dans son dos avec toi, je ne crois pas qu'elle en serait ravie.
FARHEEN semblait perdu :
Revenir en haut Aller en bas
KS
Co-Productrice de Kiefer
Co-Productrice de Kiefer
avatar

Nombre de messages : 1075
Age : 46
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: JEU - FAN-FICTION : KIEFER ET NOUS archives   Mer 30 Aoû - 23:56

Lois décida d'arrêter à la porte de sa chambre pour ne pas faire une gaffe.
LOIS: Excuse moi Farheen mais je crois que je vais arrêter ici, il ne faut pas allez plus loin et j'aime Kiefer.
FARHEEN: Non, rentre on va juste parler il a rien de mal...
LOIS: O.K. mais pour 5 minutes Kiefer doit m'attendre à l'appart et j'aimerais être là.
Farheen, ferma la porte derière Lois et la barra et lui bloca le passage pour sortir.
LOIS: Que fais-tu Farheen? Laisse moi sortir, je crois que tu n'es pas dans ton état normal, tu me fais peur.
FARHEEN: Tu es à moi Lois pour quelque temps, je suis tané t'attendre toujours Kiefer de ta bouche, je suis patient avec toi, je te donne tout et tu ne réalises pas que tu serais mieux avec moi.
LOIS faché: Je ne te reconnaît plus Farheen, maintenant, laisse moi sortir
Il pris Lois par le bras et la pousse sur le lit.
FARHEEN:Ça fait longtemps que j'ai le goût de toi.
Lois se débatait de toutes ses forces mais il réussis à la déshabiller et faire ce qui avait à faire, Lois pleurait et lui était au ange, elle réussis à lui donner un coup de pied et lui il la giffle, elle réussis à ce débattre et à attrapper le teléphone pour appeller de l'aide, elle pus enfin sortir de cet enfer, elle se rendit à l'hôpital en ambulance. Pendant ce temps Kiefer était dans l'appartement en train de faire les cents pas car il n'avait pas eu de nouvelles de Lois, le teléphone sonna s'était l'hôpital...

INFIRMIERE : Bonjour, je voudrais parler à Mr SUTHERLAND ?
KIEFER : C'est moi.
INFIRMIERE : Vous êtes bien le mari de Lois CONSUELI SUTHERLAND ?
KIEFER inquiet : En effet.
INFIRMIERE : Ne soyez pas inquiet, elle est ici en observation, il faudrait venir la chercher.
KIEFER : Mais que s'est il passé ? Et le bébé ?
INFIRMIERE : Le bébé va bien, quant à ce qui s'est passé, elle n'a rien voulu nous dire mais elle s'est vraisemblablement battue.

Il battit un record de vitesse et se précipita aux urgences.
Le médecin l'intercepta avant qu'il puisse voir Lois.
MEDECIN : Ne vous inquiétez pas, le bébé va bien, elle va bien, elle a juste qqs contusions mais elle ne veut pas porter plainte, elle dit qu'elle ne sait pas qui c'était mais croyez moi, elle ment. Si elle n'avait pas été enceinte, je crois qu'elle ne serait même pas venue !
KIEFER : Je ne suis pas sur de comprendre, qu'est ce qu'on lui a fait exactement ?
MEDECIN : On la violée, physique, elle va récuperer assez vite, psychologiquement, elle a l'air assez forte pour surmonter cette épreuve. Je vous laisse entrer.

Quand il rentra dans la chambre, elle s'était assise et dessinait.
LOIS : Et bébé, désolée de te faire venir ici mais ils ne voulaient pas que je prenne un taxi. Regardes, j'ai dessiné tous les aménagements qu'on va faire dans la maison.
Mon frère, Marc, arrive demain avec Li Ann, il va rester qqs temps pour m'aider à décorer, il est très doué.
KIEFER un peu surpris: Lois, il faudrait parler de d'autres choses avant.
LOIS incapable de le regarder dans les yeux: Non, je ne veux pas en parler, c'est du passer.
Kiefer restait figer, elle était éffectivement en état de choc, les femmes qui ont été violé et battu réagissent souvent de cette façon.
LOIS: ALors on rentre ou on passe la nuit ici? J'ai hâte de manger j'ai fain.
IL la sésie par le bras et elle le repousse d'un geste brutale, la dernière fois que quelqu'un lui a fait ça, il l'avait violé par la suite.
KIEFER: Écoute bébé, je sais ce qui t'es arrivé, le medecin me l'a dit, cet homme n'est pas aller doucement et je ne veux pas que tu gardes ça en dedans de toi, SVP parle moi, je me fachera pas mais je veux savoir, je suis aussi boulversé que toi, tu es ma femme et je veux ton bien, je t'aime mon amour.
Lois lui saute dans les bras et pleure comme un bébé et sécroule sur lui, elle ne voulait pas penser à ce qui était arrivé.

Une fois calmée, elle rassembla ses affaires et ses dessins et lui sourit tristement.
LOIS : J'ai surmonté pire que ça. Je vais bien et le bébé aussi, c'est tout ce qui compte. Il faut encore attendre les résultats d'analyse, enfin tu vois...mais je suis confiante.
KIEFER doucement : Tu le connais n'est ce pas ? Dis moi qui c'est.
LOIS : Crois moi, je ne connais pas l'homme qui m'a fait ça !
KIEFER élevant la voix : C'est faux bébé ! Pourquoi tu le protèges !
LOIS : Je vais te le dire une dernière fois, je ne connais pas l'homme qui m'a brutalisée ! maintenant on rentre STP, je dois préparer l'arrivée de Marc et de Li-Ann. J'ai également décidé de garder Selma ici.

Il décida de ne pas insister même si ça le rendait fou. Elle avait un hématome sur la pommette ainsi que sur les bras mais le plus impressionnant était celui qu'elle avait autour du cou.
Il savait qu'elle ne lui dirait rien à lui mais elle parlerait à Farheen, ça allait bcp lui coûter mais il devait aller lui parler. Il déposa Lois à la maison et la laissa avec Selma et partit pour l'hôtel où résidait Farheen.
Quant il arriva dans sa chambre, celui ci était ivre et pas rien qu'un peu !!

FARHEEN : Tiens le blondinet ! Lois n'a rien trouvé de mieux que de t'envoyer !
KIEFER surpris : Désolé mec mais si Lois me savait en train de comploter dans son dos avec toi, je ne crois pas qu'elle en serait ravie.
FARHEEN semblait perdu : T'es venu faire quoi ? ... me pêteé la gueule ?
KIEFER complètement interloqué : Qu'est-ce que tu racontes ? ... tu es saoûle !
FARHEEN : ... ouii peut-être ....
Il éclata en sanglots
FARHEEN : je suis un minable
KIEFER : mais non arrête
FARHEEN : je viens de détruire ce que j'avais de plus cher au monde ... garde-la bien toi le seul qui ait réussi à la toucher ... j'aurais dû te tuer il y a encore quelques jours ... là maintenant c'est moi qui mérite de mourir ...
Kiefer avait peur de comprendre. Farheen était peut-être un des rares que Lois aurait pu couvrir ... une rage indescriptible s'empara de lui ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: JEU - FAN-FICTION : KIEFER ET NOUS archives   Jeu 31 Aoû - 0:12

Lois décida d'arrêter à la porte de sa chambre pour ne pas faire une gaffe.
LOIS: Excuse moi Farheen mais je crois que je vais arrêter ici, il ne faut pas allez plus loin et j'aime Kiefer.
FARHEEN: Non, rentre on va juste parler il a rien de mal...
LOIS: O.K. mais pour 5 minutes Kiefer doit m'attendre à l'appart et j'aimerais être là.
Farheen, ferma la porte derière Lois et la barra et lui bloca le passage pour sortir.
LOIS: Que fais-tu Farheen? Laisse moi sortir, je crois que tu n'es pas dans ton état normal, tu me fais peur.
FARHEEN: Tu es à moi Lois pour quelque temps, je suis tané t'attendre toujours Kiefer de ta bouche, je suis patient avec toi, je te donne tout et tu ne réalises pas que tu serais mieux avec moi.
LOIS faché: Je ne te reconnaît plus Farheen, maintenant, laisse moi sortir
Il pris Lois par le bras et la pousse sur le lit.
FARHEEN:Ça fait longtemps que j'ai le goût de toi.
Lois se débatait de toutes ses forces mais il réussis à la déshabiller et faire ce qui avait à faire, Lois pleurait et lui était au ange, elle réussis à lui donner un coup de pied et lui il la giffle, elle réussis à ce débattre et à attrapper le teléphone pour appeller de l'aide, elle pus enfin sortir de cet enfer, elle se rendit à l'hôpital en ambulance. Pendant ce temps Kiefer était dans l'appartement en train de faire les cents pas car il n'avait pas eu de nouvelles de Lois, le teléphone sonna s'était l'hôpital...

INFIRMIERE : Bonjour, je voudrais parler à Mr SUTHERLAND ?
KIEFER : C'est moi.
INFIRMIERE : Vous êtes bien le mari de Lois CONSUELI SUTHERLAND ?
KIEFER inquiet : En effet.
INFIRMIERE : Ne soyez pas inquiet, elle est ici en observation, il faudrait venir la chercher.
KIEFER : Mais que s'est il passé ? Et le bébé ?
INFIRMIERE : Le bébé va bien, quant à ce qui s'est passé, elle n'a rien voulu nous dire mais elle s'est vraisemblablement battue.

Il battit un record de vitesse et se précipita aux urgences.
Le médecin l'intercepta avant qu'il puisse voir Lois.
MEDECIN : Ne vous inquiétez pas, le bébé va bien, elle va bien, elle a juste qqs contusions mais elle ne veut pas porter plainte, elle dit qu'elle ne sait pas qui c'était mais croyez moi, elle ment. Si elle n'avait pas été enceinte, je crois qu'elle ne serait même pas venue !
KIEFER : Je ne suis pas sur de comprendre, qu'est ce qu'on lui a fait exactement ?
MEDECIN : On la violée, physique, elle va récuperer assez vite, psychologiquement, elle a l'air assez forte pour surmonter cette épreuve. Je vous laisse entrer.

Quand il rentra dans la chambre, elle s'était assise et dessinait.
LOIS : Et bébé, désolée de te faire venir ici mais ils ne voulaient pas que je prenne un taxi. Regardes, j'ai dessiné tous les aménagements qu'on va faire dans la maison.
Mon frère, Marc, arrive demain avec Li Ann, il va rester qqs temps pour m'aider à décorer, il est très doué.
KIEFER un peu surpris: Lois, il faudrait parler de d'autres choses avant.
LOIS incapable de le regarder dans les yeux: Non, je ne veux pas en parler, c'est du passer.
Kiefer restait figer, elle était éffectivement en état de choc, les femmes qui ont été violé et battu réagissent souvent de cette façon.
LOIS: ALors on rentre ou on passe la nuit ici? J'ai hâte de manger j'ai fain.
IL la sésie par le bras et elle le repousse d'un geste brutale, la dernière fois que quelqu'un lui a fait ça, il l'avait violé par la suite.
KIEFER: Écoute bébé, je sais ce qui t'es arrivé, le medecin me l'a dit, cet homme n'est pas aller doucement et je ne veux pas que tu gardes ça en dedans de toi, SVP parle moi, je me fachera pas mais je veux savoir, je suis aussi boulversé que toi, tu es ma femme et je veux ton bien, je t'aime mon amour.
Lois lui saute dans les bras et pleure comme un bébé et sécroule sur lui, elle ne voulait pas penser à ce qui était arrivé.

Une fois calmée, elle rassembla ses affaires et ses dessins et lui sourit tristement.
LOIS : J'ai surmonté pire que ça. Je vais bien et le bébé aussi, c'est tout ce qui compte. Il faut encore attendre les résultats d'analyse, enfin tu vois...mais je suis confiante.
KIEFER doucement : Tu le connais n'est ce pas ? Dis moi qui c'est.
LOIS : Crois moi, je ne connais pas l'homme qui m'a fait ça !
KIEFER élevant la voix : C'est faux bébé ! Pourquoi tu le protèges !
LOIS : Je vais te le dire une dernière fois, je ne connais pas l'homme qui m'a brutalisée ! maintenant on rentre STP, je dois préparer l'arrivée de Marc et de Li-Ann. J'ai également décidé de garder Selma ici.

Il décida de ne pas insister même si ça le rendait fou. Elle avait un hématome sur la pommette ainsi que sur les bras mais le plus impressionnant était celui qu'elle avait autour du cou.
Il savait qu'elle ne lui dirait rien à lui mais elle parlerait à Farheen, ça allait bcp lui coûter mais il devait aller lui parler. Il déposa Lois à la maison et la laissa avec Selma et partit pour l'hôtel où résidait Farheen.
Quant il arriva dans sa chambre, celui ci était ivre et pas rien qu'un peu !!

FARHEEN : Tiens le blondinet ! Lois n'a rien trouvé de mieux que de t'envoyer !
KIEFER surpris : Désolé mec mais si Lois me savait en train de comploter dans son dos avec toi, je ne crois pas qu'elle en serait ravie.
FARHEEN semblait perdu : T'es venu faire quoi ? ... me pêteé la gueule ?
KIEFER complètement interloqué : Qu'est-ce que tu racontes ? ... tu es saoûle !
FARHEEN : ... ouii peut-être ....
Il éclata en sanglots
FARHEEN : je suis un minable
KIEFER : mais non arrête
FARHEEN : je viens de détruire ce que j'avais de plus cher au monde ... garde-la bien toi le seul qui ait réussi à la toucher ... j'aurais dû te tuer il y a encore quelques jours ... là maintenant c'est moi qui mérite de mourir ...
Kiefer avait peur de comprendre. Farheen était peut-être un des rares que Lois aurait pu couvrir ... une rage indescriptible s'empara de lui ...
Il le prit à la gorge et le plaqua contre le mur, Farheen ne resista pas.
KIEFER : Pourquoi ! Elle disait que tu étais son ange, elle n'a jamais cessé de t'aimer toutes ces années !
FARHEEN : Elle a cessé il y a 4 mois quand elle t'a rencontré. J'aime Lois depuis qu'elle a 16 ans, malheureusement pour moi, c'est de mon ami qu'elle est tombée amoureuse. Elle a tjs soupconné son père d'avoir commandité le meurtre de Mani mais ce qu'elle ne sait pas, c'est que je l'ai aidé à les retrouver..Ensuite, j'ai simplement attendu qu'elle me regarde autrement que comme celui qui lui a avait sauvé la vie.

Kiefer dessera son etreinte pour le laisser continuer.

FARHEEN : Quand ce jour est arrivé...Waouh, et bien, je me suis enfin senti vivant. J'ai vécu les 05 plus belles années de ma vie, elle m'aimait et surtout, elle dépendait totalement de moi !
Malheureusement pour moi, même si notre relation a été volcanique a bien des niveaux, elle s'est lassée de moi. Je l'ai laissé partir en la gardant sous ma coupe ; je suis devenu le père de ses enfants, je lui ai acheté l'appartement dans lequel elle vit à Paris, je suis devenu son ami et son confident.
Beaucoup d'hommes ont défilé dans le lit de Lois mais ça m'était égal car entre 2, elle revenait tjs dans le mien jusqu'à toi..
Tout à l'heure, j'ai perdu les pédales...J'ai perdu la seule femme que j'aimais ainsi que toute ma famille, achève moi tu me rendras service !

KIEFER le lâcha
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: JEU - FAN-FICTION : KIEFER ET NOUS archives   Jeu 31 Aoû - 1:02

Lois décida d'arrêter à la porte de sa chambre pour ne pas faire une gaffe.
LOIS: Excuse moi Farheen mais je crois que je vais arrêter ici, il ne faut pas allez plus loin et j'aime Kiefer.
FARHEEN: Non, rentre on va juste parler il a rien de mal...
LOIS: O.K. mais pour 5 minutes Kiefer doit m'attendre à l'appart et j'aimerais être là.
Farheen, ferma la porte derière Lois et la barra et lui bloca le passage pour sortir.
LOIS: Que fais-tu Farheen? Laisse moi sortir, je crois que tu n'es pas dans ton état normal, tu me fais peur.
FARHEEN: Tu es à moi Lois pour quelque temps, je suis tané t'attendre toujours Kiefer de ta bouche, je suis patient avec toi, je te donne tout et tu ne réalises pas que tu serais mieux avec moi.
LOIS faché: Je ne te reconnaît plus Farheen, maintenant, laisse moi sortir
Il pris Lois par le bras et la pousse sur le lit.
FARHEEN:Ça fait longtemps que j'ai le goût de toi.
Lois se débatait de toutes ses forces mais il réussis à la déshabiller et faire ce qui avait à faire, Lois pleurait et lui était au ange, elle réussis à lui donner un coup de pied et lui il la giffle, elle réussis à ce débattre et à attrapper le teléphone pour appeller de l'aide, elle pus enfin sortir de cet enfer, elle se rendit à l'hôpital en ambulance. Pendant ce temps Kiefer était dans l'appartement en train de faire les cents pas car il n'avait pas eu de nouvelles de Lois, le teléphone sonna s'était l'hôpital...

INFIRMIERE : Bonjour, je voudrais parler à Mr SUTHERLAND ?
KIEFER : C'est moi.
INFIRMIERE : Vous êtes bien le mari de Lois CONSUELI SUTHERLAND ?
KIEFER inquiet : En effet.
INFIRMIERE : Ne soyez pas inquiet, elle est ici en observation, il faudrait venir la chercher.
KIEFER : Mais que s'est il passé ? Et le bébé ?
INFIRMIERE : Le bébé va bien, quant à ce qui s'est passé, elle n'a rien voulu nous dire mais elle s'est vraisemblablement battue.

Il battit un record de vitesse et se précipita aux urgences.
Le médecin l'intercepta avant qu'il puisse voir Lois.
MEDECIN : Ne vous inquiétez pas, le bébé va bien, elle va bien, elle a juste qqs contusions mais elle ne veut pas porter plainte, elle dit qu'elle ne sait pas qui c'était mais croyez moi, elle ment. Si elle n'avait pas été enceinte, je crois qu'elle ne serait même pas venue !
KIEFER : Je ne suis pas sur de comprendre, qu'est ce qu'on lui a fait exactement ?
MEDECIN : On la violée, physique, elle va récuperer assez vite, psychologiquement, elle a l'air assez forte pour surmonter cette épreuve. Je vous laisse entrer.

Quand il rentra dans la chambre, elle s'était assise et dessinait.
LOIS : Et bébé, désolée de te faire venir ici mais ils ne voulaient pas que je prenne un taxi. Regardes, j'ai dessiné tous les aménagements qu'on va faire dans la maison.
Mon frère, Marc, arrive demain avec Li Ann, il va rester qqs temps pour m'aider à décorer, il est très doué.
KIEFER un peu surpris: Lois, il faudrait parler de d'autres choses avant.
LOIS incapable de le regarder dans les yeux: Non, je ne veux pas en parler, c'est du passer.
Kiefer restait figer, elle était éffectivement en état de choc, les femmes qui ont été violé et battu réagissent souvent de cette façon.
LOIS: ALors on rentre ou on passe la nuit ici? J'ai hâte de manger j'ai fain.
IL la sésie par le bras et elle le repousse d'un geste brutale, la dernière fois que quelqu'un lui a fait ça, il l'avait violé par la suite.
KIEFER: Écoute bébé, je sais ce qui t'es arrivé, le medecin me l'a dit, cet homme n'est pas aller doucement et je ne veux pas que tu gardes ça en dedans de toi, SVP parle moi, je me fachera pas mais je veux savoir, je suis aussi boulversé que toi, tu es ma femme et je veux ton bien, je t'aime mon amour.
Lois lui saute dans les bras et pleure comme un bébé et sécroule sur lui, elle ne voulait pas penser à ce qui était arrivé.

Une fois calmée, elle rassembla ses affaires et ses dessins et lui sourit tristement.
LOIS : J'ai surmonté pire que ça. Je vais bien et le bébé aussi, c'est tout ce qui compte. Il faut encore attendre les résultats d'analyse, enfin tu vois...mais je suis confiante.
KIEFER doucement : Tu le connais n'est ce pas ? Dis moi qui c'est.
LOIS : Crois moi, je ne connais pas l'homme qui m'a fait ça !
KIEFER élevant la voix : C'est faux bébé ! Pourquoi tu le protèges !
LOIS : Je vais te le dire une dernière fois, je ne connais pas l'homme qui m'a brutalisée ! maintenant on rentre STP, je dois préparer l'arrivée de Marc et de Li-Ann. J'ai également décidé de garder Selma ici.

Il décida de ne pas insister même si ça le rendait fou. Elle avait un hématome sur la pommette ainsi que sur les bras mais le plus impressionnant était celui qu'elle avait autour du cou.
Il savait qu'elle ne lui dirait rien à lui mais elle parlerait à Farheen, ça allait bcp lui coûter mais il devait aller lui parler. Il déposa Lois à la maison et la laissa avec Selma et partit pour l'hôtel où résidait Farheen.
Quant il arriva dans sa chambre, celui ci était ivre et pas rien qu'un peu !!

FARHEEN : Tiens le blondinet ! Lois n'a rien trouvé de mieux que de t'envoyer !
KIEFER surpris : Désolé mec mais si Lois me savait en train de comploter dans son dos avec toi, je ne crois pas qu'elle en serait ravie.
FARHEEN semblait perdu : T'es venu faire quoi ? ... me pêteé la gueule ?
KIEFER complètement interloqué : Qu'est-ce que tu racontes ? ... tu es saoûle !
FARHEEN : ... ouii peut-être ....
Il éclata en sanglots
FARHEEN : je suis un minable
KIEFER : mais non arrête
FARHEEN : je viens de détruire ce que j'avais de plus cher au monde ... garde-la bien toi le seul qui ait réussi à la toucher ... j'aurais dû te tuer il y a encore quelques jours ... là maintenant c'est moi qui mérite de mourir ...
Kiefer avait peur de comprendre. Farheen était peut-être un des rares que Lois aurait pu couvrir ... une rage indescriptible s'empara de lui ...
Il le prit à la gorge et le plaqua contre le mur, Farheen ne resista pas.
KIEFER : Pourquoi ! Elle disait que tu étais son ange, elle n'a jamais cessé de t'aimer toutes ces années !
FARHEEN : Elle a cessé il y a 4 mois quand elle t'a rencontré. J'aime Lois depuis qu'elle a 16 ans, malheureusement pour moi, c'est de mon ami qu'elle est tombée amoureuse. Elle a tjs soupconné son père d'avoir commandité le meurtre de Mani mais ce qu'elle ne sait pas, c'est que je l'ai aidé à les retrouver..Ensuite, j'ai simplement attendu qu'elle me regarde autrement que comme celui qui lui a avait sauvé la vie.

Kiefer dessera son etreinte pour le laisser continuer.

FARHEEN : Quand ce jour est arrivé...Waouh, et bien, je me suis enfin senti vivant. J'ai vécu les 05 plus belles années de ma vie, elle m'aimait et surtout, elle dépendait totalement de moi !
Malheureusement pour moi, même si notre relation a été volcanique a bien des niveaux, elle s'est lassée de moi. Je l'ai laissé partir en la gardant sous ma coupe ; je suis devenu le père de ses enfants, je lui ai acheté l'appartement dans lequel elle vit à Paris, je suis devenu son ami et son confident.
Beaucoup d'hommes ont défilé dans le lit de Lois mais ça m'était égal car entre 2, elle revenait tjs dans le mien jusqu'à toi..
Tout à l'heure, j'ai perdu les pédales...J'ai perdu la seule femme que j'aimais ainsi que toute ma famille, achève moi tu me rendras service !

KIEFER le lâcha, il n'envia vraiment pas ce qu'il vit dans les yeux de Farheen.
Il recula et dit : Tu vas sortir définitivement de sa vie; trouves une excuse pour t'éloigner des enfants, je ne veux plus que tu les vois. Je vais adopter Li Ann et tu ne t'y opposera pas. Courant du mois, les affaires de Lois seront expédiées ici, tu pourras récuperer ton appartement. C'est la dernière fois qu'on se voit aujourd hui, c'est bien compris ?
Farheen hocha la tête.

Kiefer quitta la chambre, tous ses muscles étaient noués tant la tension avait été forte. Il s'arrêta un instant pour souffler. Qu'allait il dire à Lois ? Devait il lui dire la vérité sur Mani ? Qu'est ce que ça changerait pour elle maintenant mise à part la faire souffrir un peu plus ? Il detestait les secrets mais il ne savait vraiment pas quoi faire.
Il eut envie de rentrer pour être auprès d'elle. il la trouva allongée mais elle n'était pas endormie.
LOIS : Ou étais tu ?
KIEFER : J'avais envie de faire un tour.
LOIS : Tu m'en veux n'est ce pas ?
KIEFER : De quoi pourrais je t en vouloir ? J'ai simplement envie de faire le mieux pour toi.
LOIS : Je ne t'ai attiré que des problèmes depuis 04 mois !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: JEU - FAN-FICTION : KIEFER ET NOUS archives   Jeu 31 Aoû - 8:30

Lois décida d'arrêter à la porte de sa chambre pour ne pas faire une gaffe.
LOIS: Excuse moi Farheen mais je crois que je vais arrêter ici, il ne faut pas allez plus loin et j'aime Kiefer.
FARHEEN: Non, rentre on va juste parler il a rien de mal...
LOIS: O.K. mais pour 5 minutes Kiefer doit m'attendre à l'appart et j'aimerais être là.
Farheen, ferma la porte derière Lois et la barra et lui bloca le passage pour sortir.
LOIS: Que fais-tu Farheen? Laisse moi sortir, je crois que tu n'es pas dans ton état normal, tu me fais peur.
FARHEEN: Tu es à moi Lois pour quelque temps, je suis tané t'attendre toujours Kiefer de ta bouche, je suis patient avec toi, je te donne tout et tu ne réalises pas que tu serais mieux avec moi.
LOIS faché: Je ne te reconnaît plus Farheen, maintenant, laisse moi sortir
Il pris Lois par le bras et la pousse sur le lit.
FARHEEN:Ça fait longtemps que j'ai le goût de toi.
Lois se débatait de toutes ses forces mais il réussis à la déshabiller et faire ce qui avait à faire, Lois pleurait et lui était au ange, elle réussis à lui donner un coup de pied et lui il la giffle, elle réussis à ce débattre et à attrapper le teléphone pour appeller de l'aide, elle pus enfin sortir de cet enfer, elle se rendit à l'hôpital en ambulance. Pendant ce temps Kiefer était dans l'appartement en train de faire les cents pas car il n'avait pas eu de nouvelles de Lois, le teléphone sonna s'était l'hôpital...

INFIRMIERE : Bonjour, je voudrais parler à Mr SUTHERLAND ?
KIEFER : C'est moi.
INFIRMIERE : Vous êtes bien le mari de Lois CONSUELI SUTHERLAND ?
KIEFER inquiet : En effet.
INFIRMIERE : Ne soyez pas inquiet, elle est ici en observation, il faudrait venir la chercher.
KIEFER : Mais que s'est il passé ? Et le bébé ?
INFIRMIERE : Le bébé va bien, quant à ce qui s'est passé, elle n'a rien voulu nous dire mais elle s'est vraisemblablement battue.

Il battit un record de vitesse et se précipita aux urgences.
Le médecin l'intercepta avant qu'il puisse voir Lois.
MEDECIN : Ne vous inquiétez pas, le bébé va bien, elle va bien, elle a juste qqs contusions mais elle ne veut pas porter plainte, elle dit qu'elle ne sait pas qui c'était mais croyez moi, elle ment. Si elle n'avait pas été enceinte, je crois qu'elle ne serait même pas venue !
KIEFER : Je ne suis pas sur de comprendre, qu'est ce qu'on lui a fait exactement ?
MEDECIN : On la violée, physique, elle va récuperer assez vite, psychologiquement, elle a l'air assez forte pour surmonter cette épreuve. Je vous laisse entrer.

Quand il rentra dans la chambre, elle s'était assise et dessinait.
LOIS : Et bébé, désolée de te faire venir ici mais ils ne voulaient pas que je prenne un taxi. Regardes, j'ai dessiné tous les aménagements qu'on va faire dans la maison.
Mon frère, Marc, arrive demain avec Li Ann, il va rester qqs temps pour m'aider à décorer, il est très doué.
KIEFER un peu surpris: Lois, il faudrait parler de d'autres choses avant.
LOIS incapable de le regarder dans les yeux: Non, je ne veux pas en parler, c'est du passer.
Kiefer restait figer, elle était éffectivement en état de choc, les femmes qui ont été violé et battu réagissent souvent de cette façon.
LOIS: ALors on rentre ou on passe la nuit ici? J'ai hâte de manger j'ai fain.
IL la sésie par le bras et elle le repousse d'un geste brutale, la dernière fois que quelqu'un lui a fait ça, il l'avait violé par la suite.
KIEFER: Écoute bébé, je sais ce qui t'es arrivé, le medecin me l'a dit, cet homme n'est pas aller doucement et je ne veux pas que tu gardes ça en dedans de toi, SVP parle moi, je me fachera pas mais je veux savoir, je suis aussi boulversé que toi, tu es ma femme et je veux ton bien, je t'aime mon amour.
Lois lui saute dans les bras et pleure comme un bébé et sécroule sur lui, elle ne voulait pas penser à ce qui était arrivé.

Une fois calmée, elle rassembla ses affaires et ses dessins et lui sourit tristement.
LOIS : J'ai surmonté pire que ça. Je vais bien et le bébé aussi, c'est tout ce qui compte. Il faut encore attendre les résultats d'analyse, enfin tu vois...mais je suis confiante.
KIEFER doucement : Tu le connais n'est ce pas ? Dis moi qui c'est.
LOIS : Crois moi, je ne connais pas l'homme qui m'a fait ça !
KIEFER élevant la voix : C'est faux bébé ! Pourquoi tu le protèges !
LOIS : Je vais te le dire une dernière fois, je ne connais pas l'homme qui m'a brutalisée ! maintenant on rentre STP, je dois préparer l'arrivée de Marc et de Li-Ann. J'ai également décidé de garder Selma ici.

Il décida de ne pas insister même si ça le rendait fou. Elle avait un hématome sur la pommette ainsi que sur les bras mais le plus impressionnant était celui qu'elle avait autour du cou.
Il savait qu'elle ne lui dirait rien à lui mais elle parlerait à Farheen, ça allait bcp lui coûter mais il devait aller lui parler. Il déposa Lois à la maison et la laissa avec Selma et partit pour l'hôtel où résidait Farheen.
Quant il arriva dans sa chambre, celui ci était ivre et pas rien qu'un peu !!

FARHEEN : Tiens le blondinet ! Lois n'a rien trouvé de mieux que de t'envoyer !
KIEFER surpris : Désolé mec mais si Lois me savait en train de comploter dans son dos avec toi, je ne crois pas qu'elle en serait ravie.
FARHEEN semblait perdu : T'es venu faire quoi ? ... me pêteé la gueule ?
KIEFER complètement interloqué : Qu'est-ce que tu racontes ? ... tu es saoûle !
FARHEEN : ... ouii peut-être ....
Il éclata en sanglots
FARHEEN : je suis un minable
KIEFER : mais non arrête
FARHEEN : je viens de détruire ce que j'avais de plus cher au monde ... garde-la bien toi le seul qui ait réussi à la toucher ... j'aurais dû te tuer il y a encore quelques jours ... là maintenant c'est moi qui mérite de mourir ...
Kiefer avait peur de comprendre. Farheen était peut-être un des rares que Lois aurait pu couvrir ... une rage indescriptible s'empara de lui ...
Il le prit à la gorge et le plaqua contre le mur, Farheen ne resista pas.
KIEFER : Pourquoi ! Elle disait que tu étais son ange, elle n'a jamais cessé de t'aimer toutes ces années !
FARHEEN : Elle a cessé il y a 4 mois quand elle t'a rencontré. J'aime Lois depuis qu'elle a 16 ans, malheureusement pour moi, c'est de mon ami qu'elle est tombée amoureuse. Elle a tjs soupconné son père d'avoir commandité le meurtre de Mani mais ce qu'elle ne sait pas, c'est que je l'ai aidé à les retrouver..Ensuite, j'ai simplement attendu qu'elle me regarde autrement que comme celui qui lui a avait sauvé la vie.

Kiefer dessera son etreinte pour le laisser continuer.

FARHEEN : Quand ce jour est arrivé...Waouh, et bien, je me suis enfin senti vivant. J'ai vécu les 05 plus belles années de ma vie, elle m'aimait et surtout, elle dépendait totalement de moi !
Malheureusement pour moi, même si notre relation a été volcanique a bien des niveaux, elle s'est lassée de moi. Je l'ai laissé partir en la gardant sous ma coupe ; je suis devenu le père de ses enfants, je lui ai acheté l'appartement dans lequel elle vit à Paris, je suis devenu son ami et son confident.
Beaucoup d'hommes ont défilé dans le lit de Lois mais ça m'était égal car entre 2, elle revenait tjs dans le mien jusqu'à toi..
Tout à l'heure, j'ai perdu les pédales...J'ai perdu la seule femme que j'aimais ainsi que toute ma famille, achève moi tu me rendras service !

KIEFER le lâcha, il n'envia vraiment pas ce qu'il vit dans les yeux de Farheen.
Il recula et dit : Tu vas sortir définitivement de sa vie; trouves une excuse pour t'éloigner des enfants, je ne veux plus que tu les vois. Je vais adopter Li Ann et tu ne t'y opposera pas. Courant du mois, les affaires de Lois seront expédiées ici, tu pourras récuperer ton appartement. C'est la dernière fois qu'on se voit aujourd hui, c'est bien compris ?
Farheen hocha la tête.

Kiefer quitta la chambre, tous ses muscles étaient noués tant la tension avait été forte. Il s'arrêta un instant pour souffler. Qu'allait il dire à Lois ? Devait il lui dire la vérité sur Mani ? Qu'est ce que ça changerait pour elle maintenant mise à part la faire souffrir un peu plus ? Il detestait les secrets mais il ne savait vraiment pas quoi faire.
Il eut envie de rentrer pour être auprès d'elle. il la trouva allongée mais elle n'était pas endormie.
LOIS : Ou étais tu ?
KIEFER : J'avais envie de faire un tour.
LOIS : Tu m'en veux n'est ce pas ?
KIEFER : De quoi pourrais je t en vouloir ? J'ai simplement envie de faire le mieux pour toi.
LOIS : Je ne t'ai attiré que des problèmes depuis 04 mois !
KIEFER : Tu as changé ma vie, c'est vrai et, elle est bien plus belle qu'avant. Si je devais tout recommencer, je ne changerai rien du tout.
Il s'approcha d'elle timidement, ne sachant pas trop comment se comporter mais elle lui tendit la main et se blottit dans ses bras.
KIEFER : Il va te laisser tranquille maintenant, toi et les enfants. Je suis bloqué encore pour 2 semaines sur le tournage mais après, on va aller à Paris chercher tes affaires et je ferai tout pour t'aider à tourner cette page.
LOIS : Comment tu l'as su ?
KIEFER : Il me l'a dit, tout simplement.
LOIS : Je ne comprend pas, j'ai cru qu'il allait me tuer. J'avais tellement confiance en lui, je ..
KIEFER : Il n'y a rien à comprendre bébé, ce n'est pas ta faute ! Il a eut un moment de folie.. Il n'a jamais cessé de t'aimer et il n'a pas supporté de voir que tu pouvais vivre sans lui ! Il faut le sortir de ta vie Lois sinon il va te détruire, promet moi de ne pas chercher à le revoir ni à lui parler.
LOIS : D'accord mais je ne sais pas ce que je vais dire aux enfants, il reste leur père à tous les 3.
Revenir en haut Aller en bas
charlie
Femme de Kiefer
Femme de Kiefer
avatar

Nombre de messages : 6465
Age : 44
Date d'inscription : 15/02/2006

MessageSujet: Re: JEU - FAN-FICTION : KIEFER ET NOUS archives   Jeu 31 Aoû - 16:47

Lois décida d'arrêter à la porte de sa chambre pour ne pas faire une gaffe.
LOIS: Excuse moi Farheen mais je crois que je vais arrêter ici, il ne faut pas allez plus loin et j'aime Kiefer.
FARHEEN: Non, rentre on va juste parler il a rien de mal...
LOIS: O.K. mais pour 5 minutes Kiefer doit m'attendre à l'appart et j'aimerais être là.
Farheen, ferma la porte derière Lois et la barra et lui bloca le passage pour sortir.
LOIS: Que fais-tu Farheen? Laisse moi sortir, je crois que tu n'es pas dans ton état normal, tu me fais peur.
FARHEEN: Tu es à moi Lois pour quelque temps, je suis tané t'attendre toujours Kiefer de ta bouche, je suis patient avec toi, je te donne tout et tu ne réalises pas que tu serais mieux avec moi.
LOIS faché: Je ne te reconnaît plus Farheen, maintenant, laisse moi sortir
Il pris Lois par le bras et la pousse sur le lit.
FARHEEN:Ça fait longtemps que j'ai le goût de toi.
Lois se débatait de toutes ses forces mais il réussis à la déshabiller et faire ce qui avait à faire, Lois pleurait et lui était au ange, elle réussis à lui donner un coup de pied et lui il la giffle, elle réussis à ce débattre et à attrapper le teléphone pour appeller de l'aide, elle pus enfin sortir de cet enfer, elle se rendit à l'hôpital en ambulance. Pendant ce temps Kiefer était dans l'appartement en train de faire les cents pas car il n'avait pas eu de nouvelles de Lois, le teléphone sonna s'était l'hôpital...

INFIRMIERE : Bonjour, je voudrais parler à Mr SUTHERLAND ?
KIEFER : C'est moi.
INFIRMIERE : Vous êtes bien le mari de Lois CONSUELI SUTHERLAND ?
KIEFER inquiet : En effet.
INFIRMIERE : Ne soyez pas inquiet, elle est ici en observation, il faudrait venir la chercher.
KIEFER : Mais que s'est il passé ? Et le bébé ?
INFIRMIERE : Le bébé va bien, quant à ce qui s'est passé, elle n'a rien voulu nous dire mais elle s'est vraisemblablement battue.

Il battit un record de vitesse et se précipita aux urgences.
Le médecin l'intercepta avant qu'il puisse voir Lois.
MEDECIN : Ne vous inquiétez pas, le bébé va bien, elle va bien, elle a juste qqs contusions mais elle ne veut pas porter plainte, elle dit qu'elle ne sait pas qui c'était mais croyez moi, elle ment. Si elle n'avait pas été enceinte, je crois qu'elle ne serait même pas venue !
KIEFER : Je ne suis pas sur de comprendre, qu'est ce qu'on lui a fait exactement ?
MEDECIN : On la violée, physique, elle va récuperer assez vite, psychologiquement, elle a l'air assez forte pour surmonter cette épreuve. Je vous laisse entrer.

Quand il rentra dans la chambre, elle s'était assise et dessinait.
LOIS : Et bébé, désolée de te faire venir ici mais ils ne voulaient pas que je prenne un taxi. Regardes, j'ai dessiné tous les aménagements qu'on va faire dans la maison.
Mon frère, Marc, arrive demain avec Li Ann, il va rester qqs temps pour m'aider à décorer, il est très doué.
KIEFER un peu surpris: Lois, il faudrait parler de d'autres choses avant.
LOIS incapable de le regarder dans les yeux: Non, je ne veux pas en parler, c'est du passer.
Kiefer restait figer, elle était éffectivement en état de choc, les femmes qui ont été violé et battu réagissent souvent de cette façon.
LOIS: ALors on rentre ou on passe la nuit ici? J'ai hâte de manger j'ai fain.
IL la sésie par le bras et elle le repousse d'un geste brutale, la dernière fois que quelqu'un lui a fait ça, il l'avait violé par la suite.
KIEFER: Écoute bébé, je sais ce qui t'es arrivé, le medecin me l'a dit, cet homme n'est pas aller doucement et je ne veux pas que tu gardes ça en dedans de toi, SVP parle moi, je me fachera pas mais je veux savoir, je suis aussi boulversé que toi, tu es ma femme et je veux ton bien, je t'aime mon amour.
Lois lui saute dans les bras et pleure comme un bébé et sécroule sur lui, elle ne voulait pas penser à ce qui était arrivé.

Une fois calmée, elle rassembla ses affaires et ses dessins et lui sourit tristement.
LOIS : J'ai surmonté pire que ça. Je vais bien et le bébé aussi, c'est tout ce qui compte. Il faut encore attendre les résultats d'analyse, enfin tu vois...mais je suis confiante.
KIEFER doucement : Tu le connais n'est ce pas ? Dis moi qui c'est.
LOIS : Crois moi, je ne connais pas l'homme qui m'a fait ça !
KIEFER élevant la voix : C'est faux bébé ! Pourquoi tu le protèges !
LOIS : Je vais te le dire une dernière fois, je ne connais pas l'homme qui m'a brutalisée ! maintenant on rentre STP, je dois préparer l'arrivée de Marc et de Li-Ann. J'ai également décidé de garder Selma ici.

Il décida de ne pas insister même si ça le rendait fou. Elle avait un hématome sur la pommette ainsi que sur les bras mais le plus impressionnant était celui qu'elle avait autour du cou.
Il savait qu'elle ne lui dirait rien à lui mais elle parlerait à Farheen, ça allait bcp lui coûter mais il devait aller lui parler. Il déposa Lois à la maison et la laissa avec Selma et partit pour l'hôtel où résidait Farheen.
Quant il arriva dans sa chambre, celui ci était ivre et pas rien qu'un peu !!

FARHEEN : Tiens le blondinet ! Lois n'a rien trouvé de mieux que de t'envoyer !
KIEFER surpris : Désolé mec mais si Lois me savait en train de comploter dans son dos avec toi, je ne crois pas qu'elle en serait ravie.
FARHEEN semblait perdu : T'es venu faire quoi ? ... me pêteé la gueule ?
KIEFER complètement interloqué : Qu'est-ce que tu racontes ? ... tu es saoûle !
FARHEEN : ... ouii peut-être ....
Il éclata en sanglots
FARHEEN : je suis un minable
KIEFER : mais non arrête
FARHEEN : je viens de détruire ce que j'avais de plus cher au monde ... garde-la bien toi le seul qui ait réussi à la toucher ... j'aurais dû te tuer il y a encore quelques jours ... là maintenant c'est moi qui mérite de mourir ...
Kiefer avait peur de comprendre. Farheen était peut-être un des rares que Lois aurait pu couvrir ... une rage indescriptible s'empara de lui ...
Il le prit à la gorge et le plaqua contre le mur, Farheen ne resista pas.
KIEFER : Pourquoi ! Elle disait que tu étais son ange, elle n'a jamais cessé de t'aimer toutes ces années !
FARHEEN : Elle a cessé il y a 4 mois quand elle t'a rencontré. J'aime Lois depuis qu'elle a 16 ans, malheureusement pour moi, c'est de mon ami qu'elle est tombée amoureuse. Elle a tjs soupconné son père d'avoir commandité le meurtre de Mani mais ce qu'elle ne sait pas, c'est que je l'ai aidé à les retrouver..Ensuite, j'ai simplement attendu qu'elle me regarde autrement que comme celui qui lui a avait sauvé la vie.

Kiefer dessera son etreinte pour le laisser continuer.

FARHEEN : Quand ce jour est arrivé...Waouh, et bien, je me suis enfin senti vivant. J'ai vécu les 05 plus belles années de ma vie, elle m'aimait et surtout, elle dépendait totalement de moi !
Malheureusement pour moi, même si notre relation a été volcanique a bien des niveaux, elle s'est lassée de moi. Je l'ai laissé partir en la gardant sous ma coupe ; je suis devenu le père de ses enfants, je lui ai acheté l'appartement dans lequel elle vit à Paris, je suis devenu son ami et son confident.
Beaucoup d'hommes ont défilé dans le lit de Lois mais ça m'était égal car entre 2, elle revenait tjs dans le mien jusqu'à toi..
Tout à l'heure, j'ai perdu les pédales...J'ai perdu la seule femme que j'aimais ainsi que toute ma famille, achève moi tu me rendras service !

KIEFER le lâcha, il n'envia vraiment pas ce qu'il vit dans les yeux de Farheen.
Il recula et dit : Tu vas sortir définitivement de sa vie; trouves une excuse pour t'éloigner des enfants, je ne veux plus que tu les vois. Je vais adopter Li Ann et tu ne t'y opposera pas. Courant du mois, les affaires de Lois seront expédiées ici, tu pourras récuperer ton appartement. C'est la dernière fois qu'on se voit aujourd hui, c'est bien compris ?
Farheen hocha la tête.

Kiefer quitta la chambre, tous ses muscles étaient noués tant la tension avait été forte. Il s'arrêta un instant pour souffler. Qu'allait il dire à Lois ? Devait il lui dire la vérité sur Mani ? Qu'est ce que ça changerait pour elle maintenant mise à part la faire souffrir un peu plus ? Il detestait les secrets mais il ne savait vraiment pas quoi faire.
Il eut envie de rentrer pour être auprès d'elle. il la trouva allongée mais elle n'était pas endormie.
LOIS : Ou étais tu ?
KIEFER : J'avais envie de faire un tour.
LOIS : Tu m'en veux n'est ce pas ?
KIEFER : De quoi pourrais je t en vouloir ? J'ai simplement envie de faire le mieux pour toi.
LOIS : Je ne t'ai attiré que des problèmes depuis 04 mois !
KIEFER : Tu as changé ma vie, c'est vrai et, elle est bien plus belle qu'avant. Si je devais tout recommencer, je ne changerai rien du tout.
Il s'approcha d'elle timidement, ne sachant pas trop comment se comporter mais elle lui tendit la main et se blottit dans ses bras.
KIEFER : Il va te laisser tranquille maintenant, toi et les enfants. Je suis bloqué encore pour 2 semaines sur le tournage mais après, on va aller à Paris chercher tes affaires et je ferai tout pour t'aider à tourner cette page.
LOIS : Comment tu l'as su ?
KIEFER : Il me l'a dit, tout simplement.
LOIS : Je ne comprend pas, j'ai cru qu'il allait me tuer. J'avais tellement confiance en lui, je ..
KIEFER : Il n'y a rien à comprendre bébé, ce n'est pas ta faute ! Il a eut un moment de folie.. Il n'a jamais cessé de t'aimer et il n'a pas supporté de voir que tu pouvais vivre sans lui ! Il faut le sortir de ta vie Lois sinon il va te détruire, promet moi de ne pas chercher à le revoir ni à lui parler.
LOIS : D'accord mais je ne sais pas ce que je vais dire aux enfants, il reste leur père à tous les 3.

KIEFER: Ne t'inquiète pas, il va aranger le tout, il me l'a dit, il a tellement honte de tout ça, je crois que c'est mieux pour lui de partir loin de nous tous.
LOIS:Tu as raison, j'espère que tout va s'arranger, je suis tellement bien avec toi, tu me donnes la sécurité que j'ai besoin et merci de m'aider dans tout ça, je ne sais pas si j'y serais arrivé seul, tu es vraiment bon pour moi, en se moment j'ai besoin de te sentir près de moi.
Elle se blotit fort contre lui, elle avait besoin de réconfort et de sa chaleur. Kiefer la serre fort dans ses bras, il ne la lâcha pas, il lui flatte les cheveux, jusqu'à temps qu'elle s'en dorme. Lui aussi était mort de fatigue, même pas le courage de se déshabiller pour la nuit. Au milieu de la nuit Lois se met à hurler et crier, elle se redresse dans le lit les larmes au yeux. Kiefer la prend dans ses bras.
KIEFER: C'est fini mon amour, c'est fini, ce n'est juste qu'un rêve, je suis là.
LLOIS:Un cauchemar tu veux dire, il revenait vers moi avec des yeux méchands pour m'attaquer, j'ai eu vraiment peur.
Ils se recollent et la nuit à été plus tranquille par la suite. Le lendemain Kiefer pouvait se lever un peu plus tard, il commençait à tourner juste vers 10hrs, ça lui permetait de rester plus longtemp coller sur sa Lois. Quand ils se lèvent Lois avait l'air d'un peu plus reposer et plus en forme mais elle avait quand même un peu mal à ses équimoses, en arrivant dans la cuisine ils font un face à face avec Selma, ce n'est ps le bon moment mais ils n'avaient pas le choix, car Farheen ne lui avait surement rien dit encore.
Selma: Mon dieu maman, qui t'a fait Ça? En regardant Kiefer d'un angle
Lois:C'est une longue histoire, la personne conserner va t'en parler prochainement et je te le dit tout de suite sa ne sera pas facile.
SELMA:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: JEU - FAN-FICTION : KIEFER ET NOUS archives   Jeu 31 Aoû - 21:26

Lois décida d'arrêter à la porte de sa chambre pour ne pas faire une gaffe.
LOIS: Excuse moi Farheen mais je crois que je vais arrêter ici, il ne faut pas allez plus loin et j'aime Kiefer.
FARHEEN: Non, rentre on va juste parler il a rien de mal...
LOIS: O.K. mais pour 5 minutes Kiefer doit m'attendre à l'appart et j'aimerais être là.
Farheen, ferma la porte derière Lois et la barra et lui bloca le passage pour sortir.
LOIS: Que fais-tu Farheen? Laisse moi sortir, je crois que tu n'es pas dans ton état normal, tu me fais peur.
FARHEEN: Tu es à moi Lois pour quelque temps, je suis tané t'attendre toujours Kiefer de ta bouche, je suis patient avec toi, je te donne tout et tu ne réalises pas que tu serais mieux avec moi.
LOIS faché: Je ne te reconnaît plus Farheen, maintenant, laisse moi sortir
Il pris Lois par le bras et la pousse sur le lit.
FARHEEN:Ça fait longtemps que j'ai le goût de toi.
Lois se débatait de toutes ses forces mais il réussis à la déshabiller et faire ce qui avait à faire, Lois pleurait et lui était au ange, elle réussis à lui donner un coup de pied et lui il la giffle, elle réussis à ce débattre et à attrapper le teléphone pour appeller de l'aide, elle pus enfin sortir de cet enfer, elle se rendit à l'hôpital en ambulance. Pendant ce temps Kiefer était dans l'appartement en train de faire les cents pas car il n'avait pas eu de nouvelles de Lois, le teléphone sonna s'était l'hôpital...

INFIRMIERE : Bonjour, je voudrais parler à Mr SUTHERLAND ?
KIEFER : C'est moi.
INFIRMIERE : Vous êtes bien le mari de Lois CONSUELI SUTHERLAND ?
KIEFER inquiet : En effet.
INFIRMIERE : Ne soyez pas inquiet, elle est ici en observation, il faudrait venir la chercher.
KIEFER : Mais que s'est il passé ? Et le bébé ?
INFIRMIERE : Le bébé va bien, quant à ce qui s'est passé, elle n'a rien voulu nous dire mais elle s'est vraisemblablement battue.

Il battit un record de vitesse et se précipita aux urgences.
Le médecin l'intercepta avant qu'il puisse voir Lois.
MEDECIN : Ne vous inquiétez pas, le bébé va bien, elle va bien, elle a juste qqs contusions mais elle ne veut pas porter plainte, elle dit qu'elle ne sait pas qui c'était mais croyez moi, elle ment. Si elle n'avait pas été enceinte, je crois qu'elle ne serait même pas venue !
KIEFER : Je ne suis pas sur de comprendre, qu'est ce qu'on lui a fait exactement ?
MEDECIN : On la violée, physique, elle va récuperer assez vite, psychologiquement, elle a l'air assez forte pour surmonter cette épreuve. Je vous laisse entrer.

Quand il rentra dans la chambre, elle s'était assise et dessinait.
LOIS : Et bébé, désolée de te faire venir ici mais ils ne voulaient pas que je prenne un taxi. Regardes, j'ai dessiné tous les aménagements qu'on va faire dans la maison.
Mon frère, Marc, arrive demain avec Li Ann, il va rester qqs temps pour m'aider à décorer, il est très doué.
KIEFER un peu surpris: Lois, il faudrait parler de d'autres choses avant.
LOIS incapable de le regarder dans les yeux: Non, je ne veux pas en parler, c'est du passer.
Kiefer restait figer, elle était éffectivement en état de choc, les femmes qui ont été violé et battu réagissent souvent de cette façon.
LOIS: ALors on rentre ou on passe la nuit ici? J'ai hâte de manger j'ai fain.
IL la sésie par le bras et elle le repousse d'un geste brutale, la dernière fois que quelqu'un lui a fait ça, il l'avait violé par la suite.
KIEFER: Écoute bébé, je sais ce qui t'es arrivé, le medecin me l'a dit, cet homme n'est pas aller doucement et je ne veux pas que tu gardes ça en dedans de toi, SVP parle moi, je me fachera pas mais je veux savoir, je suis aussi boulversé que toi, tu es ma femme et je veux ton bien, je t'aime mon amour.
Lois lui saute dans les bras et pleure comme un bébé et sécroule sur lui, elle ne voulait pas penser à ce qui était arrivé.

Une fois calmée, elle rassembla ses affaires et ses dessins et lui sourit tristement.
LOIS : J'ai surmonté pire que ça. Je vais bien et le bébé aussi, c'est tout ce qui compte. Il faut encore attendre les résultats d'analyse, enfin tu vois...mais je suis confiante.
KIEFER doucement : Tu le connais n'est ce pas ? Dis moi qui c'est.
LOIS : Crois moi, je ne connais pas l'homme qui m'a fait ça !
KIEFER élevant la voix : C'est faux bébé ! Pourquoi tu le protèges !
LOIS : Je vais te le dire une dernière fois, je ne connais pas l'homme qui m'a brutalisée ! maintenant on rentre STP, je dois préparer l'arrivée de Marc et de Li-Ann. J'ai également décidé de garder Selma ici.

Il décida de ne pas insister même si ça le rendait fou. Elle avait un hématome sur la pommette ainsi que sur les bras mais le plus impressionnant était celui qu'elle avait autour du cou.
Il savait qu'elle ne lui dirait rien à lui mais elle parlerait à Farheen, ça allait bcp lui coûter mais il devait aller lui parler. Il déposa Lois à la maison et la laissa avec Selma et partit pour l'hôtel où résidait Farheen.
Quant il arriva dans sa chambre, celui ci était ivre et pas rien qu'un peu !!

FARHEEN : Tiens le blondinet ! Lois n'a rien trouvé de mieux que de t'envoyer !
KIEFER surpris : Désolé mec mais si Lois me savait en train de comploter dans son dos avec toi, je ne crois pas qu'elle en serait ravie.
FARHEEN semblait perdu : T'es venu faire quoi ? ... me pêteé la gueule ?
KIEFER complètement interloqué : Qu'est-ce que tu racontes ? ... tu es saoûle !
FARHEEN : ... ouii peut-être ....
Il éclata en sanglots
FARHEEN : je suis un minable
KIEFER : mais non arrête
FARHEEN : je viens de détruire ce que j'avais de plus cher au monde ... garde-la bien toi le seul qui ait réussi à la toucher ... j'aurais dû te tuer il y a encore quelques jours ... là maintenant c'est moi qui mérite de mourir ...
Kiefer avait peur de comprendre. Farheen était peut-être un des rares que Lois aurait pu couvrir ... une rage indescriptible s'empara de lui ...
Il le prit à la gorge et le plaqua contre le mur, Farheen ne resista pas.
KIEFER : Pourquoi ! Elle disait que tu étais son ange, elle n'a jamais cessé de t'aimer toutes ces années !
FARHEEN : Elle a cessé il y a 4 mois quand elle t'a rencontré. J'aime Lois depuis qu'elle a 16 ans, malheureusement pour moi, c'est de mon ami qu'elle est tombée amoureuse. Elle a tjs soupconné son père d'avoir commandité le meurtre de Mani mais ce qu'elle ne sait pas, c'est que je l'ai aidé à les retrouver..Ensuite, j'ai simplement attendu qu'elle me regarde autrement que comme celui qui lui a avait sauvé la vie.

Kiefer dessera son etreinte pour le laisser continuer.

FARHEEN : Quand ce jour est arrivé...Waouh, et bien, je me suis enfin senti vivant. J'ai vécu les 05 plus belles années de ma vie, elle m'aimait et surtout, elle dépendait totalement de moi !
Malheureusement pour moi, même si notre relation a été volcanique a bien des niveaux, elle s'est lassée de moi. Je l'ai laissé partir en la gardant sous ma coupe ; je suis devenu le père de ses enfants, je lui ai acheté l'appartement dans lequel elle vit à Paris, je suis devenu son ami et son confident.
Beaucoup d'hommes ont défilé dans le lit de Lois mais ça m'était égal car entre 2, elle revenait tjs dans le mien jusqu'à toi..
Tout à l'heure, j'ai perdu les pédales...J'ai perdu la seule femme que j'aimais ainsi que toute ma famille, achève moi tu me rendras service !

KIEFER le lâcha, il n'envia vraiment pas ce qu'il vit dans les yeux de Farheen.
Il recula et dit : Tu vas sortir définitivement de sa vie; trouves une excuse pour t'éloigner des enfants, je ne veux plus que tu les vois. Je vais adopter Li Ann et tu ne t'y opposera pas. Courant du mois, les affaires de Lois seront expédiées ici, tu pourras récuperer ton appartement. C'est la dernière fois qu'on se voit aujourd hui, c'est bien compris ?
Farheen hocha la tête.

Kiefer quitta la chambre, tous ses muscles étaient noués tant la tension avait été forte. Il s'arrêta un instant pour souffler. Qu'allait il dire à Lois ? Devait il lui dire la vérité sur Mani ? Qu'est ce que ça changerait pour elle maintenant mise à part la faire souffrir un peu plus ? Il detestait les secrets mais il ne savait vraiment pas quoi faire.
Il eut envie de rentrer pour être auprès d'elle. il la trouva allongée mais elle n'était pas endormie.
LOIS : Ou étais tu ?
KIEFER : J'avais envie de faire un tour.
LOIS : Tu m'en veux n'est ce pas ?
KIEFER : De quoi pourrais je t en vouloir ? J'ai simplement envie de faire le mieux pour toi.
LOIS : Je ne t'ai attiré que des problèmes depuis 04 mois !
KIEFER : Tu as changé ma vie, c'est vrai et, elle est bien plus belle qu'avant. Si je devais tout recommencer, je ne changerai rien du tout.
Il s'approcha d'elle timidement, ne sachant pas trop comment se comporter mais elle lui tendit la main et se blottit dans ses bras.
KIEFER : Il va te laisser tranquille maintenant, toi et les enfants. Je suis bloqué encore pour 2 semaines sur le tournage mais après, on va aller à Paris chercher tes affaires et je ferai tout pour t'aider à tourner cette page.
LOIS : Comment tu l'as su ?
KIEFER : Il me l'a dit, tout simplement.
LOIS : Je ne comprend pas, j'ai cru qu'il allait me tuer. J'avais tellement confiance en lui, je ..
KIEFER : Il n'y a rien à comprendre bébé, ce n'est pas ta faute ! Il a eut un moment de folie.. Il n'a jamais cessé de t'aimer et il n'a pas supporté de voir que tu pouvais vivre sans lui ! Il faut le sortir de ta vie Lois sinon il va te détruire, promet moi de ne pas chercher à le revoir ni à lui parler.
LOIS : D'accord mais je ne sais pas ce que je vais dire aux enfants, il reste leur père à tous les 3.
KIEFER: Ne t'inquiète pas, il va aranger le tout, il me l'a dit, il a tellement honte de tout ça, je crois que c'est mieux pour lui de partir loin de nous tous.
LOIS:Tu as raison, j'espère que tout va s'arranger, je suis tellement bien avec toi, tu me donnes la sécurité que j'ai besoin et merci de m'aider dans tout ça, je ne sais pas si j'y serais arrivé seul, tu es vraiment bon pour moi, en se moment j'ai besoin de te sentir près de moi.
Elle se blotit fort contre lui, elle avait besoin de réconfort et de sa chaleur. Kiefer la serre fort dans ses bras, il ne la lâcha pas, il lui flatte les cheveux, jusqu'à temps qu'elle s'en dorme. Lui aussi était mort de fatigue, même pas le courage de se déshabiller pour la nuit. Au milieu de la nuit Lois se met à hurler et crier, elle se redresse dans le lit les larmes au yeux. Kiefer la prend dans ses bras.
KIEFER: C'est fini mon amour, c'est fini, ce n'est juste qu'un rêve, je suis là.
LOIS:Un cauchemar tu veux dire, il revenait vers moi avec des yeux méchands pour m'attaquer, j'ai eu vraiment peur.
Ils se recollent et la nuit à été plus tranquille par la suite. Le lendemain Kiefer pouvait se lever un peu plus tard, il commençait à tourner juste vers 10hrs, ça lui permetait de rester plus longtemp coller sur sa Lois. Quand ils se lèvent Lois avait l'air d'un peu plus reposer et plus en forme mais elle avait quand même un peu mal à ses équimoses, en arrivant dans la cuisine ils font un face à face avec Selma, ce n'est ps le bon moment mais ils n'avaient pas le choix, car Farheen ne lui avait surement rien dit encore.
Selma: Mon dieu maman, qui t'a fait Ça? En regardant Kiefer d'un angle
LOIS :C'est une longue histoire, la personne conserner va t'en parler prochainement et je te le dit tout de suite sa ne sera pas facile.
SELMA mal réveillée : Je ne comprend rien à vos enigmes ! Bon je file, Emad m'attend pour m'emmener faire un tour. Tu es sure que tout va bien ?
LOIS : Oui oui file.

Kiefer répugnait à la laisser seule, il la déposa donc chez Rocco en attendant que son frère attérisse à L.A. en début d'APM. Elle lui avoua qu'elle aidait Rocco à traduire une chanson en italien. Il fût heureux de savoir qu'elle allait être occupée, il aurait voulu rester avec elle mais elle le lui avait interdit.
A la pause de midi, il l'appela chez Rocco.
ROCCO : Salut mec !
KIEFER : Salut, je n'ai pas bcp de temps, tu me passes Lois ?
ROCCO : Elle est partie à l'aéroport chercher son frère, Farheen est passé la prendre en taxi il y à 1/4 d'heure.
KIEFER suffoqué : Comment ça, venu la chercher ?!
ROCCO : Bah il l'a appelé, elle lui a donné mon adresse et il est venu ..Normal quoi ! Qu'est ce que tu as ? Tu as peur que le charme oriental face de l'ombre au tien !!
KIEFER : Je n'ai pas le temps de t'expliquer mais tu es sure qu'elle est partie avec lui et surtout de son plein gré ?
ROCCO un peu inquiet : affirmatif mais..
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: JEU - FAN-FICTION : KIEFER ET NOUS archives   

Revenir en haut Aller en bas
 
JEU - FAN-FICTION : KIEFER ET NOUS archives
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 41Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 22 ... 41  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Fiction] Hunger Games du collège.
» Pouvons nous faire remonter le Titanic des eaux ?
» [Collection] Nous deux
» Faites nous rire !!!
» Chansons qui nous parlent

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
KieferFanForum :: AUTOUR DU MONDE :: ARCHIVES DU FORUM-
Sauter vers: